• 959 visits
  • 127 articles
  • 253 hearts
  • 456 comments

The 13 Times : English version 20/09/2018


 
 
Hi my sweet friends here the English version for you :D (, since a lot of people have been interested in my book, today I respect my promise by posting it to you but in written version (because originally it's a manga) At the moment it is already in the hands of the publishing house taking care of me and I kept several copies of the script with all the information. In addition it will be a series of 13 chapters so 13 volumes, do not be afraid if the beginning is mysterious because it is as the story progresses that you will understand the story and in what hell is plunged this world fictitious. I wish you a good reading of this text from which I have been inspired by many things that you will certainly discover. Anyway good reading to all and my favorite phrase:
 
Welcome to hell!
 
 
 
The 13 Times
 
 
 
Tic ... Tac ... The sounds of a clock underground resonate in these dark depths, but these sounds conceal another more chilling tone! We can recognize the humming of a captivating voice, the voice of a woman writing with a feather on thin paper, seated at a desk in foam of wood, sketched by her beautiful nails varnished with black. She sings:

Sanguis ... Bibimus..1. Corpus ... Edimus Sanguis ... Bibimus ... Corpus ... Edimus Sanguis, Bibimus Corpus Edimus ... Rolle corpus ... Satani! Ave ...

Plop ... plop ... The resonance of a red liquid flowing along a dark silhouette, only illuminated by the blue windows in front of her, distils the silence. Beyond, quivering under the vault, a frightened, pathetic voice moans ... "Good God ... what have we done? Is this the end? Lord, forgive our stupidity ... Forgive us for having done the irreparable! Cries the voice of a man desperate by this horrible crime that only Humans have committed. And the silhouette smiles!

She draws on her paper, amused by these cries of despair and murmuring incessantly: "Satani ... Satani! ". The black strokes of his pen slowly reveal the image of a boy carrying a sword on his back, facing a landscape seeming to come out of a beautiful dream, but alas with a horribly black sky. But this designer pays full attention to the appearance of the boy and continues to refine it further, until it is perfect, and when it is finished, it adds black marks at the navel , forming the number 1! Behind the silhouette, light crying, almost silent, reach the ear of the creature who, turning around, sketches a smile!

Tic ... Tac ...
The clinking of the clock now announces the last minutes before reaching the number 1!

The woman gets up and approaches a miserable little thing collapsed against the wall. This small form with long wavy hair, is dressed in a white dress tinged with red. She holds out her hand and forces her to stand up and drag her along a corridor
 
1) The song Ave Satani
 
     the walls of waxed wood covered with a reddish tapestry. Under their feet the floor creaks, distilling a feeling of anguish! At the other end of the corridor ... a room with a bed surrounded by a golden cage, where is the body of a boy with blue hair a little bristles on the sides, motionless. Its navel is connected by what appears to be a blood vessel covered with black streaks. The one who drew smiled when she saw the clock hand reaching the last line of the number 1.

With brutality, she seized the hose connecting the boy to the clock and tears it! The blood spurts and the boy screams and begins to crack, as the deafening ringing of the clock sounds. The figure has outlined a new smile, while near her, the one she grabs by the hand looks at the scene without showing any emotion. But ... the needle has reached the number 1 ...

Time is now running out!
 
 
  
1st time
 
Prince of Twilight
 
 
 
Tic Tac ... ...
From the divine twilight will be born a child ... A child able to control this powerful power, alas coveted by the darkness. This young boy will have to face these evil beings as well as the heavy tragic destiny that he will purify with his light ... Thus, he will engrave his legend: The legend of the Prince of the Twilight! Especially ... He is the first!
 
 
 
 
Chapter 1
The birth of a legend
 

Outside the real world, an incredible and unknown realm has been built. This is where a legend is born: The first! This kingdom was called Hilight, the realm of light and twilight. The source of this domain was the two elements of equilibrium, as well as the person who directed it. In this kingdom, symbol of peace, the happy inhabitants hummed, whistled, sang.
Sadly, one day everything be destroy ...

 
 
The twilight was unbalanced over time, by a strange evil force that nobody dared to face. Almost all the inhabitants, unable to resist this dark force darkening their skies, were disembodied and reduced to a state of golden light ... except Ridley. He is a man in his thirties, with bristly blue hair, yellow eyes, scratched by a scar in his right eye. He, now alone, is watching Hilight fall prey to the forces of evil, a broken crown in his hand. A deep melancholy eats him up!
 
    Suddenly, as the hour of twilight rings, he sees in the distance a disheveled young girl running breathlessly towards the Sacred Forest where he is. She collapses at his feet, breathless with a terrible race that has engulfed all his strength. This girl in her twenties appears to be the most beautiful of the kingdom: a long orange hair reflecting the blue sky, blue eyes for one, orange for the other, only dressed in a black kimono torn up..
 
   - Uh ... how are you? The Ridley approach, worried.
 
    She replies that she is exhausted, then immediately asks timidly:
 
   - Who are you ?
 
    Ridley then introduces himself to the girl who called herself Eloise Light. It seems to Ridley that he has known for a long time ... Eloise Light ... an important figure of the twilight part of the kingdom! Only, with a look, they fell in love. Ridley wants Eloise next to him every day. But in a dirty world, they can not be happy. Then the couple moves away from this poisoned kingdom by an unstable twilight. Their footsteps led them to a beautiful land serving as a passage between the two worlds. The earth around them is green, shaded with gray, shimmering greens and rays of light pierce the clouds. Let's get settled here! Ridley suggests so that her companion can rest, because she is exhausted, to the point of not being able to get up again. The unhealthy twilight has seriously affected it, and yet the whistling of the wind in the trees seems to relieve it.


X
 
    The couple settled on the path between the two worlds, and for a few years, Eloise has regained its shape and even gave birth to binoculars with brown eyes, one with black hair and one with black hair. white hair she named Célia and Alexia. And then she got pregnant a second time. Her first two daughters were born with powers that once belonged to the celestial kingdom at Hilight, and the marks of a dragon, engraved on their backs, promise them a great future of celestial leaders ... But Eloise does not want to go back there anyway. low. The fear that his children will be hurt prevents him from backing up.
    Suddenly, as she admires the twilight in the sky, her baby moves in her. The mother moans and can not hold ... She will give birth!
    Ridley runs to her companion to support her in the effort, their two daughters are there too to encourage and help their mother.
    - C'mon darling, make an effort, you have to push! He whispers Ridley in stress. It was then that Eloise rose with difficulty and moaned:
    - I do not want my baby to be born here! ... she asserts, panting. Twilight is soon to invade this place, we must protect children, quickly!
    Having no choice and despite the growing pain, Ridley and her daughters support her to return painfully to the next world.
    They arrive in a dark forest, with dark leaves, earthy soil, broken or dead trunks strewn on the ground. The landscape scares kids and even their father a bit, but they discover an abandoned house and Ridley installs his wife as comfortably as possible. Eloise gasps and moans. His screams end up alerting an old man walking a short distance away.
    - What's going on here? Exclaims the old man intrigued approaching.
    Panicked, Ridley shouts that his girlfriend is going to have a baby in a very short time. It is impossible to take the mother to a place that humans here call "Hospital", time is lacking. Then the old man will devote himself to help Eloise and soon after, the child utters his first cry.
    - It's a little boy in good health! Announces the old man wiping and covering the newborn wolf. Then he puts it on the chest of his mother who sobs with joy in front of his new baby.
    - You did a very good job, ma'am! Congratulate the old man with a smile. Eloise smiles too, the girls would like to hug him too and jostle around the diaper. It is then that Eloise sees, anchored on the navel of her infant, a black mark like a network of veins which, fortunately does not seem to hurt the baby when it touches there.
    - How are you going to call him? Interrupts the old man, curious. Eloise, recovering her senses, looks at her son, stroking his few blue hair, and replies:
    - His name is Damian!

"Damian Light ... My Little Twilight Ray"


 
     The old man congratulates her for having found such a pretty name. Ridley thanked him warmly for his help and then escorted him to the door. Meanwhile Eloise has settled down to feed her little Damian. Suddenly the newborn gives up the breast and begins to whine and cry, shaking his little arms weakly.
    - Mom look! Exclaims suddenly Celia showing the back of her little brother. The mother discovers a strange drawing representing an orange eye surrounded by lines of the same color zigzagging on the back of her son.
 
 
     And the baby screams and squirms in pain. Eloise then cradles him gently while humming a melody that will turn the blue of the baby's hair into a twilight orange. She now knows what this brand means ...


I'm your guide2
Through Twilight
In your shadow
I will hide
Acting like a shade
I will fade in your heart
Day and night
Will collide
We'll make grey form black and white
Falling into the dark
With a shade on your side 

Say my name
We're the same
But our man has gone insane
He usurped my throne
I'm alone and in pain
Day and night
Will collide We'll make gray form black and white
Falling into the dark
With a shade on your side...


2 ) Comes from the lyrics for Midna's theme, a character from The Legend of Zelda Twilight Princess.

 
    The little Damian fell asleep under the gentle caresses. His pain subsided. Eloise then gives her son to his companion. Take it ... She said tenderly, I know you're dying for it!
    - Ridley cradles and caresses his child and squats so that Célia and Alexia can kiss him too. Joy reigns among them
    However ... after having felt this strange aura emanating from the mark on the back of her newborn and this other on her navel, Eloise had a strange presentiment: a mysterious memory goes back from the depths of her memory.
    So, immediately, she makes a decision.
    She asks Ridley to drop Damian into her cradle and then tells her daughters to go to bed because she has to talk to their father. Celia trains her sister but she would like to stay longer with her just-born baby brother. Her mother reassures her, she can come to see him tomorrow. So Alexia puts a light kiss on the baby's forehead before following her sister.
 
 
 
    - I can see that you have a problem Eloise! ​​... It was enough of a single look of his wife, and Ridley understood.
   - But please, you just gave birth and you must rest at all costs! He recommends, worried. But Eloise does not agree!
   - I know darling! She says, exasperated by the situation and tired by childbirth. I worry about our children, they are far from ready to face what is happening to us and I want to raise my son in a healthy environment until he is old enough to understand. But I can not stop thinking about what '' She '' told us when we met her!
 
    Ridley is very surprised to hear his wife talking about '' She ''. This mysterious person, whom they had met before the birth of the twins on the secret path leading to Hilight and who had claimed to have a name accursed: how could they have forgotten this ... girl? Ridley feels his teeth tighten as he sees this girl's face as his wife recalls his strange prophecy.
 
 
 
   "One day, the first being will come into the world! A child with great power, promised a great future and who will become someone good, but ... to have been the chosen chosen by the Times, it will have to pay the price, like its congeners later! It would be a shame if this individual spoiled everything and brought the advent closer! ".
 
 
 
    Young parents are no longer masters of their emotions. Anxiety for their son haunts them, but they pull themselves together as soon as Damian begins to cry and the young mother comes running to her baby to calm him down. Ridley disturbed, watching the anguished eyes of his wife rocking his infant contemplating the full moon disappear behind an imposing black cloud. She still thinks of '' This girl with the accursed name ''.
   The choice no longer belongs to them!
   The father gives a long sigh.
   At the bottom of him, he knows that for the happiness of his children, he must return there, to allow the predicted destiny to be realized and especially ... to slow the arrival of the advent: out of the question to leave the badly prevail over good!
       - I trust you ... murmurs Eloise to his man. I want one day, you come back for your children! She said before kissing her. Night has fallen. Ridley tenderly embraces each of his sleeping children and approaches the threshold of the door:
   - Be careful ! He whispers his companion, worried. Ridley glances behind him, a smile on his lips, and he whispers:
    - Take care of the children! Then he disappears in the winter night, keeping in him the image of each member of his precious little family.

 
X
 
 
 
 
    Ten years later. The little Damian is now an adorable little boy with blue hair bristling forming three mountains of different sizes on each side of his head and having beautiful gray eyes and a baby face. While the girls, they have become pretty teenage fifteen-year-old resourceful and always ready to cuddle their little brother, especially Alexia! Celia is often dreamy since their father left the house mysteriously. Every day she thinks about him and why he went to the other world.
    On a rainy day, the family stayed home to perform a ritual. A ritual to judge the evolution of their powers. Everyone is naked with the mark of power uncovered. Their mother puts a light on the backs of her three children to soothe the pain due to their great powers.
 
    - Say Mom! ... Calling Célia while sitting up, how long will we have to stay here?
    - As long as it takes my darling! Eloise briefly replies, taking care of Alexia at the same time.
    - Yes, but ... insists it, here it is not really at home! Damian does not really understand where his sisters are coming from, he asks for explanations, but without getting the answers he expects.
    - You're not old enough to understand, darling! He explains his mother kissing him on the neck. Damian is disappointed not to get an answer and sulk.
    - I'm going to my bedroom ! Celia says a little frustrated too, leaving the living room, while putting on his T-shirt. Alexia is worried about her sister. She feels angry at being forced to stay in this world she finds insignificant. She follows her to talk to her. Meanwhile, Damian continues the ritual with his mother.
    - Tell me Mom? ... begins the little Damian timidly.
 
