• 301 visits
  • 76 articles
  • 101 hearts
  • 320 comments

L'histoire de Damian Hart chapitre 17 03/01/2018


 
 
 
 
 
Chapitre 17 : Pour toi, mon fils !
 
 
Part 2 : Sacrifice
 
 
 
 
 
( Point de vue interne : Kanna )
 
    - Une opération ? Ais-je bredouillée sous le choque, je me suis donc dépêcher d'ouvrir la lettre et d'aller m'isoler dehors pour aller la lire, dans l'enveloppe se trouve de lettre, une adressé à moi et l'autre à Damian. Je ne pense pas que Damian apprécierait que je lise ses lettres, alors je ne lis que la mienne : C'est une lettre de Ridley !
 
 
Cher Kanna
 
 
Tel que tu me connais depuis tout le temps que l'on a passé ensemble, tu sais que je ne suis pas une personne très bavarde mais... il fallait absolument que tu saches ceci après mon départ, pour être sûr que tu ne m'arrêteras pas ! Pas la peine de t'expliquer ce qui m'est arriver, la réponse se trouve dans le bilan du médecin que j'ai glissé dans la lettre, mais... je voudrais que tu lises ma lettre avant de connaître la vérité et que tu ailles l'annoncer à Damian ! Peux-tu me faire cette faveur ?
 
Voici ce que j'avais à te dire... Je n'ai jamais été capable d'aimer qui que ce soit avant que je ne te rencontre. Le jour où je t'ai violés, je me suis sentis étrangement mal, alors que du mal... j'en ai fait depuis que j'ai connu la réalité, c'est à dire depuis mes 10 ans ! Et quand tu m'as appris dans ton mail, que tu étais tombé enceinte, cela m'a fait un choc. Au départ, j'avais voulus empêcher la naissance de notre enfant, jugeant trop dangereux de faire naître un deuxième être qui serait capable de faire pire atrocités que moi et puis... j'ai constaté ton impatience et ton envie d'avoir cet enfant, même si il venait de moi ! Je t'ai vu le jour où Damian est née, seule dans ta chambre tu accouchais toute seule tout en parlant à Damian qui n'était qu'un nourrisson et j'ai vu... ton sourire lorsque tu l'as tenu dans tes bras pour la première fois !
Je me suis sentis soulagé de l'avoir vu crier sa venu au monde, mais j'ai été déçu de ne pas l'avoir entendu.
 
 
Et quand tu as acceptés que je le prenne dans mes bras, j'ai été... heureux ! Même si je ne pouvais le montrer, alors... pour essayer de le sauver, j'ai voulus faire croire à mon père Ziggourat que notre enfant était mort dés la naissance, mais cela n'a pas suffit à mon père, et il a finit par vous retrouvez... Je regrette profondément de ne pas avoir su comment vous protégez de lui ! Et quand j'ai tentez de le récupérez, Ziggourat a décidez de te prendre pour cible si je prenais Damian... Je n'ai rien pu faire et comme tu le sais aussi, Allan non plus n'a rien pu faire, et il en est mort pour ça !
 
Je voulais que Damian conserve sa mère pour le jour où il l'a reverrais et qu'elle pourrait l'emmener loin du joug de Ziggourat. Mais je ne m'attendais pas à ce qu'il ressorte de cet enfers dans lequel j'ai été durant d longues années dans un tel état. Je ne peux t'expliquer ce qui s'est passé, ce serait trop risqué mais... à présent Damian est sauvé ! C'est lui qui va te protéger, après tout tu as plus besoin de lui que de moi et inversement pour Damian, qui a tant voulut te retrouver.
 
Maintenant que je ne suis plus là... Tu va pouvoir vivre heureuse avec notre fils que toi... et moi aimons tant !
 
Je t'aime... Ridley
 
 
 
 
    Je ne peux m'empêcher de pleurer devant ses mots, à présent je revois tout les moments que nous avons eu ensemble, et lorsque j'ai jeté un coup d'½il sur le bilan du médecin, la révélation m'a frappé en plein c½ur. Je suis tombée à genoux en pleurs en pensant à ce qu'il a fait !
 
    Depuis le début... Ridley nous a toujours aimés et a seulement voulus nous protéger !
 
 
 
( Point de vue interne : Damian )
 
    Je me réveille enfin, et cette faiblesse que j'avais en moi a complètement disparût, je me relève sans difficulté du lit et commence à regarder autour de moi, les infirmières ne sont pas là, Maman non plus et je remarque les quelques branchements sur ma poitrine et cette... cicatrice à l'emplacement de mon c½ur !
 
   Que m'est-il arriver ?
 
 
    Tout à coup, je sens quelque chose de chaud installé sur mon genoux, j'ai alors dirigé mes yeux sur une masse noir plumeuse installé sur mes jambes, là je reconnais le corbeau de mon enfance ; Curieux, je le prend dans mes bras, il a l'air très mal en point
   - Hey mon pote... Qu'est ce qui t'arrive ? Lui ais-je demander, le pauvre corbeau a simplement relever la tête, et c'est alors que sur le côté de mon lit, j'entends des aboiements familier, mon ami le chien Miguel est de retour, et il est beaucoup plus grand que la dernière fois
   - Hé Miguel ! Ais-je dis heureux de revoir mon petit pote à poil, j'avais si peur que Ziggourat et ses hommes l'ait abandonner ou même tuer, faut croire qu'il est réussit à trouver le chemin de la maison de Maman, et qu'elle l'est bien nourris.
 
