• 828 visits
  • 128 articles
  • 234 hearts
  • 401 comments

Les bladeurs damné 2 18/09/2018


 
Chapitre 2 : Pandore Scarsheld

     Aujourd'hui est le jour le plus heureux de Madoka, maintenant dans les bras de sa meilleure amie Pandore Scarsheld, une bladeuse particulière étrangement recouverte de bandage revenant d'un long voyage aux Etats-Unis, Madoka se retourne vers ses amis bladeurs et s'exprime 
    - Les amis, je vous présente mon amie d'enfance Pandore Scarsheld ! Pandore je te présente mes amis bladeurs, tu dois certainement connaître Gingka Hagané, celui qui a gagné l'ultime bataille et le championnat du monde de Beyblade ! Pandore esquisse un sourire puis vient serrer la main à Gingka Hagané qui lui sourit 
    - Bien sûr que je le connais, je l'ai vu à la télévision. Ravie de te connaître Gingka ! Dit-elle poliment, Gingka réponds à ses douces paroles 
    - Moi de même Pandore, j'espère que tu vas rester longtemps avec nous ! Pandore hausse les épaule avec un regard assez confus 
    - Malheureusement je ne resterais que 1 mois ici ! D'autres affaires m'attendent aux Etats-Unis mais je tâcherais de passer un maximum de temps avec vous tous. <3 Répond t-elle avec un sourire tendre. 

    Tous ont l'air ravis de rencontrer Pandore, sauf Tsubasa qui reste méfiant envers Pandore, il trouve que quelque chose sonne faux, et tout ces bandages sur elle l'intrigue. A t-elle subit un accident ? Ou essaye t-elle de cacher quelque chose. " Je vais devoir la surveiller de près... Elle ne m'inspire pas confiance " Pense t-il en la regardant, celle-ci le remarque enfin puis vient s'approcher poule saluer
    - Bonjour :) Tu dois être Tsubasa si je ne me trompe pas, ravie de te rencontrer toi aussi ! Tsubasa accepte de lui serrer la main en répondant que lui aussi était ravi de la rencontrer, cependant lorsque sa main rentre en contact avec la sienne, un frisson traverse son dos puis il a cru entrevoir quelque chose de monstrueux à la place de Pandore, il se paralyse brusquement mais reste stoïque afin de ne pas éveillé les soupçons. 
    - Bien maintenant que les présentations sont faites, pourquoi ne pas faire une bonne partie de Beyblade ? Qu'est ce que vous en dites ? S'écrie Gingka enthousiaste, Kenta, Benkei, Yu et Tsubasa acquiesce tous la propositions de Gingka. 

    - Pandore ? Tu veux te joindre à nous ? Propose t-il ensuite avec des yeux brillants d'enthousiaste. 
    - Gingka !!!! Crie alors Madoka fâchée, tous les garçons se tournent vers elle qui se serre le coeur 
    - Tu m'avais promis de laisser Pandore tranquille avec le Beyblade tu te souviens ? Elle est mon amie d'enfance et je tiens à passer le plus de moments avec elle, alors je te le demande une nouvelle fois Gingka, va te trouver d'autres adversaires à combattre s'il te plaît !
    - Mais Madoka... Ne sois pas...
    - Tu n'as pas compris, il n'y a pas de " mais " qui tienne ! Allez jouez ailleurs !!! Crie Madoka furieuse. Les garçons sursautent de peur puis s'enfuit du magasin de Madoka sous les yeux de surpris de Pandore, Madoka grogne en essayant de regagner son calme.
    - Cela je vous jure... Excuse les, j'imaginais vraiment qu'ils avaient compris ( elle voit la valise de Pandore ) Attend je vais t'aider à t'installer ! Dit-elle en l'aidant à monter sa valise à l'étage où sont les chambres. 
 
     Une fois à l'étage, les deux filles déballent les affaires de Pandore et vont les ranger dans l'armoire, puis Madoka en arrivant vers le fond de la valise, se met à rougir beaucoup et presque gémir 
    - Madoka ? Qu'est ce qu'il y a ? Lui demande Pandore curieuse, Madoka sort alors de la valise, un sous-vêtements rouge et noir assez sexy ouvert sur les côtés des seins et décoré de dentelles.
    - Tu porte vraiment ce genre de sous-vêtements ? Demande t-elle toute gênée, Pandore ricane.
   - Oui ! <3 J'adore ce genre de sous-vêtements, c'est mon amoureux qui me les a acheté ^^ ! Madoka esquisse un sourire curieux puis vient câliner Pandore en posant plusieurs questions 
   - Alors comme ça tu as un amoureux ? Allez dis moi c'est qui ? Comment il s'appelle ? Il a quel âge ? Et à quoi il ressemble ? 

    - Non, je ne te dirais rien, ça ne regarde que moi ! Rit Pandore en rougissant, Madoka rit aussi puis commence à la chatouiller 
   - Allez dis moi ! Insiste t-elle, Pandore finit par céder puis lui dis à l'oreille, mais en entendant la vérité, Madoka écarquille les yeux de surprise, elle remet une de ses mèches de cheveux en arrière puis se frotte les yeux.
   - Attends, tu es sérieuse ? Non c'est vrai, tu es avec lui ? Mais... comment c'est possible ? Il n'est pas moche mais avec un caractère pareil comme tu fais pour le supporter ? Demande t-elle encore sous le choc. Pandore fronce les sourcils vexée 
   - Oh Madoka tu exagères, il n'est pas aussi méchant que tu ne le crois ! Avec moi il est doux, protecteur et câlin, et loin d'être sadique et méchant. Lors de la compétition il était compétitif et méchant, amis en réalité il est très gentil et timide ! Explique t-elle en voulant faire en sorte que Madoka change d'avis. Celle-ci hausse les épaules 
    - Si tu le dis ! 

     Une fois le rangement réalisé, les deux filles vont s'installer dans le bureau pour étudier les toupies toutes les deux. 

     Pendant ce temps...

     Gingka et ses amis sont partis dans un Bey Park afin de livrer leur combat Beyblade, bien sûr Gingka l'a remporté et maintenant ils sont sur le chemin pour rentrer, Tsubasa décide donc d'aborder le sujet sur Pandore auprès des autres.
    - Attendez un instant les amis... Il y a quelque chose dont j'aimerais discuter ! Interpelle t-il 
    - Qu'est ce qui se passe Tsubasa ? Demande Gingka curieux, Tsubasa n'hésite pas à s'exprimer 
    - Les amis, je pense que nous devons nous méfier de la meilleure amie de Madoka, surtout si vous voulez l'affrontez dans un combat Beyblade !
    - Et pourquoi ça Tsubas ? Elle est gentille Pandore, que veux-tu qu'elle nous fasse ? Demande Kenta de façon innocente et curieuse. Tsubasa se met à réfléchir puis regarde le ciel.
    - Je ne sais pas... mais ce qui est sûre... C'est qu'elle est très puissante ! 

     - Mais vraiment très puissante ! 


Et voilà pour le deuxième chapitre, lentement les choses avancent mais elle avance, j'espère que l'histoire continue de vous plaire, si c'est le cas, kiffez et commenter. Je vous fais de gros gros bisous et vous dis à très bientôt pour un nouveau chapitre <3 Bisous 
    
 
 

Tags : Beyblade ❤️ - OC - Soupçons !

The Little Ouija dernier chapitre 17/09/2018


 
Nuit 6
 
Gore content
 

4:00 pm
 
 
( Point de vue interne : Alvis )
 
    Nous étions encore en Angleterre... J'avais 8 ans et Night n'avais que 5 ans, après le décès de nos parents, nous vivions dans les rues et nous pensions tous les jours que nous allions mourir de faim, puis un jour un grand aristocrate un peu gras avec de beaux vêtements, un crâne légèrement dégarnis avec des cheveux cendré et des lunette doré sur ses yeux plissé noir, il nous a tendus la main en nous disant qu'il allait s'occuper de nous. Nous qui étions dans le désespoir... Avons accepté son accueil. Il nous a accueillit dans sa magnifique calèche verte avec pleins de dessins en or qui avait fait briller les yeux de mon petit frère : Night ! Malheureusement... Nous n'avions pas imaginé que l'on vivrais un véritable cauchemars.
Alors que l'on vivait dans le luxe, et que nous avions commencé à grandir, notre bienfaiteur s'est montré de plus en plus sombre et parfois violent, puis le jour où j'ai voulus voler de mes propres ailes à l'âge de 15 ans, il s'est montré très violent, a menacé mon petit-frère puis nous a enfermé dans la cave pendant plus de 2 semaines.
 
    Nous avions l'impression de revivre nos journées dans la rue à mourir de faim, Night avait tellement peur de mourir qu'il commençait à avoir des idées étrange et à cause de la faim, sa peau devenait grise et ses yeux un peu plus rouge et terrifiant. Et un jour quand notre bienfaiteur devenant celui qui nous séquestrais a voulut nous soudoyer afin que l'on lui obéisse, sa violence nous a rendu fou, il m'a frappé très fort et mon frère a eu l'idée d'attraper la carabine et de lui tirer dans le dos, l'homme s'est effondré à mes pieds avec un grand trou dans la poitrine, puis dans un élan de folie mon petit frère affamé, a retiré le c½ur de celui que l'on considérait comme un père puis l'a manger. Une aura noir l'a entouré, lui qui était avide.
  
    J'ai crié son nom en tendant mon bras vers lui mais cette aura noir a réussit a infecté mes yeux et j'ai vu mon frère disparaître dans les ténèbres, ne laissant plus aucunes traces de lui, à part cette malédiction qui a touché mes yeux. Durant deux ans, je me suis battu corps et âme contre ce maléfice et est réussit à ne sauver qu'un seul de mes yeux, le deuxième toujours maudit. Mais grâce aux nombreux exorcismes que j'ai mené, mon ½il maudit me fait voir à présent les choses que les humains ne peuvent pas voir.
 
C'est ce que Damian me rappelle en le voyant ainsi.
 
 

6:00 pm

 
 
    - Damian... N'ai pas peur ! Je suis là pour te sauver ! Lui dis-je en m'approchant de lui, il se met à crier et son énergie me projette contre le mur avec Steve, ici je ne suis pas contre un enfant mort, mais cotre une ombre affamé et gorgé de haine. Je me relève avec la tête qui tourne alors que Damian crie de manière stridente, cette fois-ci je pense qu'avec les derniers je vais devoir employé la force, alors je me précipite sur Damian pour l'attraper, je réussis à l'attraper par la taille malgré qu'il commence à léviter contre la buffet de la cuisine, il crie en s'agitant fortement alors que je lui expose ma dague d'exorcisme. Il hurle fortement, les lumières de la maison clignotent à plusieurs reprises et c'est alors qu'il se retourne et vient planter ses dents dans la chair de mon épaule. Sa mâchoire est tellement puissante que je sens mon épaule craquer et ses dents me déchirer l'épaule, je retiens mes cris pour rester fort et le plaque contre le sol assez fort pour qu'il lâche prise.
 
    Mon épaule dégouline de sang.
 