    - Yes ?
    - Why do you put me out of your conversations? He asks a little annoyed, because every discussion where he is denied any explanation leaves him to think that he is too stupid to understand. We do not put you aside Damian! She corrects.
   - The reason is that you are still too fragile to support the situation in which our family is. Understand me, I do not want any misfortune to happen to you! The mother tries to reassure him, however his son persists in wanting to understand the reason for these marks engraved on his back and on his navel.
   - Do you know what those marks mean to me? The mother puts a kiss on the engravings on her back, while thinking about this destiny for Damian, then whisper in his ear: They represent who you really are!
    Damian slowly subsides, while his mother attaches to his neck a black cross with the same symbol as that of his back.
    - You must never forget who you are, Damian! She say. If one day you're lost, hold that cross against your heart and remember my words ... But the most important thing you should never forget is that no human being in this world should know who you are. Otherwise you know what may happen to our real world ... You understand, my sweet child ?
    - Yes mom ! The child, who is hugging his head on his mother's breast, responds by hugging her, her heart lighter. Eloise is certain that her son will respect this family secret.


The evening arrives. The sun goes down slowly, letting out its orange colors in the sky, Damian looks at them with admiration. Suddenly, he feels an unhealthy aura assail him. He gets up abruptly, clutching his chest. This is the first time he feels such pain.
    - Say you are so cute! Send him a voice. The child, frightened, turns around and sees a large woman with scarlet eyes, slender body, dressed in purple, but with a bad smile on her face. She is dangerously close to Damian. The latter gets scared and tries to run away. Alas, the mysterious woman grabbed him by his sweater and lifted him up at arm's length, whispering:
    - Where are you going like this my little one?
 
     Damian starts screaming and struggling, the stranger then notices the black mark on Damian's belly button. She sketches a sadistic smile while caressing this mark with her fingertips. All of a sudden, Eloise springs up suddenly, a blue sword in her hand. The offensive repels the stranger, jumping back and barely dodging Damian on the ground. The poor man still trembles, and remains on the ground, immobilized by fear.
    - You have not lost the hand since time, Eloise! Ironically remarks the bad woman to provoke her, for she knows full well that Eloise has not fought for a long time.

 
    - I forbid you to touch one of my children, with impunity Sephora ! Proclaimed Eloise to have her son stay behind her. Sephora just raises a surprised eyebrow before returning to smile.
    - It's nice to give me orders and threaten me after my darling! Declares Sephora sarcastically. Alas, I really do not have time today, I have to take this child with me willingly or by force! She said, glancing at Damian.
    - Why ?! Exclaims Eloise furiously; so that you can torture him at your leisure ? Eloise knows only too well the unhealthy character of Sephora, who then makes a black sword appear in her hands.
    - All right ... she sighs. So I'll have to go over the body to get what I want, but before we both fight, do you have any idea who this little being that you carried in you and put in the world ? Eloise knows it very well, the mysterious child had warned her without revealing its meaning, so before Sephora attacked, Eloise cried out to her son:
    - Run Damian ! Save yourself !
 
     In haste Damian fled to shelter in the thick winding forest. Unfortunately, Zipporah orders one of these creatures from the shadows born of her cursed body, to go after the child while she fights. The black beast, like a chimera with toothless mouth and sharp claws, gallops through the trees, stalking Damian who runs as fast as he can. Alas, another monster jumps on him and drags him down. The child squirms and tries to flee, but one of the monsters keeps him on the ground by wedging him between his long pointed claws. One of them comes dangerously close to the frightened child, and all of a sudden, the claw comes to pierce his right eye. Damian screams in pain until he breaks his voice. The second monster seizes him then in his crooked hands and tightens the child with violence in order to grind to him the bones. Damian seems lost, impossible to save.
 
  When suddenly, a strange red link comes to embrace the two monsters and makes them implode!


The blood spurts and splashes Damian who remains sinking on the ground, shocked, not returning to have escaped death. He then sees coming towards him, in the midst of this massacre, a little girl with long black hair, dressed in red, who smiles at him while stomping on the bloody remains of creatures.
    - Course! She murmurs before disappearing. This vision makes Damian quite feverish and it is only then that he perceives in the distance the crossing of irons on the side of his house. Without thinking he rushes to his mother, despite his bruised body. Meanwhile, Eloise wrestles with all her might against Zipporah, who is more agile and experienced. The two adversaries give themselves no respite. A sword stroke here, a sword stroke there. They will stop only when one falls dead.
    - What's wrong with you Eloise would you have lost the use of your powers? The provocative Sephora, seeing his opponent falter and seem so pitiful. It does not respond and continues to bang fiercely on the black sword of his enemy.
    - Mom ! Calls him at once an innocent voice. On hearing it, Eloise accidentally returned to her son in a bad state. Fear invades her when she sees Damian wounded in the face and covered with blood from head to toe.
    - Interesting! Sephora whispers sadistically. Eloise quickly understands the intentions of the latter who rushes to Damian immobilized by fear.
 
    In the child's head everything becomes slow and he can hear the beating of his heartbeat. His mother pops up in front of him. A black sword pierces her. Blood spurts, splashes Damian's face that sees his mother collapse. At the moment, he is screaming in terror. Sephora, tired of the scene and decides to leave without the child to let the pain anchor in the heart of his victim. Damian, in tears at the bedside of his mother, calls him interminably, with all his might.

    ... Eloise wakes up finally. His lips and tear are bleeding and his eyes are shaking with agony. However, in the presence of her children gathered around her, she tries to smile, while placing her hand on the dead eye of her son.
    - Mom will fix that! She said so that Damian remains calm. And, with the few remaining forces that could have saved his life, Eloise transmits a light that repairs the wounded eye of his son by infiltrating deeply into him. Eloise explains, while treating him, that his eye should never be seen by anyone. He understands and will keep it closed. Eloise is reassured that her son has grasped his words.


     A last smile appears on her lips then her body disappears mysteriously leaving behind a beautiful golden butterfly. The children feel abandoned and cry together, tight against each other. Only Célia hides her tears as she watches the butterfly fly to the sky.
    - Alexia ! She calls suddenly. Her sister listens to her, hugging her little brother. You and Damian, you will take refuge in the real world! Alexia jumps.
    - What? You are not serious ? She replies, worried. And what are you going to do?
     Celia turns suddenly and responds, determined:
    - I'm going to the kingdom to find Dad! You two, you stay safe here! Her sister then tries to reason by saying that there is surely another solution, but Célia gets upset and interrupts it:
    - But think Alexia! She screams, grabbing her by the shoulders to stop his annoying insistence, the solution to our problems is him (she points Damian's finger) and that from the beginning, but you do not see how he is ? Alexia is looking for her words. Damian is only ten years old, he is too young for anything and without Mom it's even more complicated!
    - But ... Alexia tries, but she is interrupted again.

    - Alexia there is only you on whom I can count! Celia says, exasperated by her sister's worry. You have to do everything to make sure our little brother is safe, our destiny reaches us and we can not refuse ... So understand me and take care of Damian okay? I promise to come back later! Alexia, head down, resigns herself to let her sister go. For her part, Celia crouched in front of Damian and kissed her forehead, murmuring:
    - I'll come back, it's promised ... Be wise! Alexia takes her little brother's hand and takes her out of the forest with her ... leaving their older sister to leave.


 
 
X
 
  
 
In the middle of the night, the two children walk in the wet street trying to hide from the inhabitants whose eyes are attracted by Damian's blood-covered sweater. In a small alley, they stop exhausted. There Alexia takes off her brother's sweater and rolls it into a ball and throws it in a trash can to avoid trouble. Damian begins to feel hungry and thirsty, to the point that his limbs are numb, but the smell of blood makes him nauseous and robs him of any desire to eat. Alexia herself, is idiotic to have let Célia go, while the situation there, certainly did not settle. Suddenly, Damian's little cough wakes her from her thoughts. She hugs him to warm him up. How is your eye? She asks, worried.
       - I am in pain ! Damian replies, his hand resting on his eye. His sister withdraws his hand, saying:
     - Let me watch! Gently, she makes him open the eyelids: the eye no longer bleeds and starts to shine again. Alexia sighs, relieved.
    - What are you doing here ? Suddenly asks for a voice.
     This is a young woman with gray hair and violet eyes, an umbrella in her hand! 
     Despite the inconvenience it could cause, Alexia does not run away, she is waiting to see what the future holds.
    - Please, help my brother, he's hurt! She begs, feeling the boy shiver with fever and cold.
 
    Taking pity on these children, the stranger takes Damian in her arms and asks Alexia to follow her to her home. For a long time the young woman heals the child by disinfecting her closed eye, cleaning her, giving her new clean clothes, and a blindfold to hide her injured eye.
    - And here you are, like new! Declares the young woman.
     Damian remains shy and only whispers a "thank you". As for Alexia, she is thoroughly washed and dried.
    - So tell me the children, begins the young woman, what did you do in the street in such weather? Where are your parents? And especially why was your little brother so stained with blood?
    Alexia is reluctant to tell their true story, and then she remembers the promise made to their mother about their origins, so she decides to reveal only two or three broken things in their story.
    - We have no more house, we are lost and my brother was wounded! We have nowhere to go and nothing to eat so would you have a place where we could spend the night, please? She declares, leaning in polite bow.
    The young woman then understands that they are orphans who have lost everything. It is not in his character to abandon deprived children, alone in the city. She approaches Alexia to stroke her hair, a tender smile on her lips.
    - You will not go anywhere! You will stay here and I will take care of you. Okay ? - Really ? Exclaims Alexia surprised.
    - Of course ! My name is Julie Tsubaki, and I'm delighted to welcome you to our family! She receives them with open arms, but on his side Damian has trouble getting the idea of ​​having a new mother.
 
   The memories of Eloise dying appear to him continuously in the head and his heart cries. Somewhere in him, he feels an unpleasant feeling whose name he does not know ...


     It is then that he hears the tears of a child coming from the corridor. Without hesitation, he goes to the sound, enters a room. In a little bed, a little girl is sobbing. Damian takes the baby in her arms and begins to rock gently The child opens his big purple eyes and stares at the boy. She does not cry anymore. With her little fingers, she brushes against Damian's chin, which drops her head a little so that the little hands come to stroke her cheeks, then one of them comes to touch her closed eye. Julie then enters the room with Alexia and watches Damian look after the girl as if it were her little sister. Julie smiles in front of this adorable scene then she comes to whisper in her ear: "I present you my daughter Dalia !


    Damian fell in love, he smiled. But, mysteriously, stroking the little girl's forehead, her fingers lift some blue hair and on the top of the forehead, Damian notices with astonishment a mark similar to that of his navel: a small network of black veins. Damian feels his eye shine strongly: images are created in front of him!
 

A whole country devastated, no ...
Only a few villages. Houses destroyed, 3 a beach dyed red by the corpses of dead people there, and they, dressed in camouflage green uniforms, murderous weapons, who seem to chase someone ...
A little girl with blue hair covered in blood screams in the rainy sky! There, another silhouette appears before the images that fade into the darkness of one and the same presence, and from there, Damian hears these words ...

 "10th Time! "
First foreign blade implanted in the first time!
 

3 Bold: Important visions or ... a telepathic message of '' She ''.




 
X
 

     - Mum, could not you shut her up? I can not sleep ! A boy with blond hair, about the age of Damian, barely awake, suddenly complains. Damian is pulled abruptly out of the strange event he was living at the moment. The warm glow of his eye has subsided! Now, he sees in front of him this little blonde who jumps when he sees them and Alexia.
    - Who are these two? Julie presents them:
    - Fienne, this is Alexia and Damian! They will now be part of our family for a long time so I'm counting on you to be nice to them! The boy jumps for joy as he approaches Damian.
    - Cool, I always wanted to have a brother! He declares happily.
 
 

X
 
 
    A year passes. Alexia and Damian have become perfectly integrated into the Tsubaki family thanks to their adoptive mother Julie. Both go to the school of Fienne who is delighted to have a big brother. But Damian, who is naturally shy, does not always follow his new brother when he makes the four hundred blows. During a day at the park, Fienne and Damian, after having run a lot, settle on the swing to discuss.
    - Ah! I never thought to ask you, why do you keep this banner on your eye? He should be healed for a long time right? Asks Fienne curiously, moving his hand to remove the blindfold. Immediately, Damian dodges, tilting his head and grabs his outstretched hand.
    - I can not take it off! He retorted sharply .... I feel better with him! Fienne gives a frustrated look and puts her hands behind her head.
    - Pff ... he sighs, you're not funny!
    He strikes Damian in the back, then pulls him to knock him off the swing. Go, have to move a little, go! Come play !
    Damian, uncomfortable under pressure, has no time to respond and is drawn into a football game. While, without anyone realizing it, someone is secretly observing him among the trees, before disappearing in the shadows.
  
     Meanwhile in the Tsubaki house. Julie quietly takes care of Alexia by styling her long white hair while chatting.
    - Tell me sweetie, why did not you ever tell me how you found yourself alone in the street, you and your brother, a year ago? Asked Julie intrigued. Alexia's face darkens instinctively, the promise must be kept, she does not answer.
    In a sense, Alexia knows that Julie did not completely swallow the reason she had expressed the night that this mother took them.
   - Sorry Julie ... apologizes Alexia coldly, but it's a promise of family, I can not say anything!
   - Alexia ... if you do not empty what you hide in the depths of your soul, you will suffer consequences much more serious than you can imagine! Julie advises Julie seeing in the reflection of the mirror, Alexia's lips trembling with the urge to unpack.
 
     I know it takes a huge effort, but you have to get started and do not go back! She resigned herself to telling the truth to her adoptive mother. - This woman... ! Start Alexia. Sephora, I think ... She killed our mother because she wanted to take Damian! Mom did not accept and she fought to protect Damian, but the other was way too strong and she killed him without me doing anything ... (Alexia crying and clenching her fists) . Then, I was forced to flee with Damian under the orders of my twin sister, I felt so pitiful at that time, but I wanted so much to protect my little brother ...!
 