 
    Maman entre enfin dans ma chambre
    - Bonjour Maman ! Saluais-je content de la revoir, elle a simplement esquissé un sourire avant de venir me faire un câlin, son humeur m'inquiète un peu, depuis qu'elle m'a retrouvé à l'hôpital, elle était toute joyeuse maintenant, elle me semble triste
   - Maman ? Qu'est ce qui se passe ? Pourquoi tu fais cette tête ? Lui demandais-je inquiète, Maman s'est alors assise à mes pieds puis m'a tendu une lettre en me demandant de la lire avant la deuxième feuille qu'elle garde dans sa main
   - C'est de la part de ton père ! M'a t-elle annoncée, j'ai froncé les sourcils et est déposé la lettre en disant
   - Je me fiche de sa lettre et de lui ! Je ne veux pas lire sa lettre ! Maman a soupirée puis me colle à sa poitrine en me rassurant
   - Je sais ce que tu ressens mais... pour me faire plaisir, lis cette lettre ! Je gémis d'ennuis puis ouvre la lettre.
 
 
 
Pour toi mon fils
 
 
Damian... J'imagine que l'opération a dû être un moment difficile, mais j'espère de tout c½ur que tout c'est bien passé pour toi et que tu es à présent aux côtés de ta mère, si je t'écris maintenant, c'est pour te révéler plusieurs choses que hélas je ne pouvais te dire oralement !
 
Quand tu étais à l'académie HD, on t'a certainement effacé la mémoire, c'est pourquoi tu n'as pas vraiment de souvenirs de ce qui t'es arrivé, et pour que tu basculé aussi bas jusqu'à presque être brisé, c'est que Ziggourat a dû te raconter des mensonges qui t'ont fait douter, alors sache que quand tu étais petit, ta mère t'aimais beaucoup et t'a attendu patiemment durant tout le temps où tu étais encore dans son ventre. Elle t'a mis au monde toute seule dans sa chambre pour te protéger de Ziggourat, et un jour... elle a accepté de te mettre dans mes bras, et dés la première fois que je t'ai vu, je t'ai toute suite aimé ! Malgré que je ne pus te le montrer !
 
 
Pour te protéger j'ai essayer de faire croire à ta mort, mais Ziggourat ne m'a pas crût et t'a retiré à ta mère ! C'est pourquoi tu t'es retrouvé dans l'académie HD et réduit en un sujet d'expérience, juste parce que tu es mon fils, et que moi je suis un monstre que les ténèbres ont choisit.
J'ai voulus te sauver, ce jour où tu étais encore tout petit et que tu m'as croisé dans le couloir, mais Ziggourat m'en a empêcher en menaçant la vie de ta mère, et cela a continué durant tout ton emprisonnement à l'académie HD, c'est même lui qui a assassiné Allan et a plongé Jack dans le même cauchemar que toi.
 
J'imagine que à présent... tu as la haine au ventre et que tu veux te venger n'est ce pas ? Venant d'un monstre il serait déplacé de te dire ça mais... Ne le fais pas ! Je ne voudrais pas que tu plonges toi aussi, et je ne t'ai pas donné une nouvelle chance de vivre pour que tu l'as gâches à commettre les mêmes erreurs que moi ! Néanmoins, je ne te demanderai de le faire que si tu estimes qu'il le faut ! Ne le fais pas parce que tu es en colère, ce serait te condamné toi même ! En tant que père, c'est la seule requête que je puisse te demander.
 
Je veux que tu vives... et que tu t'en sortes dans la vie ! C'est la raison pour laquelle, moi ton père... t'es donné mon c½ur !
 
Vie Damian... Soi fort mon fils, ne te laisse plus détruire par qui que ce soit et rends ta mère fière de toi, et rend moi fier depuis l'enfer !
 
Ton père !
 
 
    Mon c½ur s'est soudainement serré lorsque j'ai vu sur le bilan du médecin, que j'allais mourir à cause des graves blessures de mon c½ur et que mon père... a été le donneur qui m'a sauvé la vie. j'en laisse tomber la lettre, le long de mes joues, je sens des larmes couler. Je n'arrive pas à me retenir, mon envie de pleurer est plus forte que ma fierté, Maman m'a alors serré contre elle pour me consoler, mon chien aboyait aussi, et le corbeau de mon père est venu se placer sur mon épaule...
 
    Mon père... s'est sacrifié et m'a offert sa propre vie, pour que moi je vive !

L'histoire de Damian Hart chapitre 16 03/01/2018


 
 
 
 
Chapitre 16 : Pour toi, mon fils !
 
 
Part 1
 
 
 
( Point de vue interne : Ridley )
 
Damian a cessé de crier, ses gémissements sont plus sourds et son corps ne cesse de trembler, ses larmes chaudes coulent sur ma main agrippant sa gorge, Damian se met à pleurer et commence à supplier sourdement, il disait « Pitié... je ne veux pas mourir... j'en ai marre, pitié laissez moi tranquille » puis j'ai vu le tristesse et la faiblesse dans son regard fatigué : Le monstre en lui est à présent hors d'état de nuir pour le moment !
 