    Steve vient à mon secours en attrapant Damian et le bloquant au sol sous son poids
   - Va-y Alvis, je le tiens ne t'inquiète pas ! Me dit-il, Damian ne cesse de gigoter, mord Steve à plusieurs reprises alors que moi je lui injecte mon produit dans la clavicule, Damian émet un gémissement de démon alors que lentement il se calme, enfin je lui laisse une entaille sur son bras ce qui le protège du maléfice pendant un moment. Je demande à Steve de se retirer pour que j'attache Damian et lui bande les yeux pour ensuite le transporter à la chambre.
  
    Dehors la nuit commence à tomber. La sixième nuit. 24 heures pour retrouver les enfants et les sauver, je ne dois pas perdre un instant, soudain alors que j'ouvre la fenêtre, j'entends une faible voix fredonner puis au loin, je crois voir la belle couleur des cheveux blond de Emily marchant à travers la forêt dans sa robe de chambre rose. Elle chantonne lentement puis à travers elle, je vois l'esprit de la petite Lydie san, qui la guide à travers la forêt, mais si je laisse encore les enfants tout seuls dans cette maison, j'ai peur que l'ombre ne refasse son apparition par ici, pourtant je dois sauver fillette.
  - Steve ! Je voudrais que tu restes avec les enfants dans le chalet pendant que moi je vais chercher les autres !
  - Mais Alvis, tu les a vus, tu pourrais te faire tuer, autant que je vienne avec toi !
  - Non Steve ! Cette fois il faut que j'y aille tout seul, et je compte sur toi pour surveiller les enfants, car ici ils sont vulnérables, s'il te plaît fait ça pour moi ! Lui demandais-je.
 
    Il finit par accepter tout en me donnant un revolver à disposition afin que je puisse me défendre puis je m'en vais, le laissant au chalet avec les enfants.
 
 
 
8:00 pm

 
( Point de vue interne : Steve )
 
    Je regarde Alvis partir dans la forêt tout seul avec seulement sa lampe torche, quand à moi je reste dans la maison avec les enfants, ils sont tous très faible et la plupart tremble de froid, alors je vais à l'armoire pour prendre des couvertures puis je les recouvrent pour ne pas qu'ils attrapent froid. C'est alors que j'entends comme des sortes de gémissements provenir de la cave, avec méfiance j'y descend avec ma lampe torche et gardant mon revolver bien chargé, j'ouvre doucement la porte puis les plaintes se font de plus en plus forte
   - Il y a quelqu'un ? Appelais-je, les voix semblent me répondre alors je descend tout en bas puis découvrent plusieurs visages connus. Il y a Helen Scarsheld, Alister et Valérian Hope, le grand-père de Jack, Madame Ella la femme de ménage de Rochelle, Lily la petite s½ur de Emily, la mère de Jasper et la maman et le papa de Damian.
 
    Ils sont dans un triste état, plusieurs traces de griffues ou de marques démoniaque sur eux, mais heureusement ils sont encore vivants, je les aident à les remonter au salon puis immédiatement je commence à les soigner. La plupart d'entre eux se réveillent déjà
  - Monsieur... Qui êtes-vous ? Que faîtes-vous tous dans notre chalet ? Demande la mère de Damian, personne n'a su répondre
  - Calmez-vous Madame Hart, tout va bien. Je suis l'agent Steve, je fais partie de la police ne vous inquiétez pas ! Racontez moi plutôt pourquoi êtes-vous ici ? Que vous est-il arrivez pour que je vous retrouve dans la cave ? Les questionnais-je, c'est Alister qui prend la parole en premier
  - À vrai dire... C'est arrivez si vite, quand on a voulût partir à la recherche de Kirron, on a vu une ombre noire apparaître devant nous et après ça été le noir complet pour nous.
  - Ça été la même chose pour moi aussi ! Intervient Helen, pareil pour tous sauf les parents de Damian qui eux disent que après que leur fils est fait une crise de convulsion, une ombre noir est sortis de son corps et ses parents ont été téléporter à la cave.
 
    Je ne comprends absolument rien de tout ça, et Alvis qui est partit seul dehors et m'avait certifié que sa man½uvre fait sur les enfants ne durera que sur un court instant. Soudain, on croit entendre des bruits provenant de la chambre à l'étage, comme si les meubles se déplaçait tout seul. Je dis a tous de rester en bas tandis que je monte à l'étage pour voir si les enfants vont bien. Je commence à entendre des grognements de l'autre côté de la porte, ma main tremble face à la poignet de porte que j'empoigne puis tourne lentement. Lorsque je l'ouvre je vois quelque chose qui me laisse sans voie....
 
    Les enfants lévitent tous au dessus du sol !
 
    Et dehors j'entends du bruit, comme les roues d'une calèche. Dans la seconde je sors de la maison en laissant les autres à l'intérieur avec les enfants et l'aperçoit au loin, cette maudite calèche sans personne pour la conduire avec ses chevaux noirs qui la conduisent, je suis persuadé que c'est cette chose qui donne cette influence aux enfants. Cette fois-ci, je ne vais pas la laisser s'échapper, je prend mon revolver avec plusieurs chargeur de balles et la course en tirant sur les chevaux à plusieurs reprises. J'en touche un et deux, tous ils s'écroulent et la calèche va s'effondrer contre un arbre.
 
    Un orage éclate !
 
    La lumière m'aveugle pourtant je distingue une silhouette à quelques pas de moi, debout et sans voies à 2 centimètres de là où la calèche s'est détruite. Je la reconnais, avec ses long cheveux noirs et ses yeux marrons vide et seulement vêtue de sa nuisette blanche
  - Pandore... ! L'appelais-je, elle ne réagit pas.. Cela m'effraie je ne sais pas combattre quelqu'un qui est possédée moi, je ne suis qu'un policier, ma seule défense est mon arme que je pointe vers elle
  - Petite Pandore... Ou qui que tu sois ! N'envisage même pas une seule attaque, où je n'hésiterais pas à tirer sur toi, même si ça m'embêterait beaucoup ! Lui dis-je fermement, elle se met à pleurer soudainement et s'écroule à genoux. Elle me fait de la peine, de plus elle a l'air normal pour le moment, alors je baisse lentement mon arme et m'approche d'elle, elle ne montre aucun signes de violence ou de possessions... Pour le moment. Je viens la prendre dans mes bras pour la ramener au chalet.
 
   Sa peau est glacé.
 
 
 
10:00
 
 
( Point de vue interne : Alvis )
 
    Je réussi enfin à retrouvé la trace de Emily qui tout en bas d'une falaise à côté d'un étang profond, par chance elle est encore vivante, mais lorsque j'ai voulus la toucher, un autre cauchemar s'est ouvert et m'a piégé à l'intérieur, je suis dans ce même lieu sauf que tout est gris sous un ciel chaotique rouge, et l'étang est également de couleur rouge, je m'y avance et à l'intérieur je vois Emily qui nage au travers, je me penche sur l'étang et y plonge mon bras pour essayer d'attraper Emily submergé à l'intérieur, d'un seul coup un bras gris presque squelettique m'attrape et m'entraîne dans l'eau, avec la rougeur de l'eau, je vois comme de grand cheveux noirs flotter autour de moi, mais je sens que l'oxygène me manque déjà, et en même temps je vois les souvenirs de Lydie san.
 
    Je la vois cette petite fille qui courre à travers la forêt pluvieuse poursuivit par son père tyrannique et odieux. Et alors qu'elle fut sur le point de le semer, son pied glissa dans de la boue, sa cheville se fracture puis elle chute du haut de la petite falaise et sa tête vient percuter un rocher en dessous. Elle devient immobile, là un homme vêtu d'un costard noir portant des lunettes d'or ( cela me fait un choc, j'ai l'impression de revoir cet homme qui nous a élevé ) sauf que celui-ci a une moustache noir et un air stricte, mais d'un seul coup son visage se tord d'effroi devant le corps inerte de sa petite fille, plusieurs fois il essaye de la réanimer mais malheureusement elle ne se réveille pas. Alors l'homme vient prendre sa petite fille dans ses bras, la secoue une dernière fois en criant son nom avant de la laisser tomber dans l'étang, Lydie coule au fond de l'étang mais tout à coup, ses yeux se sont ouvert alors que son âme se sépara de son corps à cause de son hémorragie.
 
    Elle était encore en vie.
 
    Je reprends connaissance brusquement en manque d'air, je gigote dans l'eau pour remonter à la surface, mais les cheveux de Lydie se mettent à onduler et sont sur le point de rentrer dans ma bouche, je me débat puis attrape ses cheveux pour les pousser et réussit à atteindre Emily. Je l'attrape puis remonte à la surface. Le cauchemar est terminé, je suis revenu là où j'étais dans la réalité en tenant Emily évanouit contre moi, je nage jusqu'au bords puis c'est à ce moment là que Lydie san apparaît devant nous, son regard exprime sa fureur. Je met Emily a l'écart après lui avoir injecté le produit et fait une entaille sur son bras pour l'éloigner du maléfice pendant un petit moment. Lydie san émet un grognement d'agacement du fait que je brise le lien entre elle et Emily.
  - C'est finit Lydie sans ! Ces enfants ne vont plus subir plus longtemps le joug de ce maléfice, ne penses-tu pas qu'il serait mieux pour toi de partir ?
  - Tu es têtu... Pendant encore combien de temps vas-tu le poursuivre comme ça ? Je ne suis pas une bonne personne... Comme toi tu ne l'es pas non plus !
  - Tu n'es pas mauvaise Lydie, juste assouvie par la haine et par le désespoir d'avoir été tué par ton père puis forcé à tuer ces enfants à l'orphelinat ainsi que tuer ta meilleure amie. Tout ça ce n'est pas ta faute, tu as été victime du maléfice...
  - Il m'a promis que je resterais avec Natsuko... Où est-elle ? M'a t-elle interrompu
 
    Je ne sais pas quoi répondre, comme à Enrico pour Sophie Miler. Lydie est seule dans le maléfice sans une présence pour l'aider, à mon tour je ne dois pas la laisser plus longtemps dans les ténèbres et alors qu'elle déploie ses bras invisibles aussi tranchant que des lames de rasoirs, je réussis à lui attraper son bras puis vient planter ma dague dans son petit torse, elle émet un cri d'agonie alors que sa main vient perforer ma poitrine, je crache des filets de sang mais refuse de la lâcher alors que sa puissance démoniaque se déchaîne, je la poignarde une seconde fois puis elle commence à s'éteindre, je ne la lâche pas, elle lève son bras vers le ciel pluvieux
   - Natsuko.... Où es-tu... ? Murmure t-elle avant qu'une lumière blanche ne l'entoure, elle s'apaise dans mes bras puis peu à peu son âme se dissipe, je vois une larme couler le long de sa joue puis elle disparaît.
 
    Son nom disparaît aussi de la Table Ouija.
 