    Alexia can not finish her sentence and collapses in tears, torn by the harshness of this terrible memory. Julie comes to hug her and console her.


    The night slowly settles in the sky. Lying in his bed Damian is shaking suddenly, his face is sweating and he's moaning. Alerted to her brother's distress, Alexia shakes him to wake him up. He opens his eyes sharply: he is drooling, he is exhausted. Immediately, Alexia extends and distinguishes the restless soul of her little brother: for a few seconds Damian's heart beats terribly strong, then after a few breaths everything returns to normal. What could have happened so that Damian's soul would be shaken? Simply a name ... A name that hangs his heart on fine razor-sharp strings.


X
 
 
 
     Six years later. Damian has not had a crisis in his sleep, he sleeps better, but is still a bit tired and eats less than before. On the other hand, he has no more fever which reassures Alexia who found a job to help Julie to pay the bills. Meanwhile, Damian accompanies Dalia to school every day before going to high school with Fienne. On a sunny day, two new students joined the school, a girl a little rebellious with a long blue and white hair, with a wick concealing her right eye, and another girl incredibly pretty, with long white hair like the wings of an angel and eyes the same blue as the sky. All the boys are crazy, these two girls, just because they are beautiful and well rolled as say the obsessed.

    In the afternoon, Damian settled on a bench to be quiet. In his head he hears strange dull noises. Maybe his imagination. Suddenly the white-haired girl appears in front of him. Damian, surprised, startled.
    - Hello ! She greets him gently. Damian recovers and greets in turn, without much enthusiasm.
    - My name is Angèle Ayame! She introduces herself, before embarking on an interminable speech: As I am new, I try to familiarize myself with the students, but they are weird in my presence! It's normal ? She asks, noting that the boys are watching her and that the girls are glaring at her.
 
    - Do not get too close to these people! Affects Damian, annoyed to see so many people around him watching young Angèle. And especially boys!
    - Look at them, they look like a bunch of dogs in front of a piece of meat! Angela is touched by this attention from this boy she had appreciated at first sight. She sits down next to him, smiling kindly, and asks him:
   - What's your name ?
   - Damian Light! He answers, looking up at her. Surprised at the sight of the black band, she reaches out to Damian's face.
    - Damn, what happened to you? Damian recoils his head instinctively, feeling Angèle's fingers brush his cheek.
 
    - It's nothing ! He said, lowering his head. Angèle apologizes for having rushed him, then changes the subject. At the same time, she goes out for lunch, then notices that Damian has not brought any.
   - You do not eat ? She asks, surprised.
   - I'm not hungry ! Damian answered dryly, embarrassed. Angèle immediately notices something in this boy, something that annoys him particularly, then suddenly, she grabs Damian by the waist, and puts his ear on his belly.
    He jumped.
    - But what are you doing? Offended Damian blushing.
    Angèle stands up saying:
   - You lie !


 
    Damian tilts his head slightly to show that he does not understand where she is coming from. Angèle, happy, puts his finger on the belly of Damian.
 
     - Your belly is rumbling and that's why you're pissed off. You're really not a good liar! Damian feels the embarrassment invade him and his cheeks all become red.
 
     Angèle was right all the way!
 
     So she looks at Damian confused, puts his finger on his nose and tells him with a smile.
 
    - Are you embarrassed?


     Damian blushes more, stammers, does not find his words and it makes Angèle  laugh.
     - Come on it does not matter, it often happens to be hungry! Angèle then grabbed her lunch box and handed a sandwich to Damian, surprised at the gesture.
    - Go ahead, eat it, I will not bite you! She exclaims, laughing to cheer him up.
     Damian grabs the sandwich and eats alongside his new encounter. From time to time they glance at each other and both blush. This is a unique moment for Damian who has never known, except for his sister Alexia, a girl as attentive and generous, which is very maternal.
     - You would not want to talk to me about you? Angèle tries to talk but Damian hesitates and wonders what he can talk about.
     - I don't know ! She replies, shrugging her shoulders. For example tell me what you like, what you do not like, that's what!


Damian thinks for a few moments and starts ...
    - Hum ... I like football, silence, but what I prefer above all is to see the twilight extend its color and its light in the sky before giving way to the night! Hearing her words, Angela looks at Damian with bright eyes of admiration and red cheeks.
    - What's the matter ? Damian asks, embarrassed by his comrade's behavior.
    It blushes more and more.
    - It's just that ... She mumble, the way you said your last sentence was so beautiful that I thought I felt lulled by the light of dusk. Feeling this kind of thing is so enjoyable for me that it gives me chills! A smile illuminates the face of Damian who lets out a sigh and says:
    - You will always surprise me! Suddenly, as the atmosphere relaxes between them, the girl with blue and white hair pops up in front of them.
    - Angèle ! She screams, as if she's worried that Damian is a pest, what are you doing with this guy?


     At the time, Damian feels insulted, but prefers to let go rather than create tension. Angèle soothes the other girl, saying:
    - Calm down Aélig he is not mean! I present Damian Light, and Damian, I introduce you to my sister Aélig!
   - Strange ... Aélig murmurs, bringing his face closer to Damian's.
    He then notices that the right eye of the latter is abnormally white as the back of the eye, but also has a pupil.
    - Who is Aélig ? Asks Angèle worried about the behavior of her sister, she suddenly backs away ...
    - It's nothing Angèle ! Certify Aélig. I just felt a strangely powerful force, but it was surely an illusion. Let's go, the classes are over! Angèle gets closer to her sister and before leaving Damian, she smiles and silently pronounces with her lips: " See you later ! "
 
    Twilight spreads its light in the sky. At the end of classes, Damian runs as fast as possible to his house, and climbs on the roof to admire the orange sky. His favorite moment. During this short moment, his soul calms down, the setting sun illuminates the gray color of his valid eye, the warm wind blows on his face, and a voice he knows well sings this lullaby in his ear ...
 
 
 
I'm your guide
Through Twilight
In your shadow
I will hide
Acting like a shade
I will fade in you heart

Day and night
Will collide
We'll make black and white
Falling into the dark
With a shade on your side

Say my name
We're the same
But our man has gone insane
He usurped my throne
I'm alone and in pain

Day and night
Will collide
We'll make black and white
Falling into the dark
With a shade on your side ...


 
     Suddenly, the voice is overwhelmed by the cries of Angèle who, from the doorstep of the house, makes big signs to her. Damian, out of her thoughts, asks her why she came to his house. Angèle answers with a big smile:
    - I could not stop myself from coming to see you when you look at dusk! Damian is surprised.
    He had thought of a joke.
    - Can I come and watch with you?
    - If you want ! He gives with a shrug. You just have to take the ladder to go up! He indicates by showing the object concerned at the corner of the house.
    - No need ! The reassures Angèle arriving on the roof of a big leap. Damian jumps, amazed to see her jump from the bottom of the house to land in front of him.
 
    She too has powers?
 
   - How did you do that ? Damian asks him with a pout of surprise. Angèle gives him a wink of little sweet girlie and answers with a malicious air:
    - It's a secret! Now installed alongside Damian, Angèle relaxes by lulled by the calm atmosphere of dusk.
    - This light is so nice! she murmurs, feeling the rays of the setting sun caress her face. Damian glances at him furtively. He discovers the blue eyes of Angèle, sunlit by the light, her clear doll face and her white hair lifted by the breath of hot winds. He realizes now:
 
 
    Angèle is really beautiful!
 
 
    - What's the matter ? She asks suddenly to a Damian turned crimson. He jumped, looking away.
    - No it is nothing ! He replies, fleeing from Angèle's gaze, who stares at him in a blush, and who, suspecting something, with a mischievous smile, decides to titillate him!
    - Do you blush so much because your belly is still gurgling? She says, pressing her stomach with her finger. Damian jumps, embarrassment on his face, he becomes red again!
    - No it's not this ! He refused, embarrassed, it's not at all for that ...! At that moment Damian hesitates, stammers.
 
    Angèle crossed her arms and looked him straight in the face, so that he found a good justification. Damian does not know where to put himself and justifies himself by ignoring the look of his comrade.
    - I just did not think the twilight would make you look so pretty ... that's it! Angela is touched! And it's his turn to rosy!
    - That is true ? Do you find me beautiful? Damian trembles with his lips and confesses:
    - You are really beautiful !
 
     Embarrassed, Angèle then asks Damian to look at her, and the moment he turns around, Angèle kisses him on the cheek. A powerful bond is woven between them! Since their recent meeting Damian can not help but want to keep Angèle close to him, even though they only know each other for a few hours! And she, in the secret of her heart, also wants her by his side every day, to feel protected and loved. Alas, these moments of happiness will not last very long ...


In the depths of a dark place. A strangely melancholic and powerful force is born in the darkness and will soon cause trouble in the legend.
This frightening power observes in the flow of his own blood the different souls of the real world waiting for something ... Something that could sow sadness and despair ...
 
 
 
Copyright 2017-2018
 
 
 
And this is for the first chapter of my book, if I put you all this will be much too long and it is still a job of titans to put everything back here. I might post chapter 2 tomorrow or after tomorrow, it depends. So I hope you like it and do not hesitate to tell me your impressions and opinions. I count on your my dear friend :) 
 
Kiff and comment <3
 
Kisses to all ! <3




 

Tags : For my English Friends - The 13 Times - Good reading for you my sweet friend - Chapter 1 -3

Les bladeurs damné 2 18/09/2018


 
Chapitre 2 : Pandore Scarsheld

     Aujourd'hui est le jour le plus heureux de Madoka, maintenant dans les bras de sa meilleure amie Pandore Scarsheld, une bladeuse particulière étrangement recouverte de bandage revenant d'un long voyage aux Etats-Unis, Madoka se retourne vers ses amis bladeurs et s'exprime 
    - Les amis, je vous présente mon amie d'enfance Pandore Scarsheld ! Pandore je te présente mes amis bladeurs, tu dois certainement connaître Gingka Hagané, celui qui a gagné l'ultime bataille et le championnat du monde de Beyblade ! Pandore esquisse un sourire puis vient serrer la main à Gingka Hagané qui lui sourit 
    - Bien sûr que je le connais, je l'ai vu à la télévision. Ravie de te connaître Gingka ! Dit-elle poliment, Gingka réponds à ses douces paroles 
    - Moi de même Pandore, j'espère que tu vas rester longtemps avec nous ! Pandore hausse les épaule avec un regard assez confus 
    - Malheureusement je ne resterais que 1 mois ici ! D'autres affaires m'attendent aux Etats-Unis mais je tâcherais de passer un maximum de temps avec vous tous. <3 Répond t-elle avec un sourire tendre. 

    Tous ont l'air ravis de rencontrer Pandore, sauf Tsubasa qui reste méfiant envers Pandore, il trouve que quelque chose sonne faux, et tout ces bandages sur elle l'intrigue. A t-elle subit un accident ? Ou essaye t-elle de cacher quelque chose. " Je vais devoir la surveiller de près... Elle ne m'inspire pas confiance " Pense t-il en la regardant, celle-ci le remarque enfin puis vient s'approcher poule saluer
    - Bonjour :) Tu dois être Tsubasa si je ne me trompe pas, ravie de te rencontrer toi aussi ! Tsubasa accepte de lui serrer la main en répondant que lui aussi était ravi de la rencontrer, cependant lorsque sa main rentre en contact avec la sienne, un frisson traverse son dos puis il a cru entrevoir quelque chose de monstrueux à la place de Pandore, il se paralyse brusquement mais reste stoïque afin de ne pas éveillé les soupçons. 
    - Bien maintenant que les présentations sont faites, pourquoi ne pas faire une bonne partie de Beyblade ? Qu'est ce que vous en dites ? S'écrie Gingka enthousiaste, Kenta, Benkei, Yu et Tsubasa acquiesce tous la propositions de Gingka. 

    - Pandore ? Tu veux te joindre à nous ? Propose t-il ensuite avec des yeux brillants d'enthousiaste. 
    - Gingka !!!! Crie alors Madoka fâchée, tous les garçons se tournent vers elle qui se serre le coeur 
    - Tu m'avais promis de laisser Pandore tranquille avec le Beyblade tu te souviens ? Elle est mon amie d'enfance et je tiens à passer le plus de moments avec elle, alors je te le demande une nouvelle fois Gingka, va te trouver d'autres adversaires à combattre s'il te plaît !
    - Mais Madoka... Ne sois pas...
    - Tu n'as pas compris, il n'y a pas de " mais " qui tienne ! Allez jouez ailleurs !!! Crie Madoka furieuse. Les garçons sursautent de peur puis s'enfuit du magasin de Madoka sous les yeux de surpris de Pandore, Madoka grogne en essayant de regagner son calme.
    - Cela je vous jure... Excuse les, j'imaginais vraiment qu'ils avaient compris ( elle voit la valise de Pandore ) Attend je vais t'aider à t'installer ! Dit-elle en l'aidant à monter sa valise à l'étage où sont les chambres. 
 
     Une fois à l'étage, les deux filles déballent les affaires de Pandore et vont les ranger dans l'armoire, puis Madoka en arrivant vers le fond de la valise, se met à rougir beaucoup et presque gémir 
    - Madoka ? Qu'est ce qu'il y a ? Lui demande Pandore curieuse, Madoka sort alors de la valise, un sous-vêtements rouge et noir assez sexy ouvert sur les côtés des seins et décoré de dentelles.
    - Tu porte vraiment ce genre de sous-vêtements ? Demande t-elle toute gênée, Pandore ricane.
   - Oui ! <3 J'adore ce genre de sous-vêtements, c'est mon amoureux qui me les a acheté ^^ ! Madoka esquisse un sourire curieux puis vient câliner Pandore en posant plusieurs questions 
   - Alors comme ça tu as un amoureux ? Allez dis moi c'est qui ? Comment il s'appelle ? Il a quel âge ? Et à quoi il ressemble ? 