 
- Tout est finis ! Lui ais-je murmuré en lui lâchant la gorge, je l'ai donc pris dans mes bras pour le ramener à l'hôpital, car la faiblesse de son corps me préoccupe beaucoup, derrière moi je croise Jack, encore affaiblit par le poids de ses blessures, il peine à tenir debout pourtant sa détermination et son inquiétude le pousse à se maintenir debout : Quel force de caractère impressionnante !
- Qu'est ce que vous lui avez fait ? M'a t-il demandé inquiet pour Damian à moitié conscient dans mes bras, j'ai émis un long soupir puis est répondu à Jack
- J'ai fais ce qu'il y avait à faire... Rien d'autre ! Si je n'étais pas intervenu... Toi et ces misérables, vous seriez mort, même si il s'agit de ton meilleur ami, sous l'emprise de la mauvaise influence de Hadès Kerbecs et de l'arrangement, Damian t'aurais tuer sous le joug de la colère, tu n'aurais été qu'une victime de plus !
 
Les yeux vert de Jack se sont écarquillés de surprise, il s'en mors la lèvre inférieur et serre les poings tellement la révélation a dû lui faire mal, il s'effondre à genoux sous le poids de ses blessures, je l'ai donc porté sur mon épaule puis est emmener les deux garçons à l'hôpital. Immédiatement ils ont été pris en charge par les médecins, de mon côté j'ai saisis mon portable puis est envoyé un message à Kanna
- Damian est à l'hôpital, loin de Ziggourat et en charge des médecins, je suis à ses côtés, l'occasion pour toi de le reprendre dans tes bras est enfin arrivé ! Elle m'a répondu aussitôt en me disant qu'elle arrivait le plus vite possible.
 
  
En attendant, je me dirige vers la chambre où repose Damian, je suis entré malgré l'infirmière vérifiant les branchements sur son corps. Mon fils est là... endormit dans ce lit d'hôpital, branché à des machines détectant son activité cardiaque, et obligé de porter un masque à oxygène pour pouvoir respirer... Je caresse ses cheveux bleu puis ses joues tout en repensant à plusieurs choses...
 
Je revois Kanna enceinte, l'attendant avec impatience, le mettant au monde toute seule afin qu'il ne soit pas en danger et s'occuper de lui avec la plus grande attention et le plus grand amour qui puisse exister ! Ma descendance... dont mon sang coule dans ses veines, lui qui me ressemble et qui... a faillit devenir le monstre que je suis ! Sa respiration est si profonde et il est tout calme. J'esquisse un sourire amusé devant une telle blague : Celui que l'Amérique entière considérait comme un vrai petit diable méchant et impitoyable, est en réalité un véritable petit ange fragile et attachant comme sa mère !
 
Soudain, j'entends la porte s'ouvrir, et en me retournant, je vois Kanna toute essoufflée, habillée dans son tailleur gris et presque toute décoiffée, je m'écarte donc pour lui montrer son fils endormit, qu'elle n'a plus vu depuis tant de temps , je vois des larmes couler le long de ses joues puis elle se précipite vers le lit pour déposer un baiser sur le visage de Damian avant de le serrer dans ses bras, celui-ci émet quelques gémissements et à même prononcer le mot « Maman... » Kanna l'assure qu'elle est là, et Damian finit par se réveillé, il s'est mit à pleurer lorsqu'il l'a vu Kanna, depuis tout ce temps il souhaitait la revoir sans même connaître le nom de celle qui l'a mit au monde : Damian a reconnut sa mère !
 
La joie de ceux qui me sont liés et cher... je pouvais enfin l'entendre, et leurs sourires que je n'ai plus vu... est enfin revenu sur leur visage !
 
C'est alors que j'aperçois le médecin arriver dans le couloir avec un visage déboussolé, cela n'annonce rien de bon. Je préfère donc y aller sans avertir personne, derrière moi je referme la porte et va à la rencontre du médecin
- Oh ! Monsieur Ridley ? J'ai les résultats de votre enfant... M'a déclaré le médecin d'après ce que j'ai lu sur ses lèvres, j'ai émis un léger grognement et lui ai affirmer
- Dites moi ses résultats ? Je ne tiens pas à ce que vous dérangiez mon fils pendant ses retrouvailles avec sa mère !
- Euh... Bon, hé bien Monsieur Ridley, je dois vous annoncez que ce que j'ai à vous dire que les nouvelles ne sont malheureusement pas très joyeuse ! Me répond le médecin en remettant ses lunettes, j'insiste pour qu'il continue, il se racle la gorge puis m'annonça quelque chose de terrible !
 
 
- Votre fils Damian Hart est malheureusement en très grand danger ! Il semble que les nombreuses expériences scientifiques que son corps a subit, ont gravement affecté son c½ur, c'est la raison pour lequel il a fait un souffle au c½ur et qui aurait pu très mal finir si nous n'étions pas intervenu ! Et son état émotionnel a aussi contribué à la détérioration de sa santé ! Son c½ur est désormais à deux doigts de mourir de faiblesse, je dirais que si nous ne trouvons aucun donneur d'organe compatible et que nous ne faisons pas la transplantation d'un nouveau c½ur de toute urgence... Damian Hart sera condamné d'ici trois jours ! Je vous présente toutes mes plus sincères excuses ! M'a annoncé le docteur.
 
Je n'entends plus rien... Mon c½ur et mes poings se serre de rage, je revois le visage de mon père, son sourire machiavélique lorsqu'il a retiré mon fils des bras de Kanna ! Cet ordure... a condamné mon fils !
 