 


0:30
 
 
 
    Je ramasse Emily et la recouvre de mon manteau, le goût de sang dans la bouche me répugne beaucoup et cette douleur dans la poitrine est si pesante. Mais quand je m'apprête à retourner au chalet pour ramener Emily, je me met à sentir la présence de Kirron à quelques pas d'ici, mais elle s'éloigne de plus en plus, si je m'en vais maintenant... Kirron pourrait très bien s'évaporer à nouveau, donc j'attache Emily à mon dos puis je poursuis la trace de Kirron. Ses grognements parviennent à mes oreilles alors que j'arrache les branches des arbres me barrant le passage et en écartant les derniers buissons devant moi, un bâtiment abandonné à l'allure d'un hôpital psychiatrique se dresse face à moi, puis dans la cour, je vois Kirron courir et grimper les murs telle une araignée avant de rentrer dans le bâtiment par une fenêtre cassé. Je reconnais ce lieu... C'est un ancien Sanatorium crée par des scientifiques qui menaient des expériences sur des patients malade refusé par les hôpitaux locaux, ici les âmes des victimes... Ne sont plus maintenant que des âmes démoniaques !
 
 
     Je prends une grande respiration tout en essayant de ne pas penser à mes blessures puis m'avance dans ce lieu maudit, plus je m'approche, plus je vois des souvenirs d'un petit garçon autiste très malade à qui on faisait subir des expériences terriblement douloureuse et qui lui ont même retiré l'usage de ses jambes et celui-ci... est malheureusement tombé sur la Table Ouija et appelé l'esprit de Nightmare.
 
    J'ouvre les portes avec brutalité, le lieu est sombre, il y a des bruits partout et l'atmosphère est mauvaise, les portes se referment derrière moi m'enfermant ainsi avec la bête. J'entends ses grognements, il ne s'est pas éloignés de la sortie, je regarde partout où il pourrait bien se cacher quand tout à coup j'entends des bruits au dessus de moi, je prends ma lampe torche puis la dirige vers le plafond et je suis surpris par Kirron qui hurle tel un démon avec ses yeux blanc, l'intérieur de sa bouche noir et ses ongles couvert de sang, sa gorge est couverte de griffures et de rougeurs. Il me saute dessus avec violence au point que Emily est projeté un peu plus loin, Kirron m'attrape par la gorge et m'enfonce ses ongles dans ma gorge, j'en perds mon souffle mais je parviens à lui donner un coup de poignard dans la jambe, il me hurle dessus puis je parviens à m'échapper de son emprise, malheureusement ma gorge ruisselle de sang, il était à la limite de réussir à me tuer.
 
     Je ne peux plus parler, il m'a déchiré mes cornes vocaux mais par chance je suis encore vivant. Kirron est malheureusement arrivé à un stade où le produit que j'ai élaborer ne lui ferait absolument rien, l'esprit démon de l'enfant mort en lui est beaucoup trop puissant. Cependant je remarque que parfois, le démon perds le contrôle. En lui Kirron se bat comme un tigre pour ne pas se faire dévorer par cette entité, mais le démon parvient toujours à repousser ses tentatives, je profite alors de ce court instant pour venir le poignarder à nouveau mais cette fois dans le ventre, il hurle et tente de résister à ma dague alors j'ai l'idée de sortir ma fiole d'eau bénite de ma poche et de la lui faire boire. Immédiatement il s'est reculer, essayant de cracher le liquide béni le brûlant de l'intérieur. Face à cela le démon perds connaissance et Kirron est inerte.
 
   Je me sens si faible...
 
 
 
2:00 am


 
 
     J'ai perdu tellement de sang que j'ai la vue qui est devenu trouble. Je commence à entendre des voix dans ma tête, c'est alors que je vois une masse noir sous moi, Kirron et Emily et nous engloutit d'un seul coup. Lorsque j'ouvre les yeux, je suis à nouveau dans la chambre du chalet où j'ai mis les enfants. Les enfants lévitent tous au dessus du sol et moi je suis en dehors du cercle d'exorcisme car au milieu la masse noir se forme, et je vois apparaître ce garçon vêtu de noir avec ses cheveux noir couvrant son ½il droit, sa peau grise, son ½il rouge maléfique et surtout cet insupportable sourire sadique sur son visage : Nightmare ! Mais à ses pieds se trouve Pandore avec des yeux effrayés entouré par des ombres terrifiante provenant de ses propres cheveux.
   - Ravie de te revoir... Mon précieux grand-frère ! Me salue t-il avec sarcasme, il n'est pas mon petit-frère
   - Je ne suis pas ton frère... Tu as tuer mon petit-frère et a pris sa place... Tu n'est pas Night ! Lui dis-je par télépathie étant maintenant privé de mes cornes vocaux tout en brandissant mon dague.
 
    Il rit et m'envoie ses ténèbres pour me paralyser, réveillé la peur en moi afin de s'en nourrir et de devenir plus fort, et pour cela il se sert de mon ½il maudit contre moi, et autour les enfants crient de peur et de douleur. Et de l'autre côté de la porte, j'entends Steve qui frappe contre la porte et m'appeler. Pardonne moi Steve, mais pour cette fois nous ne pourrons pas boire de café ensemble.
   - Ne résiste pas mon frère... Laisse moi t'emmener avec moi et ces enfants, et plus jamais nous ne serons séparés l'un de l'autre ! Me dit-il en continuant de prendre possession de mon ½il où à l'intérieur je vois plein de visage démoniaque et même le visage du démon. Je hurle, ne réfléchis plus, attrape ma dague d'exorcisme puis me le plante dans l'½il, Nightmare hurle en même temps que moi qui peut à peine crier, je ne sens plus mon corps... Autour de moi, les enfants continuent de crier puis vomissent tous du sang bouillant, rejetant ainsi les entités qui les possédaient, sauf Pandore qui reste encore possédée par les ombres qui l'effraie, comme derniers mouvement d'espoir, j'attrape ses cheveux puis les tranchent avec ma dague. La voilà avec les cheveux court lui allant jusqu'au oreilles. À son tour elle rejette le mal, quand à moi je me jette su Nightmare déstabiliser par la perte de ses pouvoirs qu'il avais transmis dans les enfants, puis je réussis à le poignarder à la gorge
   - Je te condamne à repartir en enfers ! Ais-je réussis à prononcer.
 
 
 
 
3:00 am
 
 
( Point de vue interne : Steve )
 
    Il n'y a plus aucun bruits dans la chambre à par des pleurs, tout est arrivé si vite, il y a eu un grand cri strident qui éclater toutes les vitres de la maison et maintenant plus rien, la porte se déverrouille puis je m'empresse d'entrer le premier, les enfants sont tous vivants et en pleurs, Pandore rampe sur le sol et se blottit contre un mur effrayée, Damian est recroquevillé sur le sol et pleure, Rochelle est assise sur un lit et pleure de vive voix tout comme Emily, quand à Jasper lui s'agrippe au rideaux et se blottit dedans, quand à Kirron et Jack ils sont assis par terre en tremblant de peur et en ayant enfouis leur visage dans leurs genoux. Leurs proches s'empressent de venir les réconforter, eux qui ont subis un tel cauchemar. Puis au milieu d'eux, une mare de sang traîne
   - Alvis... ? Appelais-je avec effroi, je le vois alors tombé du plafond immobile avec sa gorge ensanglanté et sa dague porte-bonheur brisée...
 
    Les enfants pleurent encore plus en le voyant, moi j'essaye de lui faire plusieurs massage cardiaque tout en bloquant ses hémorragies avec du tissu puis j'appelle les secours. Je prie pour qu'il s'en sorte.
 
 
 
6:00 am
 
 
    Je suis à l'hôpital avec Alvis inconscient... D'après les médecins, il est plongé dans un coma très profond où il risque de ne pas en sortir, je suis désespéré, en plus les enfants eux vont beaucoup mieux malgré qu'ils restent traumatisés par cette expérience, mais ils ont été si gentils en apportant des bouquet de fleurs et des cadeaux pour moi et Alvis afin de nous remercier pour ce que l'on a fait pour eux. Quand à moi je reste encore à l'hôpital auprès de lui, à penser à ses bons souvenirs de camaraderies que l'on a eu ensemble, puis lorsque je m'approche de sa main... Il me saisit la mienne.
 
    Puis des larmes coulent de ses yeux.
 
 
 
Fin
 
 
Voici la fin de cette histoire que j'ai faite en compagnie de deux de mes meilleures amies, je les remercie infiniment de m'avoir prêté leur personnages, et j'espère que cette histoire d'horreur vous aura plu. Si c'est le cas kiffez et commentez <3
 

Tags : The Little Ouija - Dernier chapitre ♥ - Damian Hart <3 - Exorcisme - Conjuring : Les Dossiers Warren - Conjuring 2 : Le Cas Enfield

The Little Ouija 8 17/09/2018


 
 
Jour 5
 
 
Gore content
  
 
3:30 am
 
( Point de vue interne : Alvis )
 
    Je me retrouve face à Natsuko, son visage reste vide puis c'est alors qu'elle pointe du doigt son orphelinat, je revois alors le souvenir du massacre des enfants de l'orphelinat, je vois les enfants mourir par Lydie san, elle qui a les yeux jaune coulant et du sang coulant de sa tête, je vois la petite Natsuko qui était encore vivante à ce moment là, courir à travers le bâtiments en pleurs mais elle fût coincer dans le dernier couloir du troisième étage donnant sur une fenêtre ouverte, et en dessous... Il y avait l'arbre qui a été fendu par l'orage. Natsuko a essayé de raisonner son amie Lydie, mais malheureusement sous le joug de Nightmare, Lydie tua Natsuko en la projetant en dehors de la fenêtre pour que son corps aille se faire transpercer par l'arbre dehors.
 
    Je retrouve mes esprits et voit que je suis à présent à l'intérieur de l'orphelinat. Les murs sont encore tâché de sang et l'atmosphère est terrifiante et glacial, toutes les portes autour de moi sont fermés, des bruits de pas résonnent sur le carrelage cassé de l'orphelinat, lorsque je fais le premier pas, les ampoules au plafond explosent et me plonge dans l'obscurité
   - Bien joué Nightmare... mais je n'ai pas peur du noir ! Dis-je en avançant, j'entends des sanglots, des grognements et des gémissements d'agonies, je continue d'avancer dans les couloirs à la recherche des enfants, je les sens ils sont tous ici dans cette forêt, mais dispersé en ce lieu... Et Nightmare aussi est là. Mais comme ma visibilité est troublée, je me sers donc de mon ½il maudit pour les repérés, de fond en comble les pièces vide défilent dans mon esprit, je finis par en trouver un. C'est Rochelle qui est au troisième étage, elle fredonne en se dandinant légèrement et restant devant la fenêtre. Des voix lui parle, lui murmure « Par ici, viens avec moi... Tu seras en sécurité pour toujours »
 
   C'est par elle que je vais commencer.