    - Non, je ne te dirais rien, ça ne regarde que moi ! Rit Pandore en rougissant, Madoka rit aussi puis commence à la chatouiller 
   - Allez dis moi ! Insiste t-elle, Pandore finit par céder puis lui dis à l'oreille, mais en entendant la vérité, Madoka écarquille les yeux de surprise, elle remet une de ses mèches de cheveux en arrière puis se frotte les yeux.
   - Attends, tu es sérieuse ? Non c'est vrai, tu es avec lui ? Mais... comment c'est possible ? Il n'est pas moche mais avec un caractère pareil comme tu fais pour le supporter ? Demande t-elle encore sous le choc. Pandore fronce les sourcils vexée 
   - Oh Madoka tu exagères, il n'est pas aussi méchant que tu ne le crois ! Avec moi il est doux, protecteur et câlin, et loin d'être sadique et méchant. Lors de la compétition il était compétitif et méchant, amis en réalité il est très gentil et timide ! Explique t-elle en voulant faire en sorte que Madoka change d'avis. Celle-ci hausse les épaules 
    - Si tu le dis ! 

     Une fois le rangement réalisé, les deux filles vont s'installer dans le bureau pour étudier les toupies toutes les deux. 

     Pendant ce temps...

     Gingka et ses amis sont partis dans un Bey Park afin de livrer leur combat Beyblade, bien sûr Gingka l'a remporté et maintenant ils sont sur le chemin pour rentrer, Tsubasa décide donc d'aborder le sujet sur Pandore auprès des autres.
    - Attendez un instant les amis... Il y a quelque chose dont j'aimerais discuter ! Interpelle t-il 
    - Qu'est ce qui se passe Tsubasa ? Demande Gingka curieux, Tsubasa n'hésite pas à s'exprimer 
    - Les amis, je pense que nous devons nous méfier de la meilleure amie de Madoka, surtout si vous voulez l'affrontez dans un combat Beyblade !
    - Et pourquoi ça Tsubas ? Elle est gentille Pandore, que veux-tu qu'elle nous fasse ? Demande Kenta de façon innocente et curieuse. Tsubasa se met à réfléchir puis regarde le ciel.
    - Je ne sais pas... mais ce qui est sûre... C'est qu'elle est très puissante ! 

     - Mais vraiment très puissante ! 


Et voilà pour le deuxième chapitre, lentement les choses avancent mais elle avance, j'espère que l'histoire continue de vous plaire, si c'est le cas, kiffez et commenter. Je vous fais de gros gros bisous et vous dis à très bientôt pour un nouveau chapitre <3 Bisous 
    
 
 

Tags : Beyblade ❤️ - OC - Soupçons !

The Little Ouija dernier chapitre 17/09/2018


 
Nuit 6
 
Gore content
 

4:00 pm
 
 
( Point de vue interne : Alvis )
 
    Nous étions encore en Angleterre... J'avais 8 ans et Night n'avais que 5 ans, après le décès de nos parents, nous vivions dans les rues et nous pensions tous les jours que nous allions mourir de faim, puis un jour un grand aristocrate un peu gras avec de beaux vêtements, un crâne légèrement dégarnis avec des cheveux cendré et des lunette doré sur ses yeux plissé noir, il nous a tendus la main en nous disant qu'il allait s'occuper de nous. Nous qui étions dans le désespoir... Avons accepté son accueil. Il nous a accueillit dans sa magnifique calèche verte avec pleins de dessins en or qui avait fait briller les yeux de mon petit frère : Night ! Malheureusement... Nous n'avions pas imaginé que l'on vivrais un véritable cauchemars.
Alors que l'on vivait dans le luxe, et que nous avions commencé à grandir, notre bienfaiteur s'est montré de plus en plus sombre et parfois violent, puis le jour où j'ai voulus voler de mes propres ailes à l'âge de 15 ans, il s'est montré très violent, a menacé mon petit-frère puis nous a enfermé dans la cave pendant plus de 2 semaines.
 
    Nous avions l'impression de revivre nos journées dans la rue à mourir de faim, Night avait tellement peur de mourir qu'il commençait à avoir des idées étrange et à cause de la faim, sa peau devenait grise et ses yeux un peu plus rouge et terrifiant. Et un jour quand notre bienfaiteur devenant celui qui nous séquestrais a voulut nous soudoyer afin que l'on lui obéisse, sa violence nous a rendu fou, il m'a frappé très fort et mon frère a eu l'idée d'attraper la carabine et de lui tirer dans le dos, l'homme s'est effondré à mes pieds avec un grand trou dans la poitrine, puis dans un élan de folie mon petit frère affamé, a retiré le c½ur de celui que l'on considérait comme un père puis l'a manger. Une aura noir l'a entouré, lui qui était avide.
  
    J'ai crié son nom en tendant mon bras vers lui mais cette aura noir a réussit a infecté mes yeux et j'ai vu mon frère disparaître dans les ténèbres, ne laissant plus aucunes traces de lui, à part cette malédiction qui a touché mes yeux. Durant deux ans, je me suis battu corps et âme contre ce maléfice et est réussit à ne sauver qu'un seul de mes yeux, le deuxième toujours maudit. Mais grâce aux nombreux exorcismes que j'ai mené, mon ½il maudit me fait voir à présent les choses que les humains ne peuvent pas voir.
 
C'est ce que Damian me rappelle en le voyant ainsi.
 
 

6:00 pm

 
 
    - Damian... N'ai pas peur ! Je suis là pour te sauver ! Lui dis-je en m'approchant de lui, il se met à crier et son énergie me projette contre le mur avec Steve, ici je ne suis pas contre un enfant mort, mais cotre une ombre affamé et gorgé de haine. Je me relève avec la tête qui tourne alors que Damian crie de manière stridente, cette fois-ci je pense qu'avec les derniers je vais devoir employé la force, alors je me précipite sur Damian pour l'attraper, je réussis à l'attraper par la taille malgré qu'il commence à léviter contre la buffet de la cuisine, il crie en s'agitant fortement alors que je lui expose ma dague d'exorcisme. Il hurle fortement, les lumières de la maison clignotent à plusieurs reprises et c'est alors qu'il se retourne et vient planter ses dents dans la chair de mon épaule. Sa mâchoire est tellement puissante que je sens mon épaule craquer et ses dents me déchirer l'épaule, je retiens mes cris pour rester fort et le plaque contre le sol assez fort pour qu'il lâche prise.
 
    Mon épaule dégouline de sang.
 
    Steve vient à mon secours en attrapant Damian et le bloquant au sol sous son poids
   - Va-y Alvis, je le tiens ne t'inquiète pas ! Me dit-il, Damian ne cesse de gigoter, mord Steve à plusieurs reprises alors que moi je lui injecte mon produit dans la clavicule, Damian émet un gémissement de démon alors que lentement il se calme, enfin je lui laisse une entaille sur son bras ce qui le protège du maléfice pendant un moment. Je demande à Steve de se retirer pour que j'attache Damian et lui bande les yeux pour ensuite le transporter à la chambre.
  
    Dehors la nuit commence à tomber. La sixième nuit. 24 heures pour retrouver les enfants et les sauver, je ne dois pas perdre un instant, soudain alors que j'ouvre la fenêtre, j'entends une faible voix fredonner puis au loin, je crois voir la belle couleur des cheveux blond de Emily marchant à travers la forêt dans sa robe de chambre rose. Elle chantonne lentement puis à travers elle, je vois l'esprit de la petite Lydie san, qui la guide à travers la forêt, mais si je laisse encore les enfants tout seuls dans cette maison, j'ai peur que l'ombre ne refasse son apparition par ici, pourtant je dois sauver fillette.
  - Steve ! Je voudrais que tu restes avec les enfants dans le chalet pendant que moi je vais chercher les autres !
  - Mais Alvis, tu les a vus, tu pourrais te faire tuer, autant que je vienne avec toi !
  - Non Steve ! Cette fois il faut que j'y aille tout seul, et je compte sur toi pour surveiller les enfants, car ici ils sont vulnérables, s'il te plaît fait ça pour moi ! Lui demandais-je.
 
    Il finit par accepter tout en me donnant un revolver à disposition afin que je puisse me défendre puis je m'en vais, le laissant au chalet avec les enfants.
 
 
 
8:00 pm

 
( Point de vue interne : Steve )
 
    Je regarde Alvis partir dans la forêt tout seul avec seulement sa lampe torche, quand à moi je reste dans la maison avec les enfants, ils sont tous très faible et la plupart tremble de froid, alors je vais à l'armoire pour prendre des couvertures puis je les recouvrent pour ne pas qu'ils attrapent froid. C'est alors que j'entends comme des sortes de gémissements provenir de la cave, avec méfiance j'y descend avec ma lampe torche et gardant mon revolver bien chargé, j'ouvre doucement la porte puis les plaintes se font de plus en plus forte
   - Il y a quelqu'un ? Appelais-je, les voix semblent me répondre alors je descend tout en bas puis découvrent plusieurs visages connus. Il y a Helen Scarsheld, Alister et Valérian Hope, le grand-père de Jack, Madame Ella la femme de ménage de Rochelle, Lily la petite s½ur de Emily, la mère de Jasper et la maman et le papa de Damian.
 
    Ils sont dans un triste état, plusieurs traces de griffues ou de marques démoniaque sur eux, mais heureusement ils sont encore vivants, je les aident à les remonter au salon puis immédiatement je commence à les soigner. La plupart d'entre eux se réveillent déjà
  - Monsieur... Qui êtes-vous ? Que faîtes-vous tous dans notre chalet ? Demande la mère de Damian, personne n'a su répondre
  - Calmez-vous Madame Hart, tout va bien. Je suis l'agent Steve, je fais partie de la police ne vous inquiétez pas ! Racontez moi plutôt pourquoi êtes-vous ici ? Que vous est-il arrivez pour que je vous retrouve dans la cave ? Les questionnais-je, c'est Alister qui prend la parole en premier
  - À vrai dire... C'est arrivez si vite, quand on a voulût partir à la recherche de Kirron, on a vu une ombre noire apparaître devant nous et après ça été le noir complet pour nous.
  - Ça été la même chose pour moi aussi ! Intervient Helen, pareil pour tous sauf les parents de Damian qui eux disent que après que leur fils est fait une crise de convulsion, une ombre noir est sortis de son corps et ses parents ont été téléporter à la cave.
 
    Je ne comprends absolument rien de tout ça, et Alvis qui est partit seul dehors et m'avait certifié que sa man½uvre fait sur les enfants ne durera que sur un court instant. Soudain, on croit entendre des bruits provenant de la chambre à l'étage, comme si les meubles se déplaçait tout seul. Je dis a tous de rester en bas tandis que je monte à l'étage pour voir si les enfants vont bien. Je commence à entendre des grognements de l'autre côté de la porte, ma main tremble face à la poignet de porte que j'empoigne puis tourne lentement. Lorsque je l'ouvre je vois quelque chose qui me laisse sans voie....
 
    Les enfants lévitent tous au dessus du sol !
 
    Et dehors j'entends du bruit, comme les roues d'une calèche. Dans la seconde je sors de la maison en laissant les autres à l'intérieur avec les enfants et l'aperçoit au loin, cette maudite calèche sans personne pour la conduire avec ses chevaux noirs qui la conduisent, je suis persuadé que c'est cette chose qui donne cette influence aux enfants. Cette fois-ci, je ne vais pas la laisser s'échapper, je prend mon revolver avec plusieurs chargeur de balles et la course en tirant sur les chevaux à plusieurs reprises. J'en touche un et deux, tous ils s'écroulent et la calèche va s'effondrer contre un arbre.
 
    Un orage éclate !
 
    La lumière m'aveugle pourtant je distingue une silhouette à quelques pas de moi, debout et sans voies à 2 centimètres de là où la calèche s'est détruite. Je la reconnais, avec ses long cheveux noirs et ses yeux marrons vide et seulement vêtue de sa nuisette blanche
  - Pandore... ! L'appelais-je, elle ne réagit pas.. Cela m'effraie je ne sais pas combattre quelqu'un qui est possédée moi, je ne suis qu'un policier, ma seule défense est mon arme que je pointe vers elle
  - Petite Pandore... Ou qui que tu sois ! N'envisage même pas une seule attaque, où je n'hésiterais pas à tirer sur toi, même si ça m'embêterait beaucoup ! Lui dis-je fermement, elle se met à pleurer soudainement et s'écroule à genoux. Elle me fait de la peine, de plus elle a l'air normal pour le moment, alors je baisse lentement mon arme et m'approche d'elle, elle ne montre aucun signes de violence ou de possessions... Pour le moment. Je viens la prendre dans mes bras pour la ramener au chalet.
 
   Sa peau est glacé.
 
 
 
10:00
 
 
( Point de vue interne : Alvis )
 
    Je réussi enfin à retrouvé la trace de Emily qui tout en bas d'une falaise à côté d'un étang profond, par chance elle est encore vivante, mais lorsque j'ai voulus la toucher, un autre cauchemar s'est ouvert et m'a piégé à l'intérieur, je suis dans ce même lieu sauf que tout est gris sous un ciel chaotique rouge, et l'étang est également de couleur rouge, je m'y avance et à l'intérieur je vois Emily qui nage au travers, je me penche sur l'étang et y plonge mon bras pour essayer d'attraper Emily submergé à l'intérieur, d'un seul coup un bras gris presque squelettique m'attrape et m'entraîne dans l'eau, avec la rougeur de l'eau, je vois comme de grand cheveux noirs flotter autour de moi, mais je sens que l'oxygène me manque déjà, et en même temps je vois les souvenirs de Lydie san.
 