De colère, j'ai frappé le docteur qui s'est écroulé avec le nez en sang et lui est ordonner de ne pas le dire ni à sa mère, ni à Damian, ni à personnes d'autres sous peines d'être réduits à jamais au silence. Puis je quitte l'hôpital pour aller fumer une cigarette dehors. Il pleut toujours dehors, le vent est glacial, je marche dehors et mes pas me conduise vers le cimetière de l'hôpital, j'y trouve ma fidèle toupie The Devil's Crow, tournant sur le sommet d'une tombe puis prendre sa fidèle forme de corbeau noir, je tend mon bras vers lui et le regarde monter sur mon bras jusqu'à s'installer sur mon épaule, je remarque que mon partenaire est un peu plus faible que d'habitude, mes dents sont très resserré et je me sens malade, pourtant je m'assois au pied d'une tombe et commence à écrire sur un papier... en réfléchissant à ce que je pourrais faire et en pensant à Kanna et à mon fils !
- Monsieur ? Que faîtes vous ici sous cette pluie ? Ais-je cru comprendre lorsque je me suis retourné vers une jeune infirmière avec un parapluie, celle-ci s'est permit de me prendre par le bras et de m'attirer vers elle
- Ne restez pas ici Monsieur ! Vous risquez d'attraper froid ! Ais-je comprit sur ses lèvres, je la reconnais... c'est l'infirmière en charge de Damian !
 
J'ai finalement pris ma décision !
 
 
( Point de vue interne : Damian )
 
Je me sens un peu fatigué, mais je suis si heureux de revoir ma mère après tant de temps séparé, même si j'avoue avoir perdu la mémoire, mais je ne sais comment j'ai réussis à retrouver la mémoire. Soudain, je vois l'infirmière rentrer avec un chariot d'objet médicale, plus un plateau repas pour moi
- Bonjour Damian ! J'espère que tu as bien dormis ? J'aurais besoin de te faire une prise de sang pour faire un test ! Lorsque j'ai entendu prise de sang et que je l'ai vu préparer une seringue, je me suis mis à trembler, transpirer et à essayer de reculer loin de mon lit, ma mère m'a alors collé à sa poitrine puis se met à caresser ma tête tout en me rassurant
- Chut... Calme toi mon bébé ! Tout va bien se passer... chut... n'ai pas peur, je suis là avec toi ! Me rassure t-elle en me câlinant, je sens alors l'aiguille me traverser le bras
- Aïe ! Ais-je gémis, un horrible frisson m'a traversé le dos lorsque la seringue s'est remplit de mon sang.
 
J'ai eu un très lourd mal de tête tout à coup, dans peu de temps je sens que je vais m'évanouir, je me blottis donc contre la poitrine de ma mère, visiblement à la recherche d'affection maternel, Maman m'a alors câliner encore plus, c'est alors que je vois Jack entrer dans ma chambre couvert de bandages sur ses bras et ses jambes
- Hé Jack ! Tu n'as pas l'air en très grande forme dis moi ? Lui dis-je de façon sarcastique, il a esquissé un sourire avant de me répondre
- Tu parle de toi ou de moi ?
 
Pour la première fois de ma vie, je ne me sens plus vide et... je me sens heureux, malgré cette grosse fatigue corporelle que je ressens.
 
La nuit tombe dehors, Maman a été obligée de partir à la maison sans moi et Jack a été expédié dans sa chambre dés 18h00, lentement je commence à m'endormir, j'ai un peu mal au c½ur, ce qui trouble un peu mon sommeil, soudain j'entends la porte de ma chambre s'ouvrir... Mon père est rentré dans ma chambre, je le vois s'avancer vers la fenêtre de ma chambre et l'ouvrir un peu, il s'assoit sur une chaise et se met à fumer une cigarette. Je n'ai que les yeux entre-ouvert mais lui ne détourne même pas le regard, j'entends alors sa voix
- J'imagine que les présentations sont inutiles ! Et que tu sais ce que j'ai fais à ta mère ! Je suppose que tu me détestes pour ça, je te comprends.. j'étais comme toi quand j'avais ton âge sauf que j'étais déjà briser et devenu un monstre, ( sigh )... Te voir souffrir toi et ta mère... est ma punition pour être vivant et t'avoir crée ! ( Je sens que je m'endors... je n'entends presque plus rien mais je le vois s'approcher de moi et poser sa main sur mon front ) Et de savoir que tu risque de mourir et que Kanna sera encore malheureuse... ça me met dans une rage infecte !
 
 
Je sens alors quelque chose de mouillé et de chaud couler le long de ma joue, je le vois s'essuyer ses yeux et coller son front au mien
- Je ne te laisserais pas mourir ! M'a t-il murmuré avant de partir après m'avoir déposé quelque chose dans ma main, je n'ai pas la force de regarder ce qu'il m'a laissé, je me sens si faible que je laisse le sommeil m'emporter.
 
Le lendemain matin, je n'arrive pas à me réveillé, j'entends pleins de bruits autour de moi, d'abords la voix de ma mère parlant au docteur
- Ne vous inquiétez pas Madame ! Nous avons juste à faire une petite intervention sur votre fils, d'ici deux heures tout sera terminé, je vous le promet ! Vous pouvez nous accompagner en salle d'attente si vous le voulez ?
- Moi je viens ! Hors de question que je laisse Damian tout seul ! A parlé la voix de Jack, ma mère a aussitôt répondu la même chose. Plus tard, je sens que quelqu'un me mettre un masque à oxygène sur la bouche, à bouger mon lit dans un long couloir blanc où résonne pleins de bruits, là une lampe floue m'aveugle encore plus, puis je sens quelque chose dans mon masque qui m'endort, le seul son que j'entends à présent... sont les battements de mon c½ur !
 
Je ne sens plus rien !
 