    Je m'empresse donc d'aller aux escaliers me conduisant au troisième étage là où le couloir est. Au loin je vois Rochelle sur le rebord de la fenêtre et qui a les yeux tourné vers moi, derrière elle se cache Natsuko, les yeux de Rochelle sont vide, son corps est fatigué et son âme aussi, doucement je m'avance vers elle en sortant discrètement ma seringue et ma dague d'exorcisme afin de conjurer le mal en elle, Rochelle grogne et menace de se laisser tomber, puis des voix commence à résonner dans ma tête et dans les murs du couloir
  - Pourquoi suis-je ici... Où sont Maman et Papa, et Lydie... ? Parle Natsuko à travers Rochelle
  - Ils ne sont plus là chérie... Il t'attendent quelque part où tu seras enfin libre, plus jamais tu seras forcer de faire du mal à qui que ce soit, tu seras loin des joug de Nightmare ! Lui parlais-je en m'approchant un peu plus près, depuis que j'ai suivis ces enfants, je sais que Natsuko est la plus pacifique des esprits de la Table Ouija avec Sophie Miler qui si ça se trouve possède l'un des enfants... Mais j'ignore lequel.
 
    Natsuko est apaisée, elle ne bouge plus, mais je vois une larme couler le long de sa joue « Je veux rentrer chez moi... ! » A t-elle sangloté dans le désespoir, doucement je vois Rochelle qui pleure à son tour et qui peu à peu reprends des couleurs, mais je reste méfiant alors je lui pique l'épaule avec ma seringue puis avec ma dague d'exorcisme, je lui entaille sa peau que je nettoie ensuite avec un peu d'eau bénite. Le maléfice disparaît du corps de Rochelle, libérant ainsi son âme profondément blessé, mais à présent son c½ur est hors de porté de Nightmare qui n'a plus de contrôle sur elle. Le véritable cauchemar de Rochelle, a été d'être enfermé ici toute les nuits à revivre la mort de Natsuko et des enfants, à présent elle n'aura plus à subir ça.
 
    Tout à coup, je vois Natsuko emplit d'une lumière blanche, elle devient de plus en plus transparente et un sourire orne son visage. Elle a disparût et son nom a été effacé de la Table Ouija qui l'a retenait prisonnière, malheureusement je n'ai plus beaucoup de temps... Lors de la septième nuit, les enfants encore possédés seront définitivement perdu, car leurs âmes seront trop affaiblit et alors Nightmare en profitera pour manger leurs c½urs.
 
    Alors tout sera perdu.
 
 
 
5:00 am
 
 
    Plus que une heure avant l'aube du cinquième jour où il faudra que j'ai réunis tout les enfants avant la septième nuit, j'en sens un qui n'est plus très loin... Mon ½il me fait voir l'apparence de Jasper qui est assis contre un mur, recroquevillé sur lui même et plongé dans une terreur qui le paralyse. Je place Rochelle sur mon dos puis redescend les trois étages pour arriver en bas où normalement Jasper devait se trouver. Mais il n'est plus là, j'entends alors des rires dans mon dos, je soupçonne la présence de Lydie san, mais ce n'est pas elle, car elle n'est pas à l'orphelinat mais beaucoup plus loin dans la forêt, je reste méfiant en regardant autour de moi, quand des craquement résonnent dans mes oreilles, et c'est juste derrière moi. Je n'y fais pas attention mais je reste prudent, je continue a avancer vers une porte nommé la classe C où du sang coule en dessous de la porte, et à travers la vitre crasseuse, je vois Jasper, recroquevillé sur lui même... immobile.
 
    Je frappe la porte
   - Jasper ! L'appelais-je, il ne réagit pas, alors je défonce la porte mais quelque chose de fluide me transporte en dehors de l'orphelinat, je suis à présent en plein milieu de la forêt sous le clair de lune brillant et effrayant, les feuilles craquent et les branches grincent, mais les mêmes craquements que tout à l'heure résonne, sauf qu'ils sont devant moi cette fois, à travers un arbre noir, une ombre difforme se crée et poursuit le pauvre Jasper. En lui je vois Sophie Miler qui le possède, le guider dans la forêt comme si elle voulait lui faire revivre sa mort. Je les poursuivis dans les bois, mais l'ombre m'a repéré et réussit a attraper Jasper, et dans son étreinte, les griffes de l'ombre viennent écorcher les griffure déjà présente sur son épaule, elle me regarde avec le sourire, alors moi je lui lance ma dague qui le fait fuir, Jasper est lâché prise mais cette fois-ci c'est Sophie Miler qui se montre agressive, l'intérieur de sa bouche dégouline de sang et ses dents deviennent pointu
   - Vous nous avez abandonnez... Vous m'avez laissez mourir ! Vous n'êtes pas venue ! Grogne t-elle en parlant à travers Jasper qui voit ses yeux devenir blanc et dégoulinant de sang.
 
   Leur fureur font resurgirent leurs blessures d'avant leur mort !
 
     Je ne sais pas quoi répondre à l'esprit, c'est vrai malheureusement.... Nous ne sommes pas arriver à temps et à cause de cela, beaucoup de vies ont été retirés par cette malédiction. J'assume ma faute envers elle avec des mots doux, néanmoins je refuse de laisser une autre vie se perdre alors je sors ma seringue tranquillisante et continue de m'approcher sans prendre en compte ses mise en garde
   - Je suis désolé Sophie, si nous ne sommes pas arriver à temps pour tous vous sauvez... Nous n'avons aucunes excuses, mais je suis aujourd'hui là pour vous débarrassez de cette malédiction, tu n'auras plus à être enchaînés à cette table Ouija, car Nightmare n'auras plus aucun contrôle sur toi ! Sophie est sans-voies devant mes mots, des larmes coulent le long de ses joues. En plus d'être prisonnier de la Table Ouija, leur âme subit de terrible tourment, et leurs souffrances reste infinis jusqu'à ce qu'il soit libéré.
 
    La fatigue pèse sur sa petite âme, j'en profite pour m'approcher et éloigner Jasper de son emprise, celui-ci tombe dans mes bras et moi j'en profite pour lui injecter le produit dans l'épaule, et lui faire une entaille dans le bras. L'âme de Sophie se met à craquer comme un monstre et avant qu'elle ne puisse être libéré, l'âme vient l'engloutir dans sa noirceur et disparaît avec la forêt. Je me réveille de nouveau dans l'orphelinat dans cette même pièce où se trouvait Jasper, par chance lui aussi est encore vivant et sa blessure a arrêté de saigner. Je soupire rassuré puis le porte sur mon dos, en revanche je suis triste pour Sophie... L'ombre me l'a arraché avant que je ne puisse la libéré. J'ai encore une chance de la sauver.
 
   Je dois tuer Nightmare !
 
 
6:00 am
 
 
    L'aube se lève dehors, nous sommes au cinquième jour, il ne me reste plus que deux nuits avant que les enfants ne soient perdu ; Je me dépêche d'emmener Jasper et Rochelle hors de l'orphelinat, puis décide de les amener au chalet là où tout a commencé, je décide de prendre la plus grande chambre, je pose Jasper et Rochelle sur le lit puis sors de mon sac un marqueur noir. Je trace un cercle d'exorcisme puis y place des clous au extrémité. Là, j'y place les deux enfants à un côté du cercle en leur attachant les mains, les pieds puis leur bandant les yeux. Ici ils sont en sécurité.
 
 
 
( Point de vue interne : Steve )
 
    Je n'ai pas pu dormir de la nuit depuis l'incident qui est arrivé au poste de police, toute la nuit je suis resté à étudier les dossiers des enfants ainsi que celui de Alvis, je n'ai pas eu de nouvelles de lui d'ailleurs. Je suis très inquiet à son sujet, même si je sais qu'il est un garçon prudent, combattre le Diable n'est pas du tout une mince affaire, je ne veux pas rester les bras croisés. Je me lève donc de mon bureau, prends ma veste puis m'en vais vers ma voiture et en même temps j'essaye d'appeler Alvis
  - Désolé je ne suis pas là pour le moment, mais laissez moi un message, je tâcherais de répondre le plus rapidement possible ! Dis encore son répondeur, je grogne puis lui laisse un message
  - Alvis, c'est moi Steve, s'il te plaît rappelle moi le plus vite possible ! Je suis très inquiet à ton sujet, dis moi où tu te trouves, que je vienne te prêter main forte ! Lui ais-je laisser comme message avant d'arriver vers la route menant à la forêt.
 
    J'espère qu'il va bien.
 
    Enfin j'arrive dans la forêt, je trouve sur le côté la voiture de Alvis abandonnée, alors il est bien dans la forêt. Je laisse ma voiture derrière la sienne puis courre dans la forêt à sa recherche, avec l'aube levé il me serra plus facile de le retrouver
   - Alvis !! Alvis !! L'appelais-je en parcourant la forêt, je ne le vois pas juste les arbres orangers, les tronc noir et l'atmosphère morbide que possède cet endroit, entre les craquements des feuilles et le bruits de vents, j'entends comme les roues d'une calèche avec les sabots de deux chevaux. Alvis m'a déjà parlé de ça lors de l'affaire de l'orphelinat où il avait trouvé des traces de roues à l'entrée du lieu du crime. Il s'agirait d'une calèche fantôme guidé par un certain Nightmare dont il avait refusé de me parler. C'est alors que je crois entendre comme des pas derrière moi. Je continue de marcher tout en restant sur mes gardes, lentement je me retourne puis crois entrevoir quelqu'un, je le vois grimper en haut d'un arbre puis courir vers un bâtiment isolé et en ruines.
 
    Je reconnais le jeune Jack.
 
 
 
8:30 am
 
 
( Point de vue interne : Alvis )
 
    Je sens la présence de Jack quelque part mais aussi une autre présence avec lui, c'est celle de Steve. Steve... Pourquoi es-tu venu ? Immédiatement je courre à sa recherche, à l'endroit où ils sont et j'aperçois Steve au loin
   - Steve !!! L'appelais-je au loin, il s'arrête et me voit, il me rejoint et se permet même de me serrer dans ses bras
   - Oh mon garçon ! J'étais tellement inquiet pour toi, heureusement tu n'as rien. Que fais-tu ici ? Me demande t-il, je suis surpris de ces questions, j'aurais préféré qu'il ne vienne pas.
   - Les enfants sont tous rassemblé ici, j'en ai déjà retrouvé deux, mais je n'ai plus que cette nuit pour tous les sauver, à la septième nuit ces enfants seront perdus ! Vous ne devriez pas être ici, retournez en ville Steve, je peux me charger de cette affaire tout seul ! Lui dis-je.
 
    Il refuse catégoriquement de me laisser ici. Je m'y attendais en même temps, le bon vieux Papa protecteur que je n'ai jamais eu dans mon enfance : C'est bien lui ! Je soupire puis cède avec un haussement d'épaules, des cris retentissent à nouveau, ce sont ceux de Jack, et cela résonne plus loin maintenant, vers l'antre d'une vieille gare abandonnée, je sors une deuxième lampe torche de mon sac puis la donne à Steve qui a oublié la sienne dans sa voiture, en même temps je sors la Table Ouija de mon sac, et lorsque je le pointe vers l'entrée de la gare, le triangle frémis en gardant la pointe du triangle droit devant l'entrée, je réfléchis puis nous marchons à l'intérieur de la gare abandonné plongé dans l'obscurité la plus total, avec nos lampes nous scrutons les moindres recoins puis sur les murs... commencent a apparaître des graffitis fait avec de la peinture rouge, puis ce sont des inscriptions avec le même dessins ressemblant à une tâche de sang avec la forme de l'ombre : « Il me suit... », « Je le vois... tout les jours », « Il me parle... », « Il veut... mon c½ur » ! D'y a d'inscrit sur les murs, les grognements résonne dans les murs de pierres de la gare qui sont fracturé à plusieurs endroits
   - Monsieur Marconord ! Où êtes-vous ? L'appelais-je, ses grognements sont de plus en plus près.
 