    Je la vois cette petite fille qui courre à travers la forêt pluvieuse poursuivit par son père tyrannique et odieux. Et alors qu'elle fut sur le point de le semer, son pied glissa dans de la boue, sa cheville se fracture puis elle chute du haut de la petite falaise et sa tête vient percuter un rocher en dessous. Elle devient immobile, là un homme vêtu d'un costard noir portant des lunettes d'or ( cela me fait un choc, j'ai l'impression de revoir cet homme qui nous a élevé ) sauf que celui-ci a une moustache noir et un air stricte, mais d'un seul coup son visage se tord d'effroi devant le corps inerte de sa petite fille, plusieurs fois il essaye de la réanimer mais malheureusement elle ne se réveille pas. Alors l'homme vient prendre sa petite fille dans ses bras, la secoue une dernière fois en criant son nom avant de la laisser tomber dans l'étang, Lydie coule au fond de l'étang mais tout à coup, ses yeux se sont ouvert alors que son âme se sépara de son corps à cause de son hémorragie.
 
    Elle était encore en vie.
 
    Je reprends connaissance brusquement en manque d'air, je gigote dans l'eau pour remonter à la surface, mais les cheveux de Lydie se mettent à onduler et sont sur le point de rentrer dans ma bouche, je me débat puis attrape ses cheveux pour les pousser et réussit à atteindre Emily. Je l'attrape puis remonte à la surface. Le cauchemar est terminé, je suis revenu là où j'étais dans la réalité en tenant Emily évanouit contre moi, je nage jusqu'au bords puis c'est à ce moment là que Lydie san apparaît devant nous, son regard exprime sa fureur. Je met Emily a l'écart après lui avoir injecté le produit et fait une entaille sur son bras pour l'éloigner du maléfice pendant un petit moment. Lydie san émet un grognement d'agacement du fait que je brise le lien entre elle et Emily.
  - C'est finit Lydie sans ! Ces enfants ne vont plus subir plus longtemps le joug de ce maléfice, ne penses-tu pas qu'il serait mieux pour toi de partir ?
  - Tu es têtu... Pendant encore combien de temps vas-tu le poursuivre comme ça ? Je ne suis pas une bonne personne... Comme toi tu ne l'es pas non plus !
  - Tu n'es pas mauvaise Lydie, juste assouvie par la haine et par le désespoir d'avoir été tué par ton père puis forcé à tuer ces enfants à l'orphelinat ainsi que tuer ta meilleure amie. Tout ça ce n'est pas ta faute, tu as été victime du maléfice...
  - Il m'a promis que je resterais avec Natsuko... Où est-elle ? M'a t-elle interrompu
 
    Je ne sais pas quoi répondre, comme à Enrico pour Sophie Miler. Lydie est seule dans le maléfice sans une présence pour l'aider, à mon tour je ne dois pas la laisser plus longtemps dans les ténèbres et alors qu'elle déploie ses bras invisibles aussi tranchant que des lames de rasoirs, je réussis à lui attraper son bras puis vient planter ma dague dans son petit torse, elle émet un cri d'agonie alors que sa main vient perforer ma poitrine, je crache des filets de sang mais refuse de la lâcher alors que sa puissance démoniaque se déchaîne, je la poignarde une seconde fois puis elle commence à s'éteindre, je ne la lâche pas, elle lève son bras vers le ciel pluvieux
   - Natsuko.... Où es-tu... ? Murmure t-elle avant qu'une lumière blanche ne l'entoure, elle s'apaise dans mes bras puis peu à peu son âme se dissipe, je vois une larme couler le long de sa joue puis elle disparaît.
 
    Son nom disparaît aussi de la Table Ouija.
 
 


0:30
 
 
 
    Je ramasse Emily et la recouvre de mon manteau, le goût de sang dans la bouche me répugne beaucoup et cette douleur dans la poitrine est si pesante. Mais quand je m'apprête à retourner au chalet pour ramener Emily, je me met à sentir la présence de Kirron à quelques pas d'ici, mais elle s'éloigne de plus en plus, si je m'en vais maintenant... Kirron pourrait très bien s'évaporer à nouveau, donc j'attache Emily à mon dos puis je poursuis la trace de Kirron. Ses grognements parviennent à mes oreilles alors que j'arrache les branches des arbres me barrant le passage et en écartant les derniers buissons devant moi, un bâtiment abandonné à l'allure d'un hôpital psychiatrique se dresse face à moi, puis dans la cour, je vois Kirron courir et grimper les murs telle une araignée avant de rentrer dans le bâtiment par une fenêtre cassé. Je reconnais ce lieu... C'est un ancien Sanatorium crée par des scientifiques qui menaient des expériences sur des patients malade refusé par les hôpitaux locaux, ici les âmes des victimes... Ne sont plus maintenant que des âmes démoniaques !
 
 
     Je prends une grande respiration tout en essayant de ne pas penser à mes blessures puis m'avance dans ce lieu maudit, plus je m'approche, plus je vois des souvenirs d'un petit garçon autiste très malade à qui on faisait subir des expériences terriblement douloureuse et qui lui ont même retiré l'usage de ses jambes et celui-ci... est malheureusement tombé sur la Table Ouija et appelé l'esprit de Nightmare.
 
    J'ouvre les portes avec brutalité, le lieu est sombre, il y a des bruits partout et l'atmosphère est mauvaise, les portes se referment derrière moi m'enfermant ainsi avec la bête. J'entends ses grognements, il ne s'est pas éloignés de la sortie, je regarde partout où il pourrait bien se cacher quand tout à coup j'entends des bruits au dessus de moi, je prends ma lampe torche puis la dirige vers le plafond et je suis surpris par Kirron qui hurle tel un démon avec ses yeux blanc, l'intérieur de sa bouche noir et ses ongles couvert de sang, sa gorge est couverte de griffures et de rougeurs. Il me saute dessus avec violence au point que Emily est projeté un peu plus loin, Kirron m'attrape par la gorge et m'enfonce ses ongles dans ma gorge, j'en perds mon souffle mais je parviens à lui donner un coup de poignard dans la jambe, il me hurle dessus puis je parviens à m'échapper de son emprise, malheureusement ma gorge ruisselle de sang, il était à la limite de réussir à me tuer.
 
     Je ne peux plus parler, il m'a déchiré mes cornes vocaux mais par chance je suis encore vivant. Kirron est malheureusement arrivé à un stade où le produit que j'ai élaborer ne lui ferait absolument rien, l'esprit démon de l'enfant mort en lui est beaucoup trop puissant. Cependant je remarque que parfois, le démon perds le contrôle. En lui Kirron se bat comme un tigre pour ne pas se faire dévorer par cette entité, mais le démon parvient toujours à repousser ses tentatives, je profite alors de ce court instant pour venir le poignarder à nouveau mais cette fois dans le ventre, il hurle et tente de résister à ma dague alors j'ai l'idée de sortir ma fiole d'eau bénite de ma poche et de la lui faire boire. Immédiatement il s'est reculer, essayant de cracher le liquide béni le brûlant de l'intérieur. Face à cela le démon perds connaissance et Kirron est inerte.
 
   Je me sens si faible...
 
 
 
2:00 am


 
 
     J'ai perdu tellement de sang que j'ai la vue qui est devenu trouble. Je commence à entendre des voix dans ma tête, c'est alors que je vois une masse noir sous moi, Kirron et Emily et nous engloutit d'un seul coup. Lorsque j'ouvre les yeux, je suis à nouveau dans la chambre du chalet où j'ai mis les enfants. Les enfants lévitent tous au dessus du sol et moi je suis en dehors du cercle d'exorcisme car au milieu la masse noir se forme, et je vois apparaître ce garçon vêtu de noir avec ses cheveux noir couvrant son ½il droit, sa peau grise, son ½il rouge maléfique et surtout cet insupportable sourire sadique sur son visage : Nightmare ! Mais à ses pieds se trouve Pandore avec des yeux effrayés entouré par des ombres terrifiante provenant de ses propres cheveux.
   - Ravie de te revoir... Mon précieux grand-frère ! Me salue t-il avec sarcasme, il n'est pas mon petit-frère
   - Je ne suis pas ton frère... Tu as tuer mon petit-frère et a pris sa place... Tu n'est pas Night ! Lui dis-je par télépathie étant maintenant privé de mes cornes vocaux tout en brandissant mon dague.
 
    Il rit et m'envoie ses ténèbres pour me paralyser, réveillé la peur en moi afin de s'en nourrir et de devenir plus fort, et pour cela il se sert de mon ½il maudit contre moi, et autour les enfants crient de peur et de douleur. Et de l'autre côté de la porte, j'entends Steve qui frappe contre la porte et m'appeler. Pardonne moi Steve, mais pour cette fois nous ne pourrons pas boire de café ensemble.
   - Ne résiste pas mon frère... Laisse moi t'emmener avec moi et ces enfants, et plus jamais nous ne serons séparés l'un de l'autre ! Me dit-il en continuant de prendre possession de mon ½il où à l'intérieur je vois plein de visage démoniaque et même le visage du démon. Je hurle, ne réfléchis plus, attrape ma dague d'exorcisme puis me le plante dans l'½il, Nightmare hurle en même temps que moi qui peut à peine crier, je ne sens plus mon corps... Autour de moi, les enfants continuent de crier puis vomissent tous du sang bouillant, rejetant ainsi les entités qui les possédaient, sauf Pandore qui reste encore possédée par les ombres qui l'effraie, comme derniers mouvement d'espoir, j'attrape ses cheveux puis les tranchent avec ma dague. La voilà avec les cheveux court lui allant jusqu'au oreilles. À son tour elle rejette le mal, quand à moi je me jette su Nightmare déstabiliser par la perte de ses pouvoirs qu'il avais transmis dans les enfants, puis je réussis à le poignarder à la gorge
   - Je te condamne à repartir en enfers ! Ais-je réussis à prononcer.
 
 
 
 
3:00 am
 
 
( Point de vue interne : Steve )
 
    Il n'y a plus aucun bruits dans la chambre à par des pleurs, tout est arrivé si vite, il y a eu un grand cri strident qui éclater toutes les vitres de la maison et maintenant plus rien, la porte se déverrouille puis je m'empresse d'entrer le premier, les enfants sont tous vivants et en pleurs, Pandore rampe sur le sol et se blottit contre un mur effrayée, Damian est recroquevillé sur le sol et pleure, Rochelle est assise sur un lit et pleure de vive voix tout comme Emily, quand à Jasper lui s'agrippe au rideaux et se blottit dedans, quand à Kirron et Jack ils sont assis par terre en tremblant de peur et en ayant enfouis leur visage dans leurs genoux. Leurs proches s'empressent de venir les réconforter, eux qui ont subis un tel cauchemar. Puis au milieu d'eux, une mare de sang traîne
   - Alvis... ? Appelais-je avec effroi, je le vois alors tombé du plafond immobile avec sa gorge ensanglanté et sa dague porte-bonheur brisée...
 
    Les enfants pleurent encore plus en le voyant, moi j'essaye de lui faire plusieurs massage cardiaque tout en bloquant ses hémorragies avec du tissu puis j'appelle les secours. Je prie pour qu'il s'en sorte.
 
 
 
6:00 am
 
 
    Je suis à l'hôpital avec Alvis inconscient... D'après les médecins, il est plongé dans un coma très profond où il risque de ne pas en sortir, je suis désespéré, en plus les enfants eux vont beaucoup mieux malgré qu'ils restent traumatisés par cette expérience, mais ils ont été si gentils en apportant des bouquet de fleurs et des cadeaux pour moi et Alvis afin de nous remercier pour ce que l'on a fait pour eux. Quand à moi je reste encore à l'hôpital auprès de lui, à penser à ses bons souvenirs de camaraderies que l'on a eu ensemble, puis lorsque je m'approche de sa main... Il me saisit la mienne.
 
    Puis des larmes coulent de ses yeux.
 
 
 
Fin
 
 
Voici la fin de cette histoire que j'ai faite en compagnie de deux de mes meilleures amies, je les remercie infiniment de m'avoir prêté leur personnages, et j'espère que cette histoire d'horreur vous aura plu. Si c'est le cas kiffez et commentez <3
 

Tags : The Little Ouija - Dernier chapitre ♥ - Damian Hart <3 - Exorcisme - Conjuring : Les Dossiers Warren - Conjuring 2 : Le Cas Enfield

The Little Ouija 8 17/09/2018


 
 
Jour 5
 
 
Gore content
  
 
3:30 am
 
( Point de vue interne : Alvis )
 
    Je me retrouve face à Natsuko, son visage reste vide puis c'est alors qu'elle pointe du doigt son orphelinat, je revois alors le souvenir du massacre des enfants de l'orphelinat, je vois les enfants mourir par Lydie san, elle qui a les yeux jaune coulant et du sang coulant de sa tête, je vois la petite Natsuko qui était encore vivante à ce moment là, courir à travers le bâtiments en pleurs mais elle fût coincer dans le dernier couloir du troisième étage donnant sur une fenêtre ouverte, et en dessous... Il y avait l'arbre qui a été fendu par l'orage. Natsuko a essayé de raisonner son amie Lydie, mais malheureusement sous le joug de Nightmare, Lydie tua Natsuko en la projetant en dehors de la fenêtre pour que son corps aille se faire transpercer par l'arbre dehors.
 