 
( Point de vue interne : Kanna )
 
Plusieurs heures se sont écoulés, je suis rester assise à attendre des nouvelles de Damian, à côté de moi Jack tente de me rassurer toutes les dix minutes en même temps qu'il dessine un dessin de lui et Damian. Enfin... Le docteur arrive avec un sourire à ses lèvres, j'ai aussi remarqué le pansement sur son nez bouché par un peu de papier tâché de sang, je me suis lever d'un bond en lui demandant
- Alors ? Comment va Damian ? Est-ce qu'il va bien ? Le docteur a remit ses lunettes en place avant de m'annoncer
- Tout c'est très bien passé ! Votre fils est désormais rétablit et hors de danger, en ce moment il se repose dans la chambre d'à côté, il devrait se réveillé dés demain matin, vous êtes autorisez à le voir si vous le désirez ! J'ai sentie la joie envahir mon c½ur, j'en ai pleuré tellement j'étais heureuse que mon fils soit désormais hors de danger, j'ai serré le docteur dans mes bras
- Oh merci docteur ! Il faut vite que j'aille avertir son père, il va être ravie ! Ais-je déclaré mais avant que je ne puisse faire le moindre pas, j'ai entendu la voix du docteur
- Oh... à ce propos Madame Hart !... Je me suis arrêté pour le regarder, son sourire a disparût et son visage est assombrit, il s'approche de moi et me tend une enveloppe
- Monsieur Ridley m'a demander... de vous remettre cette lettre après que nous ayons effectué l'opération de votre fils !
  
 
- Une opération... ?  

Peur part 2 26/12/2017


 
 
 
 
    Le soir venu, Ridley a ramené Damian à la maison, celui-ci a rapidement courût vers sa chambre pour s'enfermer, de derrière la porte on pouvait l'entendre pleurer. Ridley se trouve dans la cuisine, avachit sur la table avec un verre d'alcool à côté de lui 
   - Tu t'es encore acharné sur Damian pas vrai ? L'interroge une voix glacial, Ridley relève les yeux vers sa première enfant, celle dont il n'a jamais parlé : Lenae Hart ! La grande soeur de Damian 
   - Ne commence pas Lenae... Je ne suis pas d'humeur ! 
   - Tss... Tu n'es jamais d'humeur ! C'est l'excuse que tu me sors à chaque fois qu'il y a des comptes à réglé ! Et d'après ce que j'entends là-haut, tu as certainement levé la main sur Damian... Grogne Lenae de façon méprisable
    - Je l'ai juste giflé parce qu'il ne m'a pas obéit ! Je lui ai dit de rester à sa place le temps que je finisse ma réunion... Répond froidement Ridley exaspéré
   - Mais tes réunions tu y passes plus de 4H ! Normal que Damian a désobéit, tu l'as laisser tout seul et tu n'es même pas venu lui donner à manger, il fallait me le laisser à la maison je m'en serais occupé ! Commence à crier Lenae.
 
    Ridley s'est soudainement levé de sa chaise puis a haussé le ton 
   - Te le laisser ? Qu'est ce que ça veut dire ? Tu as encore sécher les cours aujourd'hui ? 
   - J'ai été virée Papa ! Cela fait depuis 1 semaine, et là je suis dans ma deuxième semaine d'exclusion ! Tu as reçu la lettre pourtant et tu ne l'as même pas remarqué ! Se défend Lenae avant de lui jeter la lettre de l'école, Ridley émet un profond soupir avant de s'asseoir contre le mur de la cuisine devant sa fille, celle-ci change son regard fâché en un regard inquiet 
    - Monte dans ta chambre ! Je ne veux voir aucun de vous deux ce soir ! Vous vous ferez à manger tout seuls ! 
 
   Là, Lenae regarde son père prendre son manteau et partir de la maison. Même le son de la voiture s'est éloigné de la maison. 
 
    Lenae est à présent seule dans le salon, elle se pose sur le canapé et allume la télé, elle est perdue dans son esprit, des larmes commencent à couler le long de ses joues alors que son coeur se serre 
   - Grande soeur ? L'a appeler une petite voix, Damian avec les yeux un peu rougit et son chien en peluche se trouve devant elle, Lenae se relève avec un sourire affectif et vient serrer son petit frère dans ses bras 
   - Il est où Papa ? A demandé innocemment Damian, Lenae tente de retenir ses larmes puis elle prend Damian dans ses bras pour l'emmener à la cuisine tout en le rassurant 
   - Ne t'inquiète pas ! Papa est partit faire un tour, il reviendra certainement demain, tu ne dois pas t'inquiéter pour lui ! 
 
    Damian reste confus alors que sa grande soeur lui prépare à manger. Au fond d'elle, elle doute que son père va revenir un jour. Il est vrai que depuis la mort de leur maman, Ridley a été brisé de l'intérieur et dépassé par son devoir de père et son travail qu'il devait diriger seul à présent. Ridley aimait ses enfants, mais ne se sentait pas capable de les assumer tout seul, surtout qu'il n'aimait que leur maman, car Ridley n'avait jamais été très sentimental alors il avait choisit de ne jamais se remarié ! 
 