    C'est au niveau des chemins de fer, là où se trouvent à côté diverses boutiques avec en plus une charcuterie en ruines où une odeur de chair pourri règne, je m'approche lentement, puis je vois Jack avec ses mains couvertes de sangs puis avec, il peint sur le mur face à lui, ses bras tremblent de fatigue et son dos est couvert de marques rouge
  - Jack... est-ce que tu entends ma voix ? Lui dis-je en gardant mes distances, Jack craque légèrement son cou
  - Jack dort...Il est faible... C'est moi qui parle, et vous le savez jeune Alvis Den ! Me parle Enrico Marconord à travers Jack, il tousse plusieurs fois, puis autour de lui, une aura fluide et lourde le recouvre. Une seconde entrée vers un autre cauchemar
   - Enrico... Pourquoi faîtes-vous ça à ce jeune homme ? Vous aviez dit qu'il a la même passion que vous, alors pourquoi faite-vous du mal à un enfant qui a un don qui vous passionnais ? M'adressais-je à lui en m'accroupissant.
 
    Jack émet un grognements puis tapote sur le sol qui est couvert de sang
   - Parce que je dois le faire... j'aime le voir effrayé. Et vous jeune garçon... pourquoi vous obstinez à combattre quelque chose de plus fort que vous ? Me demande Enrico, je fronce les sourcils devant ses mots, c'est évident qu'il parle sous le contrôle de Nightmare
   - Mais si vous me laissiez vous aidez, vous n'auriez plus à faire à du mal à qui que ce soit. Pourquoi ne pas cessé tout ça et aller dans un meilleur endroit, où tout ceux qui vous aiment vous attendent avec impatience ?
   - Je ne suis pas du genre à aller au paradis... Mais si je suis votre idée... je retrouverais ma petite fille que je voulais adopter ? Me dit-il avant qu'une force ne m'attrape par la gorge et ne m'entraîne dans le flux.
 
 
11:00 am
 


     Je me réveille au sein d'un endroit tout blanc et comme paralysé dans l'espace où plusieurs ombres de personnes me bousculent, puis à côté je vois une grande maison avec une fenêtre noir où retentissent des grognements, je m'avance vers cette maison où un sentiment d'être observé pèse sur mon âme. Je pénètre à l'intérieur de la maison, l'intérieur est bien décoré, il y a dans le salon une commande en bois avec la belle maquette d'un bateau Espagnol avec des petites statuettes de hiboux.
 
    Puis dans le couloir, j'entends quelqu'un qui frappe à la porte alors qu'il étouffe, je traverse le couloir en courant puis arriver devant la porte, je la défonce à coup de pieds puis devant moi, une pièce emplit de rouge avec des ombres terrifiante, avec son sol couvert de sang, Jack qui est à terre a étouffer à cause d'une corde à son cou qu'un gros homme avec une tenue de boucher et un masque de fer tire, jusqu'à ce que la corde ne déchire la gorge de Jack, immédiatement j'interviens en prenant ma dague et coupant la corde à la gorge de Jack, celui-ci tousse fortement et essaye de reprendre son souffle après avoir craché quelque filets de sang
  - Jack, tout va bien, tout est finis ! Lui dis-je en le rapprochant vers moi, celui-ci a les larmes aux yeux et viens se blottir contre moi
  - Alvis... ! Grogne le gros homme, puis lorsqu'il arrache le masque de fer de son visage, je reconnais son visage.
 
    C'est Enrico Marconord !
 
    Celui-ci s'apprête à m'attaquer, je le vois qu'il est utiliser comme une marionnette par Nightmare, se reflétant dans son ombre. Eneric veut m'attraper par la gorge, mais je parviens a esquiver tout en protégeant Jack derrière moi et avec ma dague je lui assène un coup dans son ventre gras
   - Arrêtez Enrico... C'est finit, je vais vous sortir de là ! Ne luttez plus pour rester prisonnier de cette maudite Table Ouija ! Lui criais-je en venant lui attraper le visage
   - Pensez à cette enfant que vous vouliez adoptez ! Qui était-ce ? Lui demandais-je, du sang dégouline de ses yeux
   - Sophie... Sophie Miler ! Réussit-il à prononcer, mais avant que je ne puisse le sauver, l'ombre l'engloutit lui aussi dans sa noirceur et m'éjecte moi et Jack hors de ce cauchemar qui se détruit.
 
   - Alvis ! Alvis, mon garçon réveille toi ! M'appelle Steve, je reprends conscience avec Jack dans mes bras, celui-ci a repris des couleurs et les marques dans son dos ont déjà cicatrisés, je teste son pouls, il est encore vivant. Je soupire de soulagement qu'il aille bien
   - Je vais bien Steve, ne t'en fais pas ! Merci de t'inquiéter pour moi, tiens aide moi donc à porter Jack s'il te plaît ! Dis-je à Steve en entourant un des bras de Jack autour de mon cou afin de l'aider à marcher un peu. Steve m'aide à porter Jack puis nous décidâmes d'emmener Jack au chalet où j'ai déposer Rochelle et Jasper.
 
 
 
 
3:00 pm


 
 
     Pendant un long moment, nous sommes resté auprès de Jack, Rochelle, et Jasper. Emily, Damian, Kirron et Pandore sont encore porté disparût dans la forêt, en plus je pense à Enrico et Sophie Miler encore prisonnier du joug de la Table Ouija et de Nightmare, mais il y a quelque chose qui ne va pas, le triangle frémit à l'intérieur de la maison mais ne bouge plus en présence de Jack, Rochelle et Jasper à qui j'ai laissé une entaille avec ma dague d'exorcisme. Il y en a un dans la maison... De plus Steve n'est pas revenu depuis qu'il m'a dit qu'il allait chercher du café
   - Steve... Tout va bien ? L'appelais-je depuis le salon, puis lorsque je me suis tourné vers la cuisine, le triangle s'excite au point de tomber de la Table Ouija, puis j'entends quelque chose se casser dans la cuisine. Je me lève avec méfiance tout en demandant à Steve si tout va bien. Je le vois qui est paralysé devant quelque chose derrière le mur.
 
    Je rentre dans la cuisine puis suit les yeux de Steve, par terre nous voyons Damian avec la peau grise et plusieurs hématomes sur ses bras et son dos, être à quatre pattes et dévorer une viande cru qu'il y avait dans le frigo, ses yeux sont blanc, sa bouche est couvert de sang de la viande puis il grogne. Je ne vois aucun âme d'enfants en lui, mais en revanche, cet action me rappelle un souvenir...
 
    Je te revois... quand nous étions enfants, toi et moi !


Tags : The Little Ouija - Cauchemar - Damian Hart <3

The Little Ouija 7 17/09/2018


 
 
 
Nuit 5
 
 
Insane content
 
 
6:00 p.m
 


( Point de vue interne : Jack )
 
    Je tremble fortement en me sentant très mal dans mon corps, qu'est ce qui m'est arrivé je me sens si mal
   - Jack... ? Tu reviens à toi ? Me demande une voix, je lève les yeux puis voit le visage de Alvis qui a mis fin à une caisse enregistreuse, il m'aurait enregistré. Je lui répond par un hochement de tête tout en me frottant mon front fiévreux
   - Oui... je crois... mais je ne comprend pas, que m'est t-il arrivé ? Demandais-je, j'ai l'impression de me sentir mort de l'intérieur, c'est terriblement désagréable
   - La situation qui t'est arrivé serait assez compliqué à t'expliquer, disons que pendant un moment, ton corps a été dominer par une présence prisonnière de la Table Ouija que j'ai devant moi. Mais raconte moi Jack, comment tout cela a commencé ? Me demande Alvis alors qu'il continue de noter sur son carnet.
 
    Rien que d'y penser me serre le c½ur, cela m'a tellement effrayé, de sentir quelqu'un d'autre contrôler mon corps sans que moi je ne puisse rien faire, je sens le besoin de me craquer le cou, alors je tourne un peu la tête tout en commençant à ressentir des démangeaisons dans mon cou.
   - Je ne sais pas... J'étais entrain de peindre un tableau pour l'anniversaire de mon grand-père mais... je ne sais pas ce qui m'est arrivé mais... j'ai eu l'impression de m'endormir de l'intérieur puis que quelqu'un d'effrayant venait me capturer et m'entraîner dans les ténèbres ! J'ai eu si peur et je ne pouvais rien faire, pourquoi ce vieux Monsieur s'en prend à moi ? Demandais-je un peu désespéré. Alvis baisse ses yeux puis me réponds
   - C'est un phénomène que l'on appelle la possession, il existe trois stades dans ce phénomène pourtant très rare, il y a l'infestation qui est que l'esprit envahit ton lieu de vie avec des murmures, des bruits de pas et autre bruits, ensuite il y a l'oppression c'est à dire que l'esprit va parfois entrer en toi pour t'épuiser jusqu'à arriver au stade de la possession où l'esprit démoniaque te contrôle comme si tu étais sa marionnette. Et tu es dans ces deux derniers stades !


    J'ai la tête qui tourne
  - Je suis tellement fatigué ! Ais-je soupirer, Alvis soupire à son tour puis vient m'allonger sur un matelas présent dans cette pièce où je suis enfermé, il s'assoit à côté de moi puis m'a bandé les yeux en me disant
  - Je vais rester auprès de toi pendant que tu te reposeras, et si l'entité démoniaque se révèle à nouveau, je serais là pour l'arrêter ne t'en fais pas ! M'a t-il dit en sortant une dague bien étrange, sertis de rubis avec en plus en croix en or et un pommeau fait en bois très bien sculpté, je m'endors donc lentement mais ressentant toujours cette peur dans mon c½ur.
 
 
 
8:00 p.m
 
 
( Point de vue interne : Rochelle )
 
    Je suis allongée dans mon lit, je suis tellement fatiguée, ça va faire plusieurs nuits que je n'ai pas réussi à dormir alors aujourd'hui j'espère pouvoir dormir, ne serait-ce qu'une heure ou deux, c'est tout ce que je demande. En plus ma femme de ménage a remarqué que je maigris à vue d'½il et que mes cernes ont prit une teinte presque noir alors elle m'a demandé de rester au lit jusqu'à ce que j'arrive à m'endormir, mais je n'y arrive pas... J'ai comme l'impression d'être observée dans ma chambre, je suis comme oppressée par la peur, je n'ose même pas garder mon bandeau et en plus l'orage frappe dehors, encore une fois nous sommes dans une nuit orageuse et pluvieuse, tout à coup je recommence à entendre des pas puis une respiration effrayante et en plus la porte de ma chambre se met à grincer.
 