    Je retrouve mes esprits et voit que je suis à présent à l'intérieur de l'orphelinat. Les murs sont encore tâché de sang et l'atmosphère est terrifiante et glacial, toutes les portes autour de moi sont fermés, des bruits de pas résonnent sur le carrelage cassé de l'orphelinat, lorsque je fais le premier pas, les ampoules au plafond explosent et me plonge dans l'obscurité
   - Bien joué Nightmare... mais je n'ai pas peur du noir ! Dis-je en avançant, j'entends des sanglots, des grognements et des gémissements d'agonies, je continue d'avancer dans les couloirs à la recherche des enfants, je les sens ils sont tous ici dans cette forêt, mais dispersé en ce lieu... Et Nightmare aussi est là. Mais comme ma visibilité est troublée, je me sers donc de mon ½il maudit pour les repérés, de fond en comble les pièces vide défilent dans mon esprit, je finis par en trouver un. C'est Rochelle qui est au troisième étage, elle fredonne en se dandinant légèrement et restant devant la fenêtre. Des voix lui parle, lui murmure « Par ici, viens avec moi... Tu seras en sécurité pour toujours »
 
   C'est par elle que je vais commencer.


    Je m'empresse donc d'aller aux escaliers me conduisant au troisième étage là où le couloir est. Au loin je vois Rochelle sur le rebord de la fenêtre et qui a les yeux tourné vers moi, derrière elle se cache Natsuko, les yeux de Rochelle sont vide, son corps est fatigué et son âme aussi, doucement je m'avance vers elle en sortant discrètement ma seringue et ma dague d'exorcisme afin de conjurer le mal en elle, Rochelle grogne et menace de se laisser tomber, puis des voix commence à résonner dans ma tête et dans les murs du couloir
  - Pourquoi suis-je ici... Où sont Maman et Papa, et Lydie... ? Parle Natsuko à travers Rochelle
  - Ils ne sont plus là chérie... Il t'attendent quelque part où tu seras enfin libre, plus jamais tu seras forcer de faire du mal à qui que ce soit, tu seras loin des joug de Nightmare ! Lui parlais-je en m'approchant un peu plus près, depuis que j'ai suivis ces enfants, je sais que Natsuko est la plus pacifique des esprits de la Table Ouija avec Sophie Miler qui si ça se trouve possède l'un des enfants... Mais j'ignore lequel.
 
    Natsuko est apaisée, elle ne bouge plus, mais je vois une larme couler le long de sa joue « Je veux rentrer chez moi... ! » A t-elle sangloté dans le désespoir, doucement je vois Rochelle qui pleure à son tour et qui peu à peu reprends des couleurs, mais je reste méfiant alors je lui pique l'épaule avec ma seringue puis avec ma dague d'exorcisme, je lui entaille sa peau que je nettoie ensuite avec un peu d'eau bénite. Le maléfice disparaît du corps de Rochelle, libérant ainsi son âme profondément blessé, mais à présent son c½ur est hors de porté de Nightmare qui n'a plus de contrôle sur elle. Le véritable cauchemar de Rochelle, a été d'être enfermé ici toute les nuits à revivre la mort de Natsuko et des enfants, à présent elle n'aura plus à subir ça.
 
    Tout à coup, je vois Natsuko emplit d'une lumière blanche, elle devient de plus en plus transparente et un sourire orne son visage. Elle a disparût et son nom a été effacé de la Table Ouija qui l'a retenait prisonnière, malheureusement je n'ai plus beaucoup de temps... Lors de la septième nuit, les enfants encore possédés seront définitivement perdu, car leurs âmes seront trop affaiblit et alors Nightmare en profitera pour manger leurs c½urs.
 
    Alors tout sera perdu.
 
 
 
5:00 am
 
 
    Plus que une heure avant l'aube du cinquième jour où il faudra que j'ai réunis tout les enfants avant la septième nuit, j'en sens un qui n'est plus très loin... Mon ½il me fait voir l'apparence de Jasper qui est assis contre un mur, recroquevillé sur lui même et plongé dans une terreur qui le paralyse. Je place Rochelle sur mon dos puis redescend les trois étages pour arriver en bas où normalement Jasper devait se trouver. Mais il n'est plus là, j'entends alors des rires dans mon dos, je soupçonne la présence de Lydie san, mais ce n'est pas elle, car elle n'est pas à l'orphelinat mais beaucoup plus loin dans la forêt, je reste méfiant en regardant autour de moi, quand des craquement résonnent dans mes oreilles, et c'est juste derrière moi. Je n'y fais pas attention mais je reste prudent, je continue a avancer vers une porte nommé la classe C où du sang coule en dessous de la porte, et à travers la vitre crasseuse, je vois Jasper, recroquevillé sur lui même... immobile.
 
    Je frappe la porte
   - Jasper ! L'appelais-je, il ne réagit pas, alors je défonce la porte mais quelque chose de fluide me transporte en dehors de l'orphelinat, je suis à présent en plein milieu de la forêt sous le clair de lune brillant et effrayant, les feuilles craquent et les branches grincent, mais les mêmes craquements que tout à l'heure résonne, sauf qu'ils sont devant moi cette fois, à travers un arbre noir, une ombre difforme se crée et poursuit le pauvre Jasper. En lui je vois Sophie Miler qui le possède, le guider dans la forêt comme si elle voulait lui faire revivre sa mort. Je les poursuivis dans les bois, mais l'ombre m'a repéré et réussit a attraper Jasper, et dans son étreinte, les griffes de l'ombre viennent écorcher les griffure déjà présente sur son épaule, elle me regarde avec le sourire, alors moi je lui lance ma dague qui le fait fuir, Jasper est lâché prise mais cette fois-ci c'est Sophie Miler qui se montre agressive, l'intérieur de sa bouche dégouline de sang et ses dents deviennent pointu
   - Vous nous avez abandonnez... Vous m'avez laissez mourir ! Vous n'êtes pas venue ! Grogne t-elle en parlant à travers Jasper qui voit ses yeux devenir blanc et dégoulinant de sang.
 
   Leur fureur font resurgirent leurs blessures d'avant leur mort !
 
     Je ne sais pas quoi répondre à l'esprit, c'est vrai malheureusement.... Nous ne sommes pas arriver à temps et à cause de cela, beaucoup de vies ont été retirés par cette malédiction. J'assume ma faute envers elle avec des mots doux, néanmoins je refuse de laisser une autre vie se perdre alors je sors ma seringue tranquillisante et continue de m'approcher sans prendre en compte ses mise en garde
   - Je suis désolé Sophie, si nous ne sommes pas arriver à temps pour tous vous sauvez... Nous n'avons aucunes excuses, mais je suis aujourd'hui là pour vous débarrassez de cette malédiction, tu n'auras plus à être enchaînés à cette table Ouija, car Nightmare n'auras plus aucun contrôle sur toi ! Sophie est sans-voies devant mes mots, des larmes coulent le long de ses joues. En plus d'être prisonnier de la Table Ouija, leur âme subit de terrible tourment, et leurs souffrances reste infinis jusqu'à ce qu'il soit libéré.
 
    La fatigue pèse sur sa petite âme, j'en profite pour m'approcher et éloigner Jasper de son emprise, celui-ci tombe dans mes bras et moi j'en profite pour lui injecter le produit dans l'épaule, et lui faire une entaille dans le bras. L'âme de Sophie se met à craquer comme un monstre et avant qu'elle ne puisse être libéré, l'âme vient l'engloutir dans sa noirceur et disparaît avec la forêt. Je me réveille de nouveau dans l'orphelinat dans cette même pièce où se trouvait Jasper, par chance lui aussi est encore vivant et sa blessure a arrêté de saigner. Je soupire rassuré puis le porte sur mon dos, en revanche je suis triste pour Sophie... L'ombre me l'a arraché avant que je ne puisse la libéré. J'ai encore une chance de la sauver.
 
   Je dois tuer Nightmare !
 
 
6:00 am
 
 
    L'aube se lève dehors, nous sommes au cinquième jour, il ne me reste plus que deux nuits avant que les enfants ne soient perdu ; Je me dépêche d'emmener Jasper et Rochelle hors de l'orphelinat, puis décide de les amener au chalet là où tout a commencé, je décide de prendre la plus grande chambre, je pose Jasper et Rochelle sur le lit puis sors de mon sac un marqueur noir. Je trace un cercle d'exorcisme puis y place des clous au extrémité. Là, j'y place les deux enfants à un côté du cercle en leur attachant les mains, les pieds puis leur bandant les yeux. Ici ils sont en sécurité.
 
 
 
( Point de vue interne : Steve )
 
    Je n'ai pas pu dormir de la nuit depuis l'incident qui est arrivé au poste de police, toute la nuit je suis resté à étudier les dossiers des enfants ainsi que celui de Alvis, je n'ai pas eu de nouvelles de lui d'ailleurs. Je suis très inquiet à son sujet, même si je sais qu'il est un garçon prudent, combattre le Diable n'est pas du tout une mince affaire, je ne veux pas rester les bras croisés. Je me lève donc de mon bureau, prends ma veste puis m'en vais vers ma voiture et en même temps j'essaye d'appeler Alvis
  - Désolé je ne suis pas là pour le moment, mais laissez moi un message, je tâcherais de répondre le plus rapidement possible ! Dis encore son répondeur, je grogne puis lui laisse un message
  - Alvis, c'est moi Steve, s'il te plaît rappelle moi le plus vite possible ! Je suis très inquiet à ton sujet, dis moi où tu te trouves, que je vienne te prêter main forte ! Lui ais-je laisser comme message avant d'arriver vers la route menant à la forêt.
 
    J'espère qu'il va bien.
 
    Enfin j'arrive dans la forêt, je trouve sur le côté la voiture de Alvis abandonnée, alors il est bien dans la forêt. Je laisse ma voiture derrière la sienne puis courre dans la forêt à sa recherche, avec l'aube levé il me serra plus facile de le retrouver
   - Alvis !! Alvis !! L'appelais-je en parcourant la forêt, je ne le vois pas juste les arbres orangers, les tronc noir et l'atmosphère morbide que possède cet endroit, entre les craquements des feuilles et le bruits de vents, j'entends comme les roues d'une calèche avec les sabots de deux chevaux. Alvis m'a déjà parlé de ça lors de l'affaire de l'orphelinat où il avait trouvé des traces de roues à l'entrée du lieu du crime. Il s'agirait d'une calèche fantôme guidé par un certain Nightmare dont il avait refusé de me parler. C'est alors que je crois entendre comme des pas derrière moi. Je continue de marcher tout en restant sur mes gardes, lentement je me retourne puis crois entrevoir quelqu'un, je le vois grimper en haut d'un arbre puis courir vers un bâtiment isolé et en ruines.
 
    Je reconnais le jeune Jack.
 
 
 
8:30 am
 
 
( Point de vue interne : Alvis )
 
    Je sens la présence de Jack quelque part mais aussi une autre présence avec lui, c'est celle de Steve. Steve... Pourquoi es-tu venu ? Immédiatement je courre à sa recherche, à l'endroit où ils sont et j'aperçois Steve au loin
   - Steve !!! L'appelais-je au loin, il s'arrête et me voit, il me rejoint et se permet même de me serrer dans ses bras
   - Oh mon garçon ! J'étais tellement inquiet pour toi, heureusement tu n'as rien. Que fais-tu ici ? Me demande t-il, je suis surpris de ces questions, j'aurais préféré qu'il ne vienne pas.
   - Les enfants sont tous rassemblé ici, j'en ai déjà retrouvé deux, mais je n'ai plus que cette nuit pour tous les sauver, à la septième nuit ces enfants seront perdus ! Vous ne devriez pas être ici, retournez en ville Steve, je peux me charger de cette affaire tout seul ! Lui dis-je.
 
    Il refuse catégoriquement de me laisser ici. Je m'y attendais en même temps, le bon vieux Papa protecteur que je n'ai jamais eu dans mon enfance : C'est bien lui ! Je soupire puis cède avec un haussement d'épaules, des cris retentissent à nouveau, ce sont ceux de Jack, et cela résonne plus loin maintenant, vers l'antre d'une vieille gare abandonnée, je sors une deuxième lampe torche de mon sac puis la donne à Steve qui a oublié la sienne dans sa voiture, en même temps je sors la Table Ouija de mon sac, et lorsque je le pointe vers l'entrée de la gare, le triangle frémis en gardant la pointe du triangle droit devant l'entrée, je réfléchis puis nous marchons à l'intérieur de la gare abandonné plongé dans l'obscurité la plus total, avec nos lampes nous scrutons les moindres recoins puis sur les murs... commencent a apparaître des graffitis fait avec de la peinture rouge, puis ce sont des inscriptions avec le même dessins ressemblant à une tâche de sang avec la forme de l'ombre : « Il me suit... », « Je le vois... tout les jours », « Il me parle... », « Il veut... mon c½ur » ! D'y a d'inscrit sur les murs, les grognements résonne dans les murs de pierres de la gare qui sont fracturé à plusieurs endroits
   - Monsieur Marconord ! Où êtes-vous ? L'appelais-je, ses grognements sont de plus en plus près.
 