    Le lendemain... La voiture n'est pas là ! Lenae l'a vue de sa fenêtre de chambre, cela lui a détruit le moral dés le matin, elle se leva de son lit tout en s'assurant que Damian dormait encore, puis décide de sortir de la maison un instant. Il pleut beaucoup dehors et les trottoirs de la ville sont glissant à cause de la pluie, avec un peu d'argent en poche, Lenae part dans une supérette acheter de quoi manger, le strict minimum pour au moins une semaine tout en s'assurant de faire bien attention à l'argent qu'elle possédait. Elle a finalement acheté des fruits, quelques conserves de légumes, deux briques de soupe, un peu de viande et un sachet de pâtes. Avec ça payé, il lui restait assez pour acheter une prochaine fois une ration, mais pour seulement deux ou trois jours. 
 
    En rentrant à la maison, Damian était assis sur la dernière marche de l'escalier devant la porte tout en serrant sa peluche préféré dans ses petits bras 
   - Pourquoi Papa n'est pas revenu ? A t-il demandé, Lenae ne sait pas quoi lui répondre, commençant à penser que ses doutes était bien juste, elle referme la porte derrière elle et vient faire un câlin à Damian en lui murmurant à l'oreille 
 
   - Je ne sais pas... 
 
à suivre... 
 
 

L'histoire de Damian Hart chapitre 15 24/12/2017


 
 
Chapitre 15 : Assez !
 
 
 
 
 
( Point de vue interne : Jack )
 
     Ces soldats ne cessent de me torturer, ils m'ont jeté sur le sol boueux et m'ont frappé dans le dos
   - Alors le clown, pourquoi tu ne l'ouvres plus hein ? ( Il me frappe le dos en me tenant par un bras ) Si tu ne te décides pas à coopéré, je ne vais pas hésité à débarrasser le monde de ta misérable existence ! A crié le soldat en me frappant cette fois-ci dans la nuque, c'est alors que j'en vois un sortir un couteau de chasse et viennent me menacer avec, l'un d'eux m'attrape le bras et dirige la lame du couteau vers ma peau
    - Parle Jack ! Où est Damian ? Me redemande le soldat avec un air menaçant, je refuse de répondre et il commence à m'entailler le bras, je cris de douleur en essayant de me débattre !
 
    C'est alors que je ressens un frisson brutal dans mon dos, puis j'entends sa voix
   - Jack ? En me retournant, j'aperçois Damian dans son pyjama d'hôpital avec un regard glacial sur le visage
   - Damian sauve toi ! Ce sont les larbins de Ziggourat, ils sont là pour te capturer ! Enfuis toi maintenant ! Lui criais-je alors que le soldat me tenant le bras, me taille une nouvelle griffure sur mon poignet, tout ce sang sur moi me rendent malade et me donne un lourd mal de tête
    - Non !... Crie un soldat ; Tu restes ici Damian Hart ! ( Il m'attrape par les cheveux et me met le couteau sous la gorge ) Si tu essayes de t'enfuir, je te promet que ton copain le clown artiste va voir sa tête tomber !
 
    Damian est immobile, les yeux rivés sur moi en piteuse état alors qu'un soldat s'approche de lui pour le saisir par la gorge et le soulever
    - Écoute petit morveux ! Le docteur Ziggourat est impatient de te revoir, aussi tu as oublier que tu étais punis et que tu devais rentrer dés que vous ayez reçu le message de Ziggourat ! Attends toi à être punis très sévèrement Damian Hart ! Je vois alors Damian commencer à se débattre tout en serrant le poignet du soldat qui le tenait par la gorge, en attendant les autres m'ont relâchés, car ils savent que je suis trop faible pour venir défendre Damian !
    - Envoyez un message à Ziggourat comme quoi nous lui ramenons Damian Hart ! A ordonné le soldat, je me sens si inutile... Mon corps refuse de bouger !
 
   
    Soudain, le soldat s'est mit à hurler et a brutalement lâché Damian qui a ses deux doigts tâché d'un peu de rouge puis s'enfuit se cacher vers le cimetière, le soldat s'est alors relevé avec rage et les yeux rouge larmoyants puis il s'est lancé à la poursuite de Damian avec ses compagnons
Je prie pour que Damian réussisse à s'en sortir !
 
 
( Point de vue interne : Damian )
 
    Je coure à travers le cimetière en recherche d'un endroit pour me cacher, mais je suis dans une impasse ici, le seule moyen pour moi de réussir à m'enfuir est d'escalader la grille du cimetière, mais en faisant ça je ne risque qu'une chose : Finir empalé sur les pointes de la grille ! Je suis coincé... Et les soldats me bloque contre le mur au fond du cimetière. Je suis dos au mur en voyant l'un des soldats s'approcher de moi, armé de son grand couteau et d'une petite seringue
   - Maintenant tu vas bien rester tranquille ! Me dit le soldat ; Tu ne peux plus t'échapper Damian, soit raisonnable ! Accepte ton destin, cesse de lutter, le docteur Ziggourat ne veut que ton bien ! Lorsque la voix de ce soldat me parvenait à l'oreille grâce à mon dernier appareil auditif, j'ai eu l'impression de revoir le cauchemar qui me torturait chaque nuit depuis que je suis à l'académie HD !
 