    Je tremble fortement en croyant voir une ombre derrière la porte de ma chambre, ma respiration s'accélère alors que je le sens me tirer par le pied, je sursaute et attrape le bois de mon lit, l'ombre n'est plus là. Je ne la vois plus, et en plus il semble y avoir comme une odeur de chair pourrie dans ma chambre, je me lève donc de mon lit et sens la froideur sur le sol de ma chambre, je crois même entendre le plancher craquer alors que je ne bouge pas. Puis lorsque je tourne les yeux vers la peinture que m'a offert Jack où il m'a représenté avec le sourire et tenant mon micro, je crois voir dans l'obscurité... que mes yeux brillent.
 
     Un puissant frisson me traverse le dos alors que les bruits de quelqu'un qui courre retentissent dans le couloir derrière ma porte. J'appelle donc ma femme de ménage voir si c'était elle, mais je n'obtiens aucune réponse, je sens juste que les pas s'approche, paniqué je m'allonge donc dans mon lit en me cachant sous les couvertures, je n'entends plus aucun bruits. Je pousse donc légèrement mes couvertures pour voir et sur le sol de ma chambre, je vois des traces de pas noirs effrayante et d'un seul coup mes draps sont arraché et moi je suis jeté hors de mon lit. Mon corps frappe brusquement le sol de ma chambre au point que j'en perds ma respiration
 
   - Aïe... Qu'est ce que tu me veux.... « sanglot » Qu'est ce que tu me veux ?! Criais-je dans ma chambre effrayé, c'est alors qu'un orage éclate et me dévoile des inscriptions sur mon mur avec le dessin de l'ombre avec en dessous des lettre rouge disant « Ton âme » . 
Tout à coup, des bruits résonnent sous mon lit et lorsque je me retourne, je vois Natsuko avec des yeux noirs, rampé vers moi rapidement, m'attraper par les jambes puis une fois au dessus de moi, elle me fait ouvrir la bouche et je la vois me cracher un filet de sang dans la bouche... Sans que je ne puisse rien faire !
 
 
 
9:30 p.m
 
  
 
( Pas de point de vue ) 
 
    En bas dans le salon, la femme de ménage entends le cri de Rochelle et s'empresse de courir jusqu'à sa chambre mais la porte est bloqué, alors la femme de ménage frappe fort sur la porte
   - Madame Rochelle ! Qu'est ce qui se passe ? Vous allez bien, ouvrez la porte ! C'est alors que la porte s'entre-ouvre, et la femme de ménage voit Rochelle en larmes et complètement paniqué et avec un hématome sur le visage 
   - Ella !!! Au secours, il y a quelqu'un dans ma chambre, sortez moi d'ici je vous en supplie ! Crie t-elle effrayé avant qu'une main sombre ne lui bloque la bouche et l'entraîne dans l'obscurité de la chambre, en ce temps-ci Ella voit le visage d'une petite fille avec une longue chevelure châtain et des yeux vert menaçant dans la fente de la porte. La porte finit par s'ouvrir.
 
    Ella voit la fenêtre de la chambre de Rochelle grande ouverte se briser, et Rochelle en face en écartant les bras voit quelques bout de verres lui écorcher ses jolies joues et est sur le point de sauter, si elle tombait.... Elle se ferait transpercer par l'arbre fendu par la foudre en bas de sa fenêtre en tombant du premier étage de son jardin. Immédiatement, Ella s'empresse de la rattraper avant qu'elle ne se jette de la fenêtre
   - Madame Rochelle ! Je vous en prie, tenez bon ! Encourage Ella en la tirant hors de la fenêtre ; les yeux de Rochelle sont entièrement blanc, elle a beaucoup de spasme, elle bave et elle grogne. D'un geste violent Ella est repoussé par un coup de Rochelle qui avec un cri strident, saute encore par dessus sa fenêtre mais en esquivant l'arbre cette fois-ci. Elle courre dans son quartier puis disparaît.
 
 
    Laissant Ella sonner dans la chambre.
 
 
 
 
11:00 pm
  
 
( Point de vue interne : Valérian )
 
    Après avoir entendu ce qui était arrivé à Kirron, j'ai supplier Maman de me laisser rentrer à la maison, elle aussi était très inquiète mais elle ne pouvait malheureusement pas se permettre d'abandonner le contrat en Suède pour mon père qui était déjà rentrer à la maison après avoir entendu dire que Kirron avait été à l'hôpital après avoir été porté disparût pendant toute une nuit et retrouvé dans un triste état. Je sors enfin de l'aéroport et me dépêche de rentrer à la maison après m'être payé un taxi, j'arrive enfin à la maison puis quand je rentre, je trouve mon père assis sur le canapé à lire son journal
  - Bonjour Papa ! Je suis rentré ! L'appelais-je, il pose son journal puis me sourit 
  - Bonjour Valérian, ta mère m'a dit que tu avais insisté pour rentrer, tu sais je suis auprès de Kirron, tu pouvais rester avec ta mère en Suède ! Je rougis d'embarras en grattant mes cheveux noirs un peu bouclé et ébouriffé
  - Oui je sais... Mais me dire que mon frère était malade, ça m'a beaucoup inquiété... Où est-il ? Demandais-je.
  - Dans sa chambre, à l'étage comme d'habitude. Je lui est interdit de sortir de sa chambre. Me réponds mon père.


 
    Je hoche la tête puis monte ma valise en même temps à l'étage, je m'en vais la poser dans ma chambre quand d'un seul coup, je crois entendre un soupir d'agonie étrange, comme si elle appartenait à un vieillard provenant de la chambre de Kirron, ça me fait froid dans le dos. Lentement je m'approche de la chambre de mon frère, j'ai un sentiment de peur imminent en moi pourtant je n'ai jamais eux aussi peur auparavant, c'était même pour moi un plaisir d'aller dans la chambre de mon frère, ma main tremble à l'idée de tourner la poignet, j'ouvre la porte lentement
 
  - Kirron... c'est moi, je suis rentré ! Dis-je d'une voix fébrile, il n'est pas dans son lit, je le vois devant le miroir de sa chambre qui d'ailleurs à beaucoup de poussière dessus, pourtant en regardant, je distingue quelque chose dans le reflet de Kirron... Ses yeux sont blanc et brillant et... sa peau porcelaine blanche est... d'une couleur grise avec un peu de violet sous les yeux, comme si il n'était plus qu'un cadavre. Cela me serre le c½ur
 
  - Kirron ! L'appelais-je une deuxième fois.
 
 
 
    Le reflet dans le miroir a disparût lorsque mon frère se tourne vers moi, je vois alors ses yeux lavandes d'autrefois, entouré de petites veines rouge avec les iris qui se sont teint en jaune comme si il avait une maladie du foie. Je n'ose pas dire le moindre mot tellement son regard me terrifie, je me serre le c½ur et décide de sortir de la chambre sans un mot. Je met mes mains sur ma tête et m'assois contre le mur, terrorisé par ce que je viens de voir. Kirron... mais qu'est ce qui a bien pu t'arriver ? Pourquoi es-tu ainsi ? Tout à coup, j'entends des pas provenir de sa chambre et qui se rapproche de moi dangereusement, j'entends la porte qui grince derrière moi, puis en me retournant, je vois un ½il jaune qui m'observe. Je hurle d'effroi en tombant par terre et me dépêche de descendre en bas des escaliers, trempés de sueur.
 
  - Valérian... Que t'arrive t-il ? Me demande mon père, j'en ai la voix coupé lorsque je vois Kirron descendre les escaliers.
 
 
 
   - Kirron... ? Je t'avais dit de ne pas sortir de ta chambre, tu as besoin de repos ! Lui dit mon père puis d'un seul coup, je le vois léviter au dessus de sol alors que Kirron le regarde avec des yeux terrifiant, puis d'un seul coup je vois mon père être projeté contre la fenêtre
 
  - Papa !! Ais-je crier avec effroi et lorsque je me suis tourné vers Kirron, il tenait un couteau de cuisine dans sa main, je recule immédiatement en essayant de raisonner mon frère mais il ne m'écoute pas et il s'avance vers moi en fredonnant un son assez effrayant.
 
  - Kirron arrête je t'en supplie ! Le suppliais-je.


    Il finit par me coincer dans le salon, c'est alors que je vois que l'intérieur de sa bouche est complètement noir et ses dents sont tâché de jaunes, on croirait qu'il est entrain de pourrir de l'intérieur et alors que Kirron fut sur le point de me poignardé, je vois mon père se glisser derrière lui et lui donner un coup dans le cou là où il est le plus fragile, immédiatement mon frère tombe à mes pieds inerte. Mon père m'avance vers moi et regarde si je n'ai rien alors qu'il devrait plus s'occuper de lui-même car il saigne de la tête, puis il vient tâter le cou de Kirron pour vérifier son pouls, il est encore en vie mais il est inconscient alors mon père en profite pour le soulever et le mettre sur son dos
  - Prend un manteau Valérian, on va à l'hôpital toute suite ! Me dit-il, je hoche la tête puis le suis jusqu'à la voiture. Et durant la route Kirron a ouvert les yeux, et par peur qu'il ne récidive, je fus obligé de lui attacher les mains dans le dos, aussi de lui attacher les chevilles. Il agit étrangement, il regarde partout, il a une envie de se démanger la gorge puis parfois il grogne.
 
    Lorsque nous sommes rentrés dans l'hôpital, nous leur avons expliqué la situation, ils ont beaucoup de mal à nous croire mais lorsque je leur ai dit que mon frère avait l'intérieur de la bouche noir, et les dents un peu jaunes comme celles d'un fumeur, ils ont décidé de nous amener dans une pièce isolée avec une machine à rayon X pouvant nous montrer ce qu'il y a à l'intérieur du corps de Kirron, mais il a fallut le déshabiller, ne lui laissant que son caleçon, ils l'ont ensuite allongé sur le matelas puis lui ont menotté ses mains au matelas, puis nous l'avons recouvert d'un tissu blanc avant de le mettre dans la machine. Plusieurs minutes s'écoulent puis nous avons la radio du corps de Kirron, il semble avoir du noir sur quelques unes de ses côtes, puis avec mon père nous voyons quelque chose qui nous glaça le sang...
 
    Dans le corps de mon frère, caché dans sa cage thoracique, une masse noir semblant à un corps d'enfant avec la gorge noir, et avec des cheveux noir et des yeux coulant de sang. Nous sommes paralysés devant ça, mon frère... a eu une sorte de démon dans son corps ! C'est terrifiant. Soudain, on entends Kirron émettre des grognements terrible et en même temps l'électricité se coupe, et dans un hurlement d'agonie qui nous serre le c½ur, on entends une vitre se casser puis quand la lumière revient, on voit Kirron avec les yeux blanc et la bouche noir qui nous hurle dessus avant de sauter par dessus le fenêtre de l'hôpital, alors que nous sommes au 4ème étage.
 
   Kirron a disparût. Comment a t-il fait pour ne pas se briser en sautant du haut du 4ème étage.