    C'est au niveau des chemins de fer, là où se trouvent à côté diverses boutiques avec en plus une charcuterie en ruines où une odeur de chair pourri règne, je m'approche lentement, puis je vois Jack avec ses mains couvertes de sangs puis avec, il peint sur le mur face à lui, ses bras tremblent de fatigue et son dos est couvert de marques rouge
  - Jack... est-ce que tu entends ma voix ? Lui dis-je en gardant mes distances, Jack craque légèrement son cou
  - Jack dort...Il est faible... C'est moi qui parle, et vous le savez jeune Alvis Den ! Me parle Enrico Marconord à travers Jack, il tousse plusieurs fois, puis autour de lui, une aura fluide et lourde le recouvre. Une seconde entrée vers un autre cauchemar
   - Enrico... Pourquoi faîtes-vous ça à ce jeune homme ? Vous aviez dit qu'il a la même passion que vous, alors pourquoi faite-vous du mal à un enfant qui a un don qui vous passionnais ? M'adressais-je à lui en m'accroupissant.
 
    Jack émet un grognements puis tapote sur le sol qui est couvert de sang
   - Parce que je dois le faire... j'aime le voir effrayé. Et vous jeune garçon... pourquoi vous obstinez à combattre quelque chose de plus fort que vous ? Me demande Enrico, je fronce les sourcils devant ses mots, c'est évident qu'il parle sous le contrôle de Nightmare
   - Mais si vous me laissiez vous aidez, vous n'auriez plus à faire à du mal à qui que ce soit. Pourquoi ne pas cessé tout ça et aller dans un meilleur endroit, où tout ceux qui vous aiment vous attendent avec impatience ?
   - Je ne suis pas du genre à aller au paradis... Mais si je suis votre idée... je retrouverais ma petite fille que je voulais adopter ? Me dit-il avant qu'une force ne m'attrape par la gorge et ne m'entraîne dans le flux.
 
 
11:00 am
 


     Je me réveille au sein d'un endroit tout blanc et comme paralysé dans l'espace où plusieurs ombres de personnes me bousculent, puis à côté je vois une grande maison avec une fenêtre noir où retentissent des grognements, je m'avance vers cette maison où un sentiment d'être observé pèse sur mon âme. Je pénètre à l'intérieur de la maison, l'intérieur est bien décoré, il y a dans le salon une commande en bois avec la belle maquette d'un bateau Espagnol avec des petites statuettes de hiboux.
 
    Puis dans le couloir, j'entends quelqu'un qui frappe à la porte alors qu'il étouffe, je traverse le couloir en courant puis arriver devant la porte, je la défonce à coup de pieds puis devant moi, une pièce emplit de rouge avec des ombres terrifiante, avec son sol couvert de sang, Jack qui est à terre a étouffer à cause d'une corde à son cou qu'un gros homme avec une tenue de boucher et un masque de fer tire, jusqu'à ce que la corde ne déchire la gorge de Jack, immédiatement j'interviens en prenant ma dague et coupant la corde à la gorge de Jack, celui-ci tousse fortement et essaye de reprendre son souffle après avoir craché quelque filets de sang
  - Jack, tout va bien, tout est finis ! Lui dis-je en le rapprochant vers moi, celui-ci a les larmes aux yeux et viens se blottir contre moi
  - Alvis... ! Grogne le gros homme, puis lorsqu'il arrache le masque de fer de son visage, je reconnais son visage.
 
    C'est Enrico Marconord !
 
    Celui-ci s'apprête à m'attaquer, je le vois qu'il est utiliser comme une marionnette par Nightmare, se reflétant dans son ombre. Eneric veut m'attraper par la gorge, mais je parviens a esquiver tout en protégeant Jack derrière moi et avec ma dague je lui assène un coup dans son ventre gras
   - Arrêtez Enrico... C'est finit, je vais vous sortir de là ! Ne luttez plus pour rester prisonnier de cette maudite Table Ouija ! Lui criais-je en venant lui attraper le visage
   - Pensez à cette enfant que vous vouliez adoptez ! Qui était-ce ? Lui demandais-je, du sang dégouline de ses yeux
   - Sophie... Sophie Miler ! Réussit-il à prononcer, mais avant que je ne puisse le sauver, l'ombre l'engloutit lui aussi dans sa noirceur et m'éjecte moi et Jack hors de ce cauchemar qui se détruit.
 
   - Alvis ! Alvis, mon garçon réveille toi ! M'appelle Steve, je reprends conscience avec Jack dans mes bras, celui-ci a repris des couleurs et les marques dans son dos ont déjà cicatrisés, je teste son pouls, il est encore vivant. Je soupire de soulagement qu'il aille bien
   - Je vais bien Steve, ne t'en fais pas ! Merci de t'inquiéter pour moi, tiens aide moi donc à porter Jack s'il te plaît ! Dis-je à Steve en entourant un des bras de Jack autour de mon cou afin de l'aider à marcher un peu. Steve m'aide à porter Jack puis nous décidâmes d'emmener Jack au chalet où j'ai déposer Rochelle et Jasper.
 
 
 
 
3:00 pm


 
 
     Pendant un long moment, nous sommes resté auprès de Jack, Rochelle, et Jasper. Emily, Damian, Kirron et Pandore sont encore porté disparût dans la forêt, en plus je pense à Enrico et Sophie Miler encore prisonnier du joug de la Table Ouija et de Nightmare, mais il y a quelque chose qui ne va pas, le triangle frémit à l'intérieur de la maison mais ne bouge plus en présence de Jack, Rochelle et Jasper à qui j'ai laissé une entaille avec ma dague d'exorcisme. Il y en a un dans la maison... De plus Steve n'est pas revenu depuis qu'il m'a dit qu'il allait chercher du café
   - Steve... Tout va bien ? L'appelais-je depuis le salon, puis lorsque je me suis tourné vers la cuisine, le triangle s'excite au point de tomber de la Table Ouija, puis j'entends quelque chose se casser dans la cuisine. Je me lève avec méfiance tout en demandant à Steve si tout va bien. Je le vois qui est paralysé devant quelque chose derrière le mur.
 
    Je rentre dans la cuisine puis suit les yeux de Steve, par terre nous voyons Damian avec la peau grise et plusieurs hématomes sur ses bras et son dos, être à quatre pattes et dévorer une viande cru qu'il y avait dans le frigo, ses yeux sont blanc, sa bouche est couvert de sang de la viande puis il grogne. Je ne vois aucun âme d'enfants en lui, mais en revanche, cet action me rappelle un souvenir...
 
    Je te revois... quand nous étions enfants, toi et moi !


Tags : The Little Ouija - Cauchemar - Damian Hart <3

The Little Ouija 7 17/09/2018


 
 
 
Nuit 5
 
 
Insane content
 
 
6:00 p.m
 


( Point de vue interne : Jack )
 
    Je tremble fortement en me sentant très mal dans mon corps, qu'est ce qui m'est arrivé je me sens si mal
   - Jack... ? Tu reviens à toi ? Me demande une voix, je lève les yeux puis voit le visage de Alvis qui a mis fin à une caisse enregistreuse, il m'aurait enregistré. Je lui répond par un hochement de tête tout en me frottant mon front fiévreux
   - Oui... je crois... mais je ne comprend pas, que m'est t-il arrivé ? Demandais-je, j'ai l'impression de me sentir mort de l'intérieur, c'est terriblement désagréable
   - La situation qui t'est arrivé serait assez compliqué à t'expliquer, disons que pendant un moment, ton corps a été dominer par une présence prisonnière de la Table Ouija que j'ai devant moi. Mais raconte moi Jack, comment tout cela a commencé ? Me demande Alvis alors qu'il continue de noter sur son carnet.
 
    Rien que d'y penser me serre le c½ur, cela m'a tellement effrayé, de sentir quelqu'un d'autre contrôler mon corps sans que moi je ne puisse rien faire, je sens le besoin de me craquer le cou, alors je tourne un peu la tête tout en commençant à ressentir des démangeaisons dans mon cou.
   - Je ne sais pas... J'étais entrain de peindre un tableau pour l'anniversaire de mon grand-père mais... je ne sais pas ce qui m'est arrivé mais... j'ai eu l'impression de m'endormir de l'intérieur puis que quelqu'un d'effrayant venait me capturer et m'entraîner dans les ténèbres ! J'ai eu si peur et je ne pouvais rien faire, pourquoi ce vieux Monsieur s'en prend à moi ? Demandais-je un peu désespéré. Alvis baisse ses yeux puis me réponds
   - C'est un phénomène que l'on appelle la possession, il existe trois stades dans ce phénomène pourtant très rare, il y a l'infestation qui est que l'esprit envahit ton lieu de vie avec des murmures, des bruits de pas et autre bruits, ensuite il y a l'oppression c'est à dire que l'esprit va parfois entrer en toi pour t'épuiser jusqu'à arriver au stade de la possession où l'esprit démoniaque te contrôle comme si tu étais sa marionnette. Et tu es dans ces deux derniers stades !


    J'ai la tête qui tourne
  - Je suis tellement fatigué ! Ais-je soupirer, Alvis soupire à son tour puis vient m'allonger sur un matelas présent dans cette pièce où je suis enfermé, il s'assoit à côté de moi puis m'a bandé les yeux en me disant
  - Je vais rester auprès de toi pendant que tu te reposeras, et si l'entité démoniaque se révèle à nouveau, je serais là pour l'arrêter ne t'en fais pas ! M'a t-il dit en sortant une dague bien étrange, sertis de rubis avec en plus en croix en or et un pommeau fait en bois très bien sculpté, je m'endors donc lentement mais ressentant toujours cette peur dans mon c½ur.
 
 
 
8:00 p.m
 
 
( Point de vue interne : Rochelle )
 
    Je suis allongée dans mon lit, je suis tellement fatiguée, ça va faire plusieurs nuits que je n'ai pas réussi à dormir alors aujourd'hui j'espère pouvoir dormir, ne serait-ce qu'une heure ou deux, c'est tout ce que je demande. En plus ma femme de ménage a remarqué que je maigris à vue d'½il et que mes cernes ont prit une teinte presque noir alors elle m'a demandé de rester au lit jusqu'à ce que j'arrive à m'endormir, mais je n'y arrive pas... J'ai comme l'impression d'être observée dans ma chambre, je suis comme oppressée par la peur, je n'ose même pas garder mon bandeau et en plus l'orage frappe dehors, encore une fois nous sommes dans une nuit orageuse et pluvieuse, tout à coup je recommence à entendre des pas puis une respiration effrayante et en plus la porte de ma chambre se met à grincer.
 
    Je tremble fortement en croyant voir une ombre derrière la porte de ma chambre, ma respiration s'accélère alors que je le sens me tirer par le pied, je sursaute et attrape le bois de mon lit, l'ombre n'est plus là. Je ne la vois plus, et en plus il semble y avoir comme une odeur de chair pourrie dans ma chambre, je me lève donc de mon lit et sens la froideur sur le sol de ma chambre, je crois même entendre le plancher craquer alors que je ne bouge pas. Puis lorsque je tourne les yeux vers la peinture que m'a offert Jack où il m'a représenté avec le sourire et tenant mon micro, je crois voir dans l'obscurité... que mes yeux brillent.
 
     Un puissant frisson me traverse le dos alors que les bruits de quelqu'un qui courre retentissent dans le couloir derrière ma porte. J'appelle donc ma femme de ménage voir si c'était elle, mais je n'obtiens aucune réponse, je sens juste que les pas s'approche, paniqué je m'allonge donc dans mon lit en me cachant sous les couvertures, je n'entends plus aucun bruits. Je pousse donc légèrement mes couvertures pour voir et sur le sol de ma chambre, je vois des traces de pas noirs effrayante et d'un seul coup mes draps sont arraché et moi je suis jeté hors de mon lit. Mon corps frappe brusquement le sol de ma chambre au point que j'en perds ma respiration
 
   - Aïe... Qu'est ce que tu me veux.... « sanglot » Qu'est ce que tu me veux ?! Criais-je dans ma chambre effrayé, c'est alors qu'un orage éclate et me dévoile des inscriptions sur mon mur avec le dessin de l'ombre avec en dessous des lettre rouge disant « Ton âme » . 
Tout à coup, des bruits résonnent sous mon lit et lorsque je me retourne, je vois Natsuko avec des yeux noirs, rampé vers moi rapidement, m'attraper par les jambes puis une fois au dessus de moi, elle me fait ouvrir la bouche et je la vois me cracher un filet de sang dans la bouche... Sans que je ne puisse rien faire !
 
 
 
9:30 p.m
 
  
 
( Pas de point de vue ) 
 
    En bas dans le salon, la femme de ménage entends le cri de Rochelle et s'empresse de courir jusqu'à sa chambre mais la porte est bloqué, alors la femme de ménage frappe fort sur la porte
   - Madame Rochelle ! Qu'est ce qui se passe ? Vous allez bien, ouvrez la porte ! C'est alors que la porte s'entre-ouvre, et la femme de ménage voit Rochelle en larmes et complètement paniqué et avec un hématome sur le visage 
   - Ella !!! Au secours, il y a quelqu'un dans ma chambre, sortez moi d'ici je vous en supplie ! Crie t-elle effrayé avant qu'une main sombre ne lui bloque la bouche et l'entraîne dans l'obscurité de la chambre, en ce temps-ci Ella voit le visage d'une petite fille avec une longue chevelure châtain et des yeux vert menaçant dans la fente de la porte. La porte finit par s'ouvrir.
 
    Ella voit la fenêtre de la chambre de Rochelle grande ouverte se briser, et Rochelle en face en écartant les bras voit quelques bout de verres lui écorcher ses jolies joues et est sur le point de sauter, si elle tombait.... Elle se ferait transpercer par l'arbre fendu par la foudre en bas de sa fenêtre en tombant du premier étage de son jardin. Immédiatement, Ella s'empresse de la rattraper avant qu'elle ne se jette de la fenêtre
   - Madame Rochelle ! Je vous en prie, tenez bon ! Encourage Ella en la tirant hors de la fenêtre ; les yeux de Rochelle sont entièrement blanc, elle a beaucoup de spasme, elle bave et elle grogne. D'un geste violent Ella est repoussé par un coup de Rochelle qui avec un cri strident, saute encore par dessus sa fenêtre mais en esquivant l'arbre cette fois-ci. Elle courre dans son quartier puis disparaît.
 