 
    C'est alors que l'un d'eux bouscule un vase de fleur poser sur une tombe ! Le soldat baisse les yeux pour regarder, et lis sur la pierre tombale : Allan Richters ! L'homme qui avait prit soin de moi
    - Tss... a soupiré le soldat ; Alors il est enterré là, le gros tas de graisse ! J'en revenais pas que ce gros bonnet avait casser sa pipe, mais il est bel et bien entrain de pourrir sous la terre en ce moment ! Si je ne m'abuse, cet homme t'a pris en charge lorsque tu es arrivés ici non ? ( Un sentiment désagréable commence à me serrer la gorge lorsque je l'es vu détruire le vase de fleur avec son pied ) Quel imbécile ! Cet idiot n'avait donc pas comprit que donner de l'amour à un enfant non-désiré destiné à servir de rat de laboratoire, était parfaitement inutile ! M'a déclarer le soldat en donnant un coup de pied dans les morceaux brisé du vase et en écrasant les fleurs sous son pied
 
    J'ai la rage au ventre ! Mon c½ur bat fortement et j'ai la tête qui tourne, j'ai envie de pleurer mais je n'y arrive pas, je desserre difficilement mes dents et crie
   - Je vous interdis d'insulter la mémoire de cet homme ! Laissez-le ! J'ai vu mon agresseur serrer les dents de colère puis m'attraper par la gorge une nouvelle fois puis les deux autres me saisir par les deux bras
    - Pour qui te prends-tu à me parler comme ça vulgaire rat de laboratoire ! Ziggourat m'a peut-être dit de te ramener à son laboratoire, mais il ne m'a pas non plus interdit de te faire du mal !
 
 
    Aussitôt le soldat s'exécute en me maintenant en sol grâce à ses camarades, là il me déchire mon tee-shirt puis me met le couteau sous la gorge. Je sens alors Hadès Kerbecs brûler dans mon dos, car sur cette lame menaçant de faire couler mon sang : Il y a une croix ! Ma toupie a beau avoir été fabriqué par une machine, elle reste tout de même une toupie maudite, détestant tout ce qui est lié au Dieu tout puissant. Même mon corps ne supporte plus d'être au contact ni proche des croix ou de quoi que ce soit d'autre de religieux ! Ça je l'ai découvert au fur et à mesure que je maîtrisais et utilisais Kerbecs... L'arrangement et cette toupie diabolique... a maudit mon corps !
 
    Et alors que la lame de ce couteau commence à entailler mon ventre, je me met à crier de douleur, les choses se brouillent dans ma tête, tout pleins de choses me sifflent dans les oreilles, et lors de mon agitation mon dernier appareils auditif s'est brisé. Je n'entends presque plus aucun son, et dans mon fort intérieur quelque chose d'affreux me rends malade et ne me rends plus réactif à la douleur
    - Ha ha, regarde le comme il gigote ! Dans cet état d'impuissance, Damian Hart fait moins le malin ! Se moque l'un des soldats.
 
    Ces ordures, ( les images de Ziggourat et de ceux de l'académie HD qui m'ont volé ma vie et pourris celle de la femme qui m'a mise au monde et que je ne peux même pas voir à cause de lui défilent dans mon esprit ) ... je veux les voir morts !
 
 
( Point de vue interne : Jack)
 
    J'arrive enfin à me relever malgré mes blessures, je n'entends plus les cris de Damian, au contraire ce sont les cris des soldats que j'entends. Ils ont l'air paniqué ! Je m'avance donc le plus vite que je peux vers le cimetière et y voit quelque chose que je ne m'attendais pas à voir ! Des chaînes d'or enveloppe les alentours du cimetière, ondule tel des serpents et quelques-unes d'entre elles sont tâché de sang !
    - Damian ? Appelais-je avec une petite voix intimidé, c'est alors que je vois une ombre à travers le brouillard marcher vers moi, un coup de vents chasse le brouillard et j'aperçois Damian avec le ventre tout griffé, ses mains couvertes de sang avec l'une d'elle tenant Hadès Kerbecs devenu rouge et brûlante, un regard glacial sur son visage, et à ses pieds... Les soldats gravement blesser entre la vie et la mort !
 
    Cette aura de terreur que je ressens chez Damian... me glace le sang !
 
 
    Je l'appelle une seconde fois et ses yeux se fixent sur moi
   - Damian ? Est-ce que ça va ? Lui demandais-je intrigué, je le vois qui tremble et qu'il a du mal à me comprendre, c'est à cet instant que j'ai remarqué que l'une de ses oreilles saignait, je me suis approché de lui pour regarder ses blessures, mais lorsque j'ai voulus le toucher, ses yeux se sont remplit de peur et il m'a attraper brusquement par le poignet, là je l'ai sentis me frapper dans l'estomac. Son coup fut si puissant que j'en crache du sang et m'écroule à ses pieds.
 
    Autour de nous, ses chaînes prennent vie et viennent m'enchaîner, Damian est désormais face à moi, son visage est tordu de tristesse, et il s'est mit à saigner de la bouche
    - Tu savais tout pas vrai ? M'a t-il dit à ma plus grande surprise, j'ai alors vu des larmes couler de ses yeux d'argent, il serre les dents et me frappe au visage
    - Tu sais ce que j'ai vécu dans le passé hein ? Tu étais là, c'est pourquoi tu connais tant de choses sur moi, c'est pourquoi tu es aussi protecteur envers moi hein ? ( il me frappe encore ) Pourquoi tu m'as rien dit, je croyais que toi et moi on était des vrais frères et toi... Tu m'as trahis ! ( Alors qu'il me frappe, ses cris me sont plus douloureux que mes propres blessures, là il s'arrête ) Pourquoi... ? Pourquoi est-ce que cela m'arrive à moi ? Qu'est ce que j'ai fais pour que le monde me veuilles tant de mal ? Pourquoi est-ce que je perds tout ceux qui m'aiment ? Pourquoi est-ce qu'on m'enlève tout ceux que '' J'aime '' ? Pourquoi ? A t-il crié en me frappant au visage une dernière fois avant de devenir très fébrile, il saigne un peu plus de la bouche et il ne cesse de pleurer !
 