0:00
 
 
( Point de vue interne : Helen )
 
    Toute la journée j'ai veillée sur ma s½ur tout en regardant un peu la télé, à ce qui paraît cette nuit, il y a Kirron, Rochelle ainsi que Jasper et Emily qui se serait enfuit de chez eux après avoir eu un comportement très étrange. En ce moment même Lily Evans témoigne de ce qui est arrivé à sa s½ur, à ce qu'il paraît Emily aurait fait volé des objets, n'aurait cessé de crier, de proféré des insultes avant de briser une fenêtre et de s'enfuir. Pareil pour Jasper qui n'aurait pas cessé de crier à l'aide avant de faire une crise de convulsion puis s'être enfui à son tour, Rochelle même scénario et aussi pour Kirron qui lui se serait enfuit de l'hôpital, quand à Pandore, elle ne s'est toujours pas réveillé, et nous n'avons toujours pas eu de nouvelles de Damian, je ne sais pas ce qui lui ai arrivé depuis que ses parents ont décidés de retourner au chalet dans les bois où ma s½ur est allé.
 
    Soudain, je sens que ma s½ur respire fortement. Là je vois que des bleu apparaissent sur ses bras, son cou et sur ses jambes, j'essaye mainte tentative de la réveillée, puis lorsqu'elle ouvre, je vois ses iris marrons être jaune brillant avec pleins de veines rouge dans le blanc de ses yeux, un frisson traverse mon dos alors que je sens que je lévite au dessus du lit et que je suis projeté au sol, Pandore se lève de son lit telle une marionnette puis s'avance vers la porte, immédiatement je veux me lancer à sa poursuite mais tout à coup la commode se met à bouger toute seule et me barre le chemin. Je saute par dessus et tend le bras vers Pandore afin de l'attraper, mais avant que je ne puisse l'attraper, je vois une ombre la saisir par les chevilles puis l'entraîner dans un trou noir dans le sol, elle disparaît sous mes yeux.
 
    Ne laissant plus qu'un grand trou dans notre maison, d'un seul coup j'entends quelque chose dans la télé qui m'effraie et en tournant le regard derrière la journaliste, je vois un grand homme à la peau grise vêtu de noir avec un ½il rouge qui me fixe et des cheveux noir bien coiffé avec une longue frange couvrant son ½il droit, celui-ci me sourit sadiquement...
 
   Tel Pennywise dans IT !




1:30 am
 


( Point de vue interne : Alvis )
 
    Mon ½il m'a montré les choses, les enfants se sont enfuis et je sais parfaitement où ils se dirigent... Nightmare les appellent au chalet dans les bois et Damian y ait... C'est en lui que Nightmare se trouve pour l'instant, il n'y a que Jack qui n'a pas pu s'enfuir car j'ai pris soin de l'attacher au mur afin qu'il ne blesse personne, à présent je le vois qui hurle, grogne et insulte tel un démon
   - Calmez vous Jack, nous allons nous occupez de vous !
   - Dégage sale chienne avant que je vienne te défoncer la face ! Crie t-il avec rage, quand à moi de mon côté, avec l'aide d'un docteur qui est un autre de mes amis, nous élaborons un produit capable de contenir le maléfice pendant un certain moment, le temps suffisant qu'il me faut pour affronter le mal à la racine. Une fois le produit achevé, je m'en vais m'approcher de Jack qui semble combattre de l'intérieur.
 
    Il est dans un état d'agonie atroce, ses yeux ont même saignés plusieurs fois et il a faillit perdre plusieurs fois le contrôle de son corps, alors je ne tarde pas à lui injecter le produit dans la veine du bras avec ma seringue, il hurle de douleur comme un démon puis s'évanouit. Le produit fait effet, je ne ressens plus la moindre influence maléfique dans son corps, j'en profite pour lui bander ses yeux et l'attacher, je le met ensuite sur la banquette arrière de ma voiture puis m'en vais vers les bois, si je veux combattre le mal à la racine, je dois aller sur le lieu où tout a commencé. Au chalet. De plus avec moi je transporte la Table Ouija qui émet certain mouvements. Elle sent que j'approche du lieu du maléfice, cette fois-ci Nightmare tu ne m'échapperas pas. Je commence à voir la forêt au loin et Jack commence à frémir, il essaye de regarder autour de lui mais le bandeau l'en empêche. Soudain, je crois voir une silhouette marcher sur la route.
 
    C'est une petite fille pieds nu avec une longue chevelure noir avec une jupe verte et une chemise orange, elle marche le long de la route puis lorsqu'elle voit mes fars de voiture, elle se retourne vers moi et je reconnais Lydie san mais ce n'est pas elle... en réalité, il s'agit de la petite Emily Evans, Lydie san possède son corps, ce qui explique pourquoi j'ai cru la voir à la place de Emily.


 


3:00 am
 
 
    Pendant quelques secondes elle m'a regardé, puis elle a finit par courir vers la forêt, et elle disparaît derrière les arbres, immédiatement j'ai voulus sortir de ma voiture mais je remarque que Jack a réussit à s'enfuir de ma voiture. Donc j'abandonne ma voiture sur le coin de la route, puis me lance à la poursuite des enfants, il y a des traces de pas dans la boue, parfois des morceaux de vêtements sur les branches. Plus bas j'arrive à la maison... Ils ne sont pas là. Rien n'a bouger alors ils ne sont pas passé par là, je préfère donc m'en aller plus loin afin de les retrouver, mon ½il sent leur présence mais elles sont assez loin de la maison... Puis je commence à reconnaître le chemin. Et mes soupçons sont confirmé, au loin je vois un grand bâtiments de couleur blanc très sale, avec un très grand arbre pointu dans sa cour. Puis à son entrée, je vois Natsuko qui m'observe, comme s'il m'attendait ou me barrer la route... Cet endroit m'est trop familier...
 
 
    L'orphelinat où a eu lieu le massacre il y a plus de 12 ans ! ( oui car nous sommes en 2018 dans cette histoire )












Tags : Damian Hart <3 - Cauchemar - Enfers - The Little Ouija - Annabelle: Creation (2017) - IT 2017

The Little Ouija 6 17/09/2018


 
 
 
Jour 4
 
 
Insane content
 
 
 
9:00 am
 
 
 
( Point de vue interne : Alvis )
 
    J'ai passé la nuit entière a travaillé sur cette table Ouija que j'ai enfin retrouvé après tant d'années, son aura maléfique est encore présente je peux la ressentir mais il y a quelque chose de différent... Sur le règlement les deux noms des petites filles ont été ajouté ainsi... que toutes les victimes de l'orphelinat... À présent tout est clair, l'ombre après avoir mangé leurs c½urs lorsqu'ils seront assez affaiblit, emprisonnera leurs âmes dans la table Ouija ! Je ne dois pas laisser ça se produire
    - Je t'arrêterais... Nightmare ! Ais-je murmurer, les tableaux se sont mit à trembler sur les murs puis je vois une photos des enfants tombé à mes pieds : Damian, Pandore, Kirron, Emily, Jasper, Rochelle et Jack ! Un cercle au crayon rouge les entoure ainsi que leurs visages.
 
    Je met la photo dans mon sac avec la table Ouija, c'est alors que j'entends mon portable vibrer fortement à répétition, je l'attrape et regarde, plusieurs dossiers envoyé de Steve avec un message me disant : Alvis... Regarde moi ça ! Je fronce les sourcils de méfiance puis ouvre le dossier, et ce qui se passe dans cette vidéo me met sans voie... Jack possédé, disant des choses étranges et par un cri démoniaque détruire toutes les fenêtres de l'appartement ainsi que lancé des meubles sur les policiers avant de s'effondrer au sol couvert de spasme en bavant, semblable à une crise d'épilepsie féroce, par chance il est encore vivant. J'entends alors le bruit d'un crayon frotter contre quelque chose, je sors la photo de mon sac puis voit l'épaisseur du trait autour du visage de Jack se former.
 
    C'est lui qui est visé en premier ?


     Sans plus tarder, je quitte la maison et courre jusqu'à ma voiture, mais d'un seul coup un éclair éclate dans le ciel à ce moment et un arbre faillit me tomber dessus, j'ai donc donné en grand coup de volant vers la gauche et l'a éviter de justesse et je me suis dépêcher de retourner en ville.
 
 
 
11:00 am
 
 
 
( Point de vue interne : Helen )
 
   - Allez Pandore, dépêche toi de te lever où on va être en retard ! Criais-je depuis la salle de bain en m'habillant et coiffant mes cheveux blanc, Pandore ne se lève toujours pas car je n'entends pas de bruit dans sa chambre, d'habitude quand elle se lève, elle allume toujours son portable afin de se mettre une vidéo pour la réveiller, mais cette fois je n'entends rien. Je soupire agacée puis m'en vais rentrer dans sa chambre
   - Pandore !!! Allez arrête de faire semblant, on sait tous que tu n'as pas envie de y aller et moi non plus mais nos parents tiennent à ce qu'on aille y faire une visite, on en aura pas pour très longtemps je te le promets, allez lève toi ! Lui dis-je en commençant à préparer ses affaires en même temps que les miennes, elle ne bouge toujours pas, elle est allongée, et ne réagit à aucunes de mes paroles, même quand je l'appelle.
 
    Là je commence à m'énerver puis lui retire ses couvertures, mais lorsque je les ai retiré, je vu de nombreux hématomes sur son corps ainsi que des griffures, cela m'a choqué au point que j'en lâche la couverture par terre...
   - Pandore... ? L'appelais-je une dernière fois, pas de réaction, là je commence à avoir sérieusement peur, je viens quand même vérifier son rythme cardiaque, son c½ur bat toujours c'est juste... qu'elle ne se réveille pas ! Je commence à m'inquiéter, alors je fais tout mon possible pour essayer de trouver une solution mais rien ne semble fonctionner.
 
    La seule théorie que je puisse avoir... c'est une paralysie du sommeil !




 
( Point de vue interne : Lily )
 
 
 
     Tranquillement je brosse mes cheveux couleur lavande puis commence à maquiller mes yeux bleu comme ceux de ma s½ur Emily, qui d'ailleurs n'est toujours pas levé, d'habitude on se lève à la même heure mais là Emily traîne au lit, peut-être a t-elle mal dormi la nuit dernière ou qu'elle a discuté avec Jasper toute la nuit Je ne sais pas... Mais depuis son retour de l'hôpital, elle se comporte étrangement et ça m'inquiète. Soudain, alors que j'enfile ma jupe noir après avoir mis mon pull blanc, je crois entendre des murmures dans mon oreille puis des bruits de coup commence à retentir dans les murs de notre maison, je me retourne brusquement et ne vois personne
 
   - Emily... C'est toi ? Demandais-je intimidée, les bruits se font de plus en plus fort et semble résonner dans la chambre de Emily. Je tape à la porte de chambre de ma s½ur
 
   - Emily... ça va ?
 
 
 
    Je ne reçois aucune réponses, alors je me permet d'entrer. Les bruits continue, ma s½ur n'est pas dans son lit je la retrouve debout dans sa chemise de nuit se taper la tête contre son armoire de chambre. Emily qui est somnambule ? Étrange... elle ne l'a jamais été auparavant même quand nous étions enfant... Je m'approche d'elle puis vient mettre ma main sur son front pour ne plus qu'elle se cogne contre l'armoire puis doucement je la tire vers moi
 
   - Allez viens Emily... Doucement, tu vas retourner te coucher ! Lui dis-je doucement en la remettant dans son lit sans la réveiller, je remet les couvertures sur elle puis je recommence à entendre du bruit dans l'armoire, je sursaute en voyant que les portes ont claqué toute seule. Je n'ose pas m'approcher tellement j'ai le c½ur en panique, et alors les barreaux du lit ont commencé à grincer et en me retournant... Elle est assise et ses yeux sont devenus jaune.
 
 
 
   - Je vais te briser le cou !!! M'a t-elle crié avec une voix rauque et effrayante et qui n'est pas la sienne. Je crie d'effroi devant ça avant que la fenêtre de sa chambre n'explose et que Emily retombe dans son lit, toute tremblante et sanglotant
 
   - Emily... ! L'appelais-je en tendant ma main vers elle, je la vois attraper le bandeau sur son bureau et l'entourer autour de ses yeux avant de me serrer dans ses bras
 
   - Pardon... Pardon, pardon... Pleure t-elle.




1:30 p.m
 
 
 
( Point de vue interne : Jasper )
 
    Après l'accident qui m'est arrivé la nuit dernière, mes parents ont décidés de fermer ma chambre à clé et de m'attacher à mon lit, j'en tremble encore, c'était si intense et ma blessure à l'épaule me fait encore mal, je ne veux plus être prisonnier de cet horrible endroit. Il fait de nouveau froid dans ma chambre et même si ma chambre est éclairer, une présence effrayante est dans ma chambre... Je l'a sens, je l'entends... Il est là ! Même attaché j'attrape mes couvertures pour me couvrir le visage avec, le plancher de ma chambre craque, il y a quelqu'un qui s'approche dangereusement de moi en gémissant, mon c½ur palpite fortement, j'en ai les larmes au yeux et le nez qui coule lorsque je l'entends grogner à mon oreille, brusquement je vois ma couette retiré brusquement, je hurle de terreur en gigotant dans mon lit.
 
  - Jasper ! Jasper chéri qu'est ce qu'il y a ? Me crie ma mère en surgissant dans ma chambre en panique
  - Maman reste pas là, il y a quelqu'un dans ma chambre ! Lui criais-je encore terrorisé, c'est la première fois que j'en autant peur
  - Mais chéri, il n'y a personne dans la chambre...
  - Mais il y a quelqu'un Maman, regarde il m'a mordue ! Lui criais-je en lui dévoilant mon bras où se trouve une trace de morsure, ma mère est sous le choc et en regardant la morsure, elle peut y reconnaître une morsure provenant de la mâchoire d'une petite fille
  - Je vais désinfecté ça... attend un instant ! Me dit ma mère en caressant mes cheveux et lorsqu'elle a voulût quitter ma chambre, la porte s'est soudainement refermé devant elle.
 
    Mon lit s'est alors mit a être secoué brutalement, je crie avant de sentir quelque chose en moi
  - Aidez moi... au secours, elle a tué tout le monde, il y a un monstre avec elle, au secours !!! Ais-je crier avec une voix qui n'était pas la mienne, puis je me suis mis à cracher du sang et ma mère a crié d'effroi et vient me serrer dans ses bras...
 
   Tout s'est arrêté !




3:00 p.m
 
 
( Point de vue interne : Kanna )
 
    Mon Damian est enfin rentré à la maison après son séjour à l'hôpital et sa nuit chez sa petite copine, il est très fatigué en ce moment et parfois il semble déboussolé, aussi il m'arrivait de l'entendre parler la nuit... Sauf que c'était presque incompréhensible. Là j'ai décidé de le laisser dormir toute la journée afin qu'il se repose et moi j'ai pris ma journée pour pouvoir m'occuper de lui, son père lui n'a pas pu prendre sa journée, donc me voilà seule avec mon fils, je lui prépare un petit en-cas parce qu'il n'a rien voulut manger ni ce matin, ni cet après-midi malgré que je lui ai laissé son assiette sur sa table de nuit. Et alors que je coupe des légumes, j'entends le bruit d'une assiette qui se casse sur le sol, c'est juste moi qui ai fait tomber une assiette qui était à côté de ma planche à découper, le bruit me fait sursauter au point que j'écorche mon doigt avec le couteau par accident.
   - Aïe.. Ais-je gémis puis je vois une minuscule entaille sur mon doigt.
 
    Je soupire ennuyée de m'être blessée puis m'en vais à la salle de bain où se trouve mon placard à pharmacie, j'ouvre le miroir où se trouve mes pansement et mon désinfectant pour les blessures, puis lorsque je referme le petit placard, je vois une ombre passer dans le miroir derrière moi, je sursaute en me retournant, je ne vois personne
   - Damian... C'est toi ? Ridley ? Appelais-je, je n'obtiens aucunes réponses, je commence à stresser, je décide d'aller voir dans la chambre de Damian, il dort tranquillement sur son lit mais je remarque que sa couverture est par terre et que sa fenêtre de chambre est ouverte, en plus il fait froid dans sa chambre... intriguée par cette chute de température, je m'en vais vérifié sur son thermomètre de chambre, il ne fait que 10°C dans sa chambre. Je décide donc d'allumer le chauffage, remet la couverture sur Damian immobile puis de fermé sa fenêtre à double tours, en même temps je vois qu'il a terminer son assiette, au moins il a mangé quelque chose. Je lui récupère son assiette vide et lui laissant son verre d'eau avec des médicaments si jamais il se sent malade.
 
    Je dépose un baiser sur sa joue puis sors de sa chambre !
  
    C'est quand j'ai refermé la porte, que j'ai entendu quelque chose se casser dans sa chambre, j'ai sursauté puis est ouvert la porte. Le verre a exploser par terre, les couvertures ont été lancés par terre et... Damian n'est plus dans la chambre !
   - Damian ? L'appelais-je, je regarde partout dans sa chambre, il n'est plus là... Comment c'est possible ? C'est alors que du bruit résonne dans la cuisine, j'y courre immédiatement et retrouve le frigo ouvert avec les bouteilles de jus de fruit et de lait presque vide par terre, les yaourts dévalisés et les pots déchiré sur le sol ainsi que les emballages de charcuteries déchiquetés et vite, ne laissant que les papiers, j'ai l'impression qu'un ours est entré dans ma maison et a dévalisé mon frigo, mais ce ne fut pas le cas, car je crois voir quelqu'un rampé sur le sol, j'essaye de le voir mais il est rapide.
 
    Brusquement j'ai vu Damian se relevé et m'a lancé une bouteille de verre en hurlant de manière stridente, je me baisse immédiatement pour éviter la bouteille qui explose contre un mur, puis Damian disparaît encore de ma vue...
   - Damian ?? L'appelais-je plus fort en la cherchant dans toute la maison, et c'est tout en bas de la cave que je le retrouve, immobile sur le sol avec la bouche toute sale, un énorme hématome sur sa nuque et dans son dos et grelottant fortement, je courre à la cave pour le sortir de là, je l'appelle en le prenant dans mes bras, il tremble de peur. Je le serre contre moi avant de le soulever pour le ramener en haut, tout à coup j'entends comme quelqu'un qui frappe des mains, l'ampoule de la cave a alors explosé, j'ai crié d'effroi en remontant les escaliers puis lorsque j'ai voulus ouvrir la porte, elle refusait de s'ouvrir
   - Au secours Ridley !! Ouvre la porte !! Criais-je effrayée.
 
   -... Tu veux jouer avec moi ? Entendis-je dans le noir, c'est la voix d'un enfant, mais je n'arrive pas à le voir, j'allume alors avec le briquet de mon fils et tente de le voir, mais il n'y a rien... Sauf des mains blanche sortant de l'obscurité et frappante. Le briquet s'éteint brusquement et je crie effrayée
   - Kanna !!! Entendis-je derrière la voix de Ridley qui réussit à ouvrir la porte de la cave, je courre me blottir dans ses bras avec notre fils contre moi.
 
    Mais enfin qu'est ce qui se passe ?
 
 
5:00 p.m
 
 
( Point de vue interne : Alvis )
 
     J'arrive enfin en ville et immédiatement je vais chez Steve qui m'a informé qu'il avait gardé Jack avec lui et depuis qu'il s'est réveillé il se comportait étrangement
    - Alvis, te voilà enfin !!! M'appelle Steve au loin, je le salue puis je lui demande où est Jack, il ne tarde pas à m'y conduire. Jack est enfermé dans une pièce d'interrogatoire avec des sangles au mains attaché à la chaise, il a la tête baissé et semble épuisé. Je demande à tout le monde de me laisser faire et de partir plus loin afin que je puisse comprendre la situation, je sors mes appareils d'enregistrement ainsi que la table Ouija que je dépose sur la table, Jack a automatiquement levé les yeux vers moi.
 
    Je déclenche l'enregistrement puis commence à m'exprimer
   - Tu sais qui je suis... N'est ce pas Jack ? Qu'est ce qui t'es arrivé ? Lui ais-je demandé, il ne donne aucunes réponses, il fait entendre sa bruyante respiration et se met à grogner, il n'est pas dans son état normal
  - Jack... ? Est-ce que tout va bien ? Lui demandais-je, il me grogne après
  - Jack... sais-tu qui je suis ?
  - Arrête de m'appeler Jack... ! Me réponds Jack avec une voix grave qui n'est pas la sienne, je vois ses lèvres se crispé et sa peau devenir de plus en plus pâle
  - Ce n'est pas votre nom, alors comment dois-je vous appelez ? Lui demandais-je en m'adressant à la personne parlant à travers Jack, ses dents commencent à devenir aussi jaunes que celle d'un vieillard encore fumeur.
 
    Il grogne encore et je lui repose la question encore et encore jusqu'à ce qu'il me réponde
   - Jack est endormit... C'est moi qui parle... Je m'appelle Eneric Marconord... Et j'ai 64 ans !
   - D'où venez-vous ? Et comment êtes-vous mort ? Lui demandais-je, je vois les yeux de Jack se ternir de gris et sa peau est presque grise comme celle d'un cadavre
   - Je viens d'outres-tombes... Une ombre m'a étranglé avec une corde et m'a mangé mon c½ur... Il m'a piégé dans la table Ouija en face de vous !
   - Et que voulez-vous à Jack ? Lui demandais-je.
 
   - Ce garçon... a la même passion que la mienne ! Il le veut à point... Je veux le tuer !
- Et qu'elle était votre passion Eneric ? Lui demandais-je en dernière question, il a relevé les yeux vers moi et m'a regardé avec ses yeux ternes...
 
    - La peinture...






Tags : Cauchemar - Enfers - Damian Hart <3 - Conjuring 2 : Le Cas Enfield - Conjuring : Les Dossiers Warren