 
    Laissant Ella sonner dans la chambre.
 
 
 
 
11:00 pm
  
 
( Point de vue interne : Valérian )
 
    Après avoir entendu ce qui était arrivé à Kirron, j'ai supplier Maman de me laisser rentrer à la maison, elle aussi était très inquiète mais elle ne pouvait malheureusement pas se permettre d'abandonner le contrat en Suède pour mon père qui était déjà rentrer à la maison après avoir entendu dire que Kirron avait été à l'hôpital après avoir été porté disparût pendant toute une nuit et retrouvé dans un triste état. Je sors enfin de l'aéroport et me dépêche de rentrer à la maison après m'être payé un taxi, j'arrive enfin à la maison puis quand je rentre, je trouve mon père assis sur le canapé à lire son journal
  - Bonjour Papa ! Je suis rentré ! L'appelais-je, il pose son journal puis me sourit 
  - Bonjour Valérian, ta mère m'a dit que tu avais insisté pour rentrer, tu sais je suis auprès de Kirron, tu pouvais rester avec ta mère en Suède ! Je rougis d'embarras en grattant mes cheveux noirs un peu bouclé et ébouriffé
  - Oui je sais... Mais me dire que mon frère était malade, ça m'a beaucoup inquiété... Où est-il ? Demandais-je.
  - Dans sa chambre, à l'étage comme d'habitude. Je lui est interdit de sortir de sa chambre. Me réponds mon père.


 
    Je hoche la tête puis monte ma valise en même temps à l'étage, je m'en vais la poser dans ma chambre quand d'un seul coup, je crois entendre un soupir d'agonie étrange, comme si elle appartenait à un vieillard provenant de la chambre de Kirron, ça me fait froid dans le dos. Lentement je m'approche de la chambre de mon frère, j'ai un sentiment de peur imminent en moi pourtant je n'ai jamais eux aussi peur auparavant, c'était même pour moi un plaisir d'aller dans la chambre de mon frère, ma main tremble à l'idée de tourner la poignet, j'ouvre la porte lentement
 
  - Kirron... c'est moi, je suis rentré ! Dis-je d'une voix fébrile, il n'est pas dans son lit, je le vois devant le miroir de sa chambre qui d'ailleurs à beaucoup de poussière dessus, pourtant en regardant, je distingue quelque chose dans le reflet de Kirron... Ses yeux sont blanc et brillant et... sa peau porcelaine blanche est... d'une couleur grise avec un peu de violet sous les yeux, comme si il n'était plus qu'un cadavre. Cela me serre le c½ur
 
  - Kirron ! L'appelais-je une deuxième fois.
 
 
 
    Le reflet dans le miroir a disparût lorsque mon frère se tourne vers moi, je vois alors ses yeux lavandes d'autrefois, entouré de petites veines rouge avec les iris qui se sont teint en jaune comme si il avait une maladie du foie. Je n'ose pas dire le moindre mot tellement son regard me terrifie, je me serre le c½ur et décide de sortir de la chambre sans un mot. Je met mes mains sur ma tête et m'assois contre le mur, terrorisé par ce que je viens de voir. Kirron... mais qu'est ce qui a bien pu t'arriver ? Pourquoi es-tu ainsi ? Tout à coup, j'entends des pas provenir de sa chambre et qui se rapproche de moi dangereusement, j'entends la porte qui grince derrière moi, puis en me retournant, je vois un ½il jaune qui m'observe. Je hurle d'effroi en tombant par terre et me dépêche de descendre en bas des escaliers, trempés de sueur.
 
  - Valérian... Que t'arrive t-il ? Me demande mon père, j'en ai la voix coupé lorsque je vois Kirron descendre les escaliers.
 
 
 
   - Kirron... ? Je t'avais dit de ne pas sortir de ta chambre, tu as besoin de repos ! Lui dit mon père puis d'un seul coup, je le vois léviter au dessus de sol alors que Kirron le regarde avec des yeux terrifiant, puis d'un seul coup je vois mon père être projeté contre la fenêtre
 
  - Papa !! Ais-je crier avec effroi et lorsque je me suis tourné vers Kirron, il tenait un couteau de cuisine dans sa main, je recule immédiatement en essayant de raisonner mon frère mais il ne m'écoute pas et il s'avance vers moi en fredonnant un son assez effrayant.
 
  - Kirron arrête je t'en supplie ! Le suppliais-je.


    Il finit par me coincer dans le salon, c'est alors que je vois que l'intérieur de sa bouche est complètement noir et ses dents sont tâché de jaunes, on croirait qu'il est entrain de pourrir de l'intérieur et alors que Kirron fut sur le point de me poignardé, je vois mon père se glisser derrière lui et lui donner un coup dans le cou là où il est le plus fragile, immédiatement mon frère tombe à mes pieds inerte. Mon père m'avance vers moi et regarde si je n'ai rien alors qu'il devrait plus s'occuper de lui-même car il saigne de la tête, puis il vient tâter le cou de Kirron pour vérifier son pouls, il est encore en vie mais il est inconscient alors mon père en profite pour le soulever et le mettre sur son dos
  - Prend un manteau Valérian, on va à l'hôpital toute suite ! Me dit-il, je hoche la tête puis le suis jusqu'à la voiture. Et durant la route Kirron a ouvert les yeux, et par peur qu'il ne récidive, je fus obligé de lui attacher les mains dans le dos, aussi de lui attacher les chevilles. Il agit étrangement, il regarde partout, il a une envie de se démanger la gorge puis parfois il grogne.
 
    Lorsque nous sommes rentrés dans l'hôpital, nous leur avons expliqué la situation, ils ont beaucoup de mal à nous croire mais lorsque je leur ai dit que mon frère avait l'intérieur de la bouche noir, et les dents un peu jaunes comme celles d'un fumeur, ils ont décidé de nous amener dans une pièce isolée avec une machine à rayon X pouvant nous montrer ce qu'il y a à l'intérieur du corps de Kirron, mais il a fallut le déshabiller, ne lui laissant que son caleçon, ils l'ont ensuite allongé sur le matelas puis lui ont menotté ses mains au matelas, puis nous l'avons recouvert d'un tissu blanc avant de le mettre dans la machine. Plusieurs minutes s'écoulent puis nous avons la radio du corps de Kirron, il semble avoir du noir sur quelques unes de ses côtes, puis avec mon père nous voyons quelque chose qui nous glaça le sang...
 
    Dans le corps de mon frère, caché dans sa cage thoracique, une masse noir semblant à un corps d'enfant avec la gorge noir, et avec des cheveux noir et des yeux coulant de sang. Nous sommes paralysés devant ça, mon frère... a eu une sorte de démon dans son corps ! C'est terrifiant. Soudain, on entends Kirron émettre des grognements terrible et en même temps l'électricité se coupe, et dans un hurlement d'agonie qui nous serre le c½ur, on entends une vitre se casser puis quand la lumière revient, on voit Kirron avec les yeux blanc et la bouche noir qui nous hurle dessus avant de sauter par dessus le fenêtre de l'hôpital, alors que nous sommes au 4ème étage.
 
   Kirron a disparût. Comment a t-il fait pour ne pas se briser en sautant du haut du 4ème étage.


0:00
 
 
( Point de vue interne : Helen )
 
    Toute la journée j'ai veillée sur ma s½ur tout en regardant un peu la télé, à ce qui paraît cette nuit, il y a Kirron, Rochelle ainsi que Jasper et Emily qui se serait enfuit de chez eux après avoir eu un comportement très étrange. En ce moment même Lily Evans témoigne de ce qui est arrivé à sa s½ur, à ce qu'il paraît Emily aurait fait volé des objets, n'aurait cessé de crier, de proféré des insultes avant de briser une fenêtre et de s'enfuir. Pareil pour Jasper qui n'aurait pas cessé de crier à l'aide avant de faire une crise de convulsion puis s'être enfui à son tour, Rochelle même scénario et aussi pour Kirron qui lui se serait enfuit de l'hôpital, quand à Pandore, elle ne s'est toujours pas réveillé, et nous n'avons toujours pas eu de nouvelles de Damian, je ne sais pas ce qui lui ai arrivé depuis que ses parents ont décidés de retourner au chalet dans les bois où ma s½ur est allé.
 
    Soudain, je sens que ma s½ur respire fortement. Là je vois que des bleu apparaissent sur ses bras, son cou et sur ses jambes, j'essaye mainte tentative de la réveillée, puis lorsqu'elle ouvre, je vois ses iris marrons être jaune brillant avec pleins de veines rouge dans le blanc de ses yeux, un frisson traverse mon dos alors que je sens que je lévite au dessus du lit et que je suis projeté au sol, Pandore se lève de son lit telle une marionnette puis s'avance vers la porte, immédiatement je veux me lancer à sa poursuite mais tout à coup la commode se met à bouger toute seule et me barre le chemin. Je saute par dessus et tend le bras vers Pandore afin de l'attraper, mais avant que je ne puisse l'attraper, je vois une ombre la saisir par les chevilles puis l'entraîner dans un trou noir dans le sol, elle disparaît sous mes yeux.
 
    Ne laissant plus qu'un grand trou dans notre maison, d'un seul coup j'entends quelque chose dans la télé qui m'effraie et en tournant le regard derrière la journaliste, je vois un grand homme à la peau grise vêtu de noir avec un ½il rouge qui me fixe et des cheveux noir bien coiffé avec une longue frange couvrant son ½il droit, celui-ci me sourit sadiquement...
 
   Tel Pennywise dans IT !




1:30 am
 


( Point de vue interne : Alvis )
 
    Mon ½il m'a montré les choses, les enfants se sont enfuis et je sais parfaitement où ils se dirigent... Nightmare les appellent au chalet dans les bois et Damian y ait... C'est en lui que Nightmare se trouve pour l'instant, il n'y a que Jack qui n'a pas pu s'enfuir car j'ai pris soin de l'attacher au mur afin qu'il ne blesse personne, à présent je le vois qui hurle, grogne et insulte tel un démon
   - Calmez vous Jack, nous allons nous occupez de vous !
   - Dégage sale chienne avant que je vienne te défoncer la face ! Crie t-il avec rage, quand à moi de mon côté, avec l'aide d'un docteur qui est un autre de mes amis, nous élaborons un produit capable de contenir le maléfice pendant un certain moment, le temps suffisant qu'il me faut pour affronter le mal à la racine. Une fois le produit achevé, je m'en vais m'approcher de Jack qui semble combattre de l'intérieur.
 
    Il est dans un état d'agonie atroce, ses yeux ont même saignés plusieurs fois et il a faillit perdre plusieurs fois le contrôle de son corps, alors je ne tarde pas à lui injecter le produit dans la veine du bras avec ma seringue, il hurle de douleur comme un démon puis s'évanouit. Le produit fait effet, je ne ressens plus la moindre influence maléfique dans son corps, j'en profite pour lui bander ses yeux et l'attacher, je le met ensuite sur la banquette arrière de ma voiture puis m'en vais vers les bois, si je veux combattre le mal à la racine, je dois aller sur le lieu où tout a commencé. Au chalet. De plus avec moi je transporte la Table Ouija qui émet certain mouvements. Elle sent que j'approche du lieu du maléfice, cette fois-ci Nightmare tu ne m'échapperas pas. Je commence à voir la forêt au loin et Jack commence à frémir, il essaye de regarder autour de lui mais le bandeau l'en empêche. Soudain, je crois voir une silhouette marcher sur la route.
 
    C'est une petite fille pieds nu avec une longue chevelure noir avec une jupe verte et une chemise orange, elle marche le long de la route puis lorsqu'elle voit mes fars de voiture, elle se retourne vers moi et je reconnais Lydie san mais ce n'est pas elle... en réalité, il s'agit de la petite Emily Evans, Lydie san possède son corps, ce qui explique pourquoi j'ai cru la voir à la place de Emily.


 


3:00 am
 
 
    Pendant quelques secondes elle m'a regardé, puis elle a finit par courir vers la forêt, et elle disparaît derrière les arbres, immédiatement j'ai voulus sortir de ma voiture mais je remarque que Jack a réussit à s'enfuir de ma voiture. Donc j'abandonne ma voiture sur le coin de la route, puis me lance à la poursuite des enfants, il y a des traces de pas dans la boue, parfois des morceaux de vêtements sur les branches. Plus bas j'arrive à la maison... Ils ne sont pas là. Rien n'a bouger alors ils ne sont pas passé par là, je préfère donc m'en aller plus loin afin de les retrouver, mon ½il sent leur présence mais elles sont assez loin de la maison... Puis je commence à reconnaître le chemin. Et mes soupçons sont confirmé, au loin je vois un grand bâtiments de couleur blanc très sale, avec un très grand arbre pointu dans sa cour. Puis à son entrée, je vois Natsuko qui m'observe, comme s'il m'attendait ou me barrer la route... Cet endroit m'est trop familier...
 
 
    L'orphelinat où a eu lieu le massacre il y a plus de 12 ans ! ( oui car nous sommes en 2018 dans cette histoire )












Tags : Damian Hart <3 - Cauchemar - Enfers - The Little Ouija - Annabelle: Creation (2017) - IT 2017