    Je me sens si mal pour lui ! J'aurais dû tout lui dire mais... je n'en n'ai pas eu la force, j'avais peur que si il connaissait tout son passé, il n'aurait pas supporter et Ziggourat se serait fait un plaisir de le torturer, mais au lieu de ça... C'est mon erreur qui est devenu le bourreau qui a cassé son c½ur... Je suis impardonnable !
 
    C'est alors que Damian s'est jeté sur moi et me roule de coup de poing, j'essaye de l'arrêter en lui agrippant les deux poignets, mais lorsque que j'ai serré celui de droite, il s'est mit à crier quand j'ai entendu son os craquer. Il pleure de douleur mais continue cependant de m'attaquer, je n'ai pas eu le choix que de me défendre en lui donnant un coup de pied dans son ventre et le propulser au dessus de moi, je me suis rapidement relevé pour le coincer
    - Arrête Damian ! S'il te plaît, je sais que je suis impardonnable, mais je t'en supplie arrête ! Lui criais-je alors qu'il tente de se débattre. Je l'entends sangloter très fort et perdre le contrôle de ses émotions, autour de nous les chaînes de Kerbecs s'affolent et nous frappe tous les deux, je me met sur lui pour le protéger des chocs alors que normalement ce n'est qu'une simple toupie Beyblade, juste bonne pour les combats et nous pour attaquer les humains comme nous ! Que faire ?
 
 
     Soudain, les chaînes de Kerbecs s'arrêtent et disparaissent sous une aura encore plus terrifiante, j'ai levé les yeux et est aperçu Ridley. Lui aussi saigne des lèvres mais dans son regard je peux y lire une certaine détermination en lui. En me relevant, j'ai pris Damian dans mes bras, il pleure toujours et n'a toujours pas retrouvé ses esprits
    - Peux-tu te mettre debout ? M'a demandé Ridley, j'ai seulement hocher la tête lorsqu'il est venu me reprendre Damian, il l'a regardé puis a écarquillé les yeux quand il a vu la rougeur effrayante dans les yeux de Damian.
 
    Ridley a alors placé Damian sous son bras et a commencé à se diriger vers la sortie du cimetière, je lui ai demandé pourquoi mais il ne m'a pas répondu, je le suis alors et constate qu'il se dirige vers l'église faisant sonner ses cloches, j'ai alors vu Damian commencer à s'agiter sous l'emprise de son père se rapprochant de plus en plus près de l'église : Qu'est ce qui se passe ? Pourquoi Damian réagit comme ça ? C'est alors que sa toupie Hadès Kerbecs a prit une teinte plus rouge tandis que Damian se met à crier fortement et s'agite avec brutalité lorsque Ridley pénètre au sein de l'église ! On n'entends plus que les cris agonisant de Damian, suppliant son père de le lâcher, mais Ridley ne l'écoute pas et va jusqu'à l'autel où il dépose Damian sur la table face à la croix !
 
 
    Là, Ridley a saisit la toupie brûlante de Damian et l'a briser contre l'autel, les morceaux d'or chaud s'éparpille sur le sol de l'église. Damian a hurler plus fort tandis que Ridley bloque le moindre de ses mouvements en panique. Ses cris sont insupportable !
 
 
( Point de vue interne : Ridley )
 
    Je n'entends pas le moindre de ses cris, mais rien qu'en voyant la rougeur sur le visage de mon fils, je sais qu'il souffre ! Mais je n'ai pas le choix, c'est le seul moyen pour qu'il s'en sorte, même si je dois mettre ma santé en péril. Je le sens dans mon corps, le pouvoir divin empoisonne mon corps petit à petit, mais je n'ai pas le droit d'y laisser la vie de mon fils !
 
     Damian hurle, tente de se débattre de moi, pleure aussi fort qu'il le peut et se tortille dans tout les sens. Le voir dans un tel état me donne envie de vomir, il me crache du sang à la figure, essaye de me frapper alors que lentement ses muscles s'affaiblissent, une fièvre odieuse lui rougis le front et le visage et il pleure à chaude larmes !
 
    J'ai cette impression de déjà vu... 
 
 
Flashback
 
    Damian est encore un tout jeune bébé à peine âgé de 6 mois. Lors d'une nuit où Ridley est passé à la maison, Damian n'avait cessé de pleurer et crier toute la journée à cause d'une forte poussé de fièvre et de l'apparition de ses premières dents. Sa mère était épuisée et n'arrêtait pas de le bercer pour essayer de le calmer, de plus elle s'inquiétait énormément pour Damian, car ses cris faisait horriblement de peine à son entourage qui ne savait quoi faire pour l'apaiser. Puis lorsque Ridley vu Kanna fatiguée et commencer à pleurer parce qu'elle ne parvenait pas à calmer son bébé, Ridley est venu prendre Damian dans ses bras, puis a introduit l'un de ses doigts dans sa petite bouche !
Déjà, Damian a arrêté de crier mais sanglotait toujours tout en grignotant le doigt de son père !
 
 
Retour au présent
 
 
    Et lorsque Damian a émit son plus fort hurlement, pour la première fois... Ridley a entendu sa voix ! 
 
 
 
 
 
Joyeux Noël à tous <3 :D

Bonnes fêtes <3 23/12/2017

 

Je vous souhaite de très bonnes fêtes, un bon Noël et une très bonne fin d'années ! Gros bisous